20 01 08

Les mots qui fâchent

KAHNAprès le succès de son Dictionnaire incorrect paru en 2005, Jean-François Kahn a remis le couvert, chez Plon à Paris, avec un fort caustique Abécédaire mal pensant du meilleur (mauvais) effet ! Qu’on en juge : « Abattu : homme ou femme de gauche. » ; « Abject : synonyme de ‘contestable’ dans les livres de Bernard-Henri Lévy. » ; « Blanchir : concerne surtout l’argent qu’on a gagné au noir. » ; « Frite : valeur autour de laquelle, en cas d’éclatement de la Belgique, peut se faire l’union de la Wallonie et de la France. » ; « Gratuit : ne vaut rien. Exemple : presse gratuite. » ; « Islamiste modéré : islamiste qui, généralement extrémiste et fondamentaliste ultra, préfère maintenir des liens avec les États-Unis. » ; « Libérateur : ‘Occupant’, en arabe. » ; « Miroir : fenêtre à travers laquelle Nicolas Sarkozy regarde le réel. » ; « Prolétaire : mot devenu obscène, alors que ‘bite’ et ‘enculé’ sont devenus tout à fait courants. » ; « Provisoire : ce qualificatif s’applique généralement à des gouvernements effectivement brefs, mais aussi à des taxes et impôts qui durent. » ; « Rêve : fausse réalité que la vraie a toujours abolie. Par exemple, rêve libéral ou rêve socialiste. » ; « Ségolène : femme battue qui en redemande. C’est pourquoi tant de féministes lui sont hostiles. » ; « Soutane : boubou charbonneux que n’enfilent plus que les curés intégristes, convaincus sans doute que porter eux-mêmes une robe est la meilleure façon de barrer aux femmes les portes du sacerdoce. » ; « Vigne : plante grimpante qui produit des cache-sexes. » Sans compter les définitions dont le fondateur de l’hebdomadaire « Marianne » affuble, entre autres, Claude Allègre, José Bové, Jacques Chirac, Cicéron, Rachida Dati, Doc Gynéco, Jeanne d’Arc, Bernard Kouchner, Jack Lang, notre ami Donald « Asinus » Rumsfeld, Edith Piaf, Vladimir Poutine ou Vercingétorix. Un florilège et un feu d’artifice !
Bernard Delcord

« Abécédaire mal-pensant », de Jean-François Kahn, Plon, 534p, novembre 2007, 23€00

Acheter « Abécédaire mal-pensant » de Jean-François Kahn

14 01 08

A ma dernière psy

FOURNIER PSY"Votre psy pense à vous, mais vous, est-ce que vous pensez à elle ?" L'axiome de Jean-Louis Fournier l'amène à essayer de distraire sa psy pour éviter qu'elle ne s'endorme à l'écoute de ses misères et turpitudes, lui qui n'occupe qu'une des demi-heures de la journée de son médecin de l'âme.
Egrénant ainsi chaque séance (le lundi à 10 heures) comme autant d'histoires d'hommes (Oh !), l'auteur de tant d'essais humoristiques nous propose un livre, quoiqu'amusant, plus grave que les précédents. Va-t-il s'en défendre ? Réponse à l'écoute de cet entretien avec un homme dont la compagnie est hautement recommandable. Un livre qui intéresserait particulièrement Woody allen.

  JEAN-LOUIS FOURNIER - Brice Depasse 1
  JEAN-LOUIS FOURNIER - Brice Depasse 2

«Histoires pour distraire ma psy», de Jean-Louis Fournier, Anne Carrière, 200p, novembre 2007, 17€50

Acheter « Histoires pour distraire ma psy »

14 01 08

Souvenirs, souvenirs…

ALZHEIMERLa collection des « Guides santé » qui paraît aux Éditions Larousse à Paris s’est enrichie récemment d’un ouvrage pratique qui en intéressera plus d’un, compte tenu de l’évolution démographique et sanitaire de notre société. Il s’intitule Alzheimer et les maladies apparentées et il a été rédigé par le Dr Bernard Croisile, un spécialiste réputé qui exerce son art aux Hospices civils de Lyon. Touchant environ 800 000 personnes en France et de 125 000 à 150 000 en Belgique, cette maladie qui connaît une croissance exponentielle auprès des seniors entraîne des troubles mémoriels irréversibles conduisant à une dépendance croissante face à laquelle les proches des patients se retrouvent bien souvent fort désemparés.
S’adressant autant à l’entourage qu’au malade ou au praticien, ce guide apporte un certain nombre de réponses précises à des questions de base comme :
-Qu’est-ce que la maladie d’Alzheimer ?
-Quels en sont les signes ?
-Quels en sont les facteurs de risque ?
-Quels en sont les symptômes et les signes ?
-Comment en effectue-t-on le diagnostic ?
-Comment la maladie évolue-t