10 01 09

Romans en 35 mm pour 2009

SLUMDOGAFTERWARDSCe mercredi verra la sortie d’adaptations cinématographiques de deux best sellers : Les Fabuleuses aventures d'un Indien malchanceux qui devint milliardaire de Vikas Swarup (réalisé par Danny Boyle) et Afterwards (Et après) de Guillaume Musso (avec Romain Duris, Evangeline Lilly et John Malkovich).
Pour les amateurs de chicklit, Les Confessions d'une accro au shopping, de Sophie Kinsella, seront à l'écran le 18 mars. La semaine suivante, Zabou Breitman adaptera Je l'aimais d'Anna Gavalda avec Daniel Auteuil.
Les centaines de milliers de lecteurs francophones du Millenium de Stieg Larsson, pourront voir sur toile le premier volet, Les Hommes qui n'aimaient pas les femmes. Mais ils devront attendre le mois de mai pour reprendre la route de la Scandinavie.
Ron Howard va-t-il rattraper le ratage complet du Da Vinci Code ? Verdict le 13 mai avec Anges et Démons deuxième roman de Dan Brown à être porté à l’écran. Et toujours avec Tom Hanks.
Enfin, c’est en novembre que nous pourrons voir le second long métrage d’Eric-Emmanuel Schmitt, Oscar et la Dame en rose dans lequel Michèle Laroque donne vie à un des personnages les plus aimés de ses lecteurs.
Brice Depasse

Écrit par Brice dans Cinéma et littérature | Commentaires (0) |  Facebook | |

16 11 08

Vie privée d'un ennemi public

MESRINEVoilà un livre dont il est délicat de parler : les mémoires d'un criminel contemporain, écrites en prison avant son jugement, avant son évasion et sa cavale rocambolesques. Je me souviens à l'époque du journal télévisé qui annonçait son arrestation, sa mort, montrait son assassinat. J'entends encore Bernie Bonvoisin (*) crier son nom sur un album de Trust.
Instinct de mort est le titre de ce livre, de cette chanson et aujourd'hui d'un film dont la seconde partie sera sur les écrans le 19 novembre.
Il est essentiel de ne pas mythifier le crime, ne pas idéaliser le criminel. Il est tout aussi important de reconnaître le droit à la parole à ceux que de mauvais fonctionnaires maltraitent.

(*) C'est dans tes prisons qu'on fabrique le crime
Les Buisson, Willoquet et bien d'autres Mesrine.
Croîs-le, la main tendue vaut mieux que les chaînes
Surtout quand tu es gosse, tu apprends vite la haine.
Destiné à crever en haute sécurité
Royaume du tabassage, impunité calculée
Le crime est glorifié au son de la Marseillaise
Et en place publique son corps est exposé.


L'Instinct de mort, Jacques Mesrine, Flammarion, octobre 2008, 391p., 21€00.

Écrit par Brice dans Cinéma et littérature | Commentaires (0) |  Facebook | |

11 10 08

Ecrit et réalisé par Marc Dugain

DUGAINIl l'avait évoqué avec conviction lors des entretiens qu'il nous a accordés l'an dernier (cliquez sur la couverture du livre), Marc Dugain est entré de plein pied dans le monde du cinéma. Déçu par l'adaptation de sa Chambre des officiers, l'auteur de La malédiction d'Edgar s'est engagé dans la réalisation de son dernier roman, Une exécution ordinaire. Il a choisi André Dussolier pour incarner Staline et confié à Marina Hands et Edouard Bear le rôle du couple moscovite, victime du sanglant dictateur, eux-mêmes futurs malheureux parents du commandant du Koursk.
Le tournage débutera en janvier prochain. Nous espérons tous que Marc Dugain rejoindra le minuscule cercle des grands écrivains à avoir réussi haut la main leur examen d'entrée dans le métier du cinéma.
Brice Depasse

DUGAIN_photo

Écrit par Brice dans Cinéma et littérature | Commentaires (1) |  Facebook | |

04 09 08

Extension du domaine de la littérature

ILE_houellebecqMercredi 10 septembre, La possibilité d'une île sera dans les salles. Si le roman (adapté au cinéma par son auteur) n'est pas du meilleur Houellebecq, sa trame est une vraie trouvaille : un livre de science-fiction à vocation idéologico-mystique (la référence à Daniel 24, 11 n'est sûrement pas innocente), très proche du trop vite oublié Philip K. Dick. Le personnage central, Daniel (fusion de Michael Youn et de Dieudonné), est un humoriste à succès qui a tout osé dans sa carrière. Riche et célèbre grâce à ses one-man-show vitriolés et à ses films iconoclastes, il s'isole dans sa maison perdue des collines arides de l'Espagne suite à une rupture avec sa femme. Parallèlement à son récit autobiographique, Daniel 24, fait le point sur 24 générations de clônes de Daniel et l'évolution de la Terre depuis notre époque ainsi que sur la triste réalité des néo-humains. Daniel aura-t-il atteint l'immortalité grâce à sa "descendance"? A lire. Moi je dis que je trouve ce roman digne d'intérêt, captivant, intelligent, moderne.
Notre excellent ami helvête, Jean-Louis Kuffer, a déjà vu le film. Il vous en parle, à la manière de Houellebecq. Cliquez sur l'affiche pour le lire.

Écrit par Brice dans Cinéma et littérature | Commentaires (0) |  Facebook | |

10 08 08

We're not tourists, we're travellers

bowlesRarement un livre aura marié aussi bien l'itinéraire intérieur au voyage. Amour et amitié. Occident et Afrique. Ville et désert. Un thé au Sahara est le choc absolu entre des mondes antinomiques sur fond d'aventure et de culture coloniale d'après-guerre. La fascination qui vous saisit au fil des pages est totale. Et pourtant l'auteur n'a de cesse de vous montrer les dangers du désert, les barrières culturelles, l'inévitable désillusion des nantis voyageurs dans les pays de l'impossible, dans les contrées reculées où la vie est aussi rare que le bonheur. Malgré cela, l'attirance reste intacte ou, pire, les vocations, les aspirations naissent.
Paul Bowles appartient à la même communauté d'écriture que les Joseph Conrad et Ernest Hemingway. Ailleurs existe. Ailleurs nous attire. Même si cet ailleurs n'est pas mieux. Même s'il est pire.
Intelligent. Sublime.
Vous allez (re)partir en vacances. Avec en prime, le film de Bertolucci, si fidèle au roman, et que je vous conseille de visionner après la lecture (si vous ne l'avez pas vu au cinéma à sa sortie).
Brice Depasse

Un thé au Sahara, Paul Bowles, L'imaginaire, Gallimard, 324 p. + le DVD du film de Bernardo Bertolucci (avec John Malkovich et Debra Winger), 2007, 12€50.

Écrit par Brice dans Cinéma et littérature | Commentaires (0) |  Facebook | |

25 05 08

De l'or entre les murs

BEGAUDEAUlogo CannesLa palme d'or du Festival de Cannes 2008 vient d'être attribuée à Entre les murs, un film de Laurent Cantet d'après le livre de François Bégaudeau qui signe l'adaptation et les dialogues mais aussi, chose rarissime, interprète le premier rôle.
C'est dire si on va parler de ce film (interprété par des comédiens amateurs) que le président du jury cannois, Sean Penn, a eu le flair de ceindre des célèbres lauriers dorés.
François Bégaudeau, ancien prof, ex-rockeur, écrivain, chroniqueur, journaliste, a publié, ces dernières années, quelques récits et fictions dont nous avons beaucoup parlé.
En octobre dernier chez Gallimard, nous avions abordé l'adaptation cinématographique d' Entre les murs dont le tournage venait de se terminer. Je vous propose de réécouter ce que l'auteur-adaptateur-interprète en disait :

  FRANCOIS BEGAUDEAU - Brice Depasse 2

Vous pouvez écouter l'intégralité de l'entretien en cliquant sur la couverture du livre.

Entre les murs , François Bégaudeau, Gallimard, Folio, mai 2007, 289p., 6€30.

Commander « Entre les murs »

Écrit par Brice dans Cinéma et littérature | Commentaires (0) |  Facebook | |

17 05 08

Retour à Monte Castello

TRUFFEC'est un projet très original que publie notre ami Vincent Engel : un film et un livre (une nouvelle) réunis dans un même boîtier.
Le film (un moyen métrage de 45 minutes) se déroule en Ombrie, la nouvelle, en France ou en Belgique. Deux façons de voir la même histoire, deux côtés du miroir.
Ce film a été réalisé par André Buytaers, inspiré de la nouvelle de Vincent Engel plante son décor dans une région d'Italie pas très éloignée d'une Toscane qui compte beaucoup pour l'auteur.
Dans le film, Fred et Christine, deux quadras fragiles, se rencontrent à un moment difficile de leur vie, quand ils doivent l’un et l’autre faire l’apprentissage de la perte et de la rupture. Cet été-là, chacun a décidé de mettre sa vie en suspension, dans la maison de vacances de Bruno, à Montecastello, en Ombrie…
Dans le livre, Bruno vient de se séparer de Christine, laquelle vient cependant passer quelques jours, seule, dans la villa ombrienne de Bruno. Charlotte cherche en vain de joindre son frère, Fred, parce que leur père va mourir. Lequel Fred, meilleur ami de Bruno, se retrouve face à Christine.
La chasse aux truffes, c'est l’art de mettre son nez là où il faut mais aussi un moment unique pour qui sait où et comment le cueillir et à qui confier ce secret.



La chasse aux truffes de Vincent Engel (livre) et André Buytaers (Film), Edern éditions, mai 2008, 14€99.

Commandez-le en cliquant sur la photo du film ci-dessous.

OMBRIE

Écrit par Brice dans Cinéma et littérature | Commentaires (0) |  Facebook | |

07 05 08

Par delà la terreur

thilliezAutant prévenir le lecteur de polar tout de suite : Frank Thilliez fait peur !
Enfin, pas l’auteur lui-même : il s’avère être un homme charmant qui parle de son écriture avec passion et intelligence, mais bien ses romans. Dans la catégorie des « sérieusement barrés que rien n’arrête », Frank Thilliez est en passe de décrocher le Ruban Bleu, avec un style sans concession et un univers sombre qui doit beaucoup aux films de terreur pure de la fin des années 70, début des années 80. La Chambre des Morts (dont la redoutable adaptation cinématographique vient de sortir en DVD) et La Forêt des Ombres : deux romans à retenir et un auteur à surveiller de près ! (Cliquez sur la couverture pour lire la chronique intégrale de La chambre des morts)
Dr Corthouts

FRANK THILLIEZ - Chris Corthouts 1

FRANK THILLIEZ - Chris Corthouts 2




« La chambre des morts », Franck Thilliez, Pocket, 341p, 6€40

Acheter La chambre des morts

Écrit par Brice dans Cinéma et littérature | Commentaires (0) |  Facebook | |

30 03 08

La fabrique de rêves de Philippe Claudel est une réalité

CLAUDELPhilippe Claudel nous avait parlé du film qu'il était en train de monter lors de notre dernière rencontre au sujet du Rapport de Brodeck qui lui a valu le Prix Goncourt des lycéens et un nouveau best seller (cliquez sur la couverture pour écouter cet entretien).
Ce premier long métrage, Il y a longtemps que je t'aime, est aujourd'hui une réalité en salles et un succès puisqu'il a attiré près de 300.000 spectateurs lors de sa première semaine d'exploitation, malgré le raz-de-marée ch'ti.
Le cinéaste écrivain n'oublie pas son public de lecteurs puisqu'il propose le scénario de son film précédé de ses réflexions sur le métier du cinéma, l'aventure de cette première réalisation, son travail avec Elsa Zylberstein et Kristin Scott Thomas et beaucoup de confessions sur lui-même sous la forme de glossaire.
L'ensemble est une vraie réussite, captivante (le dictionnaire) et poignante (le scénario).
A lire et à voir absolument.
Philippe Claudel est un de nos plus grands créateurs contemporains.
Brice Depasse

  PHILIPPE CLAUDEL - Brice Depasse 1
  PHILIPPE CLAUDEL - Brice Depasse 2

Petite fabrique des rêves et des réalités , Philippe Claudel, Stock, mars 2008, 286 p., 18€50.

Acheter «Petite fabrique des rêves et des réalités»


Bonus : excellent reportage en salle, avis de spectateurs.

Écrit par Brice dans Cinéma et littérature | Commentaires (0) |  Facebook | |

25 03 08

Le livre de Spiderwick

SPIDERWICKTony DiTerlizzi et Holly Black sont convaincus que nous sommes entourés de fées et de lutins. Les personnages principaux de leurs romans pour la jeunesse, Mallory, 13 ans, et ses deux frères jumeaux Jared et Simon, 9 ans, ont emménagé avec leur mère dans une vieille maison au milieu des bois en Floride. Une ancienne demeure hantée par un colérique elfe de maison, gardien d'un grimoire étrange que Jared a découvert dans le coffre secret d'une pièce cachée et qui aurait été écrit par le grand-oncle Arthur Spiderwick.
Les cinq livres, illustrés à l'ancienne par des gravures en noir et blanc, publiés en français depuis 2004 sont, à l'occasion de la sortie du film (très réussi) sur les écrans, réédités en un seul volume.
Une belle sortie au cinéma pendant les vacances de Pâques et une lecture pleine d'enchantements pour vos enfants à partir de 10 ans.
Nicky Depasse

"Les chroniques de Spiderwick : l'intégrale", par Tony DiTerlizzi et Holly Black, Pocket Jeunesse, mars 2008, 485p, 16€00.

Écrit par Brice dans Cinéma et littérature | Commentaires (0) |  Facebook | |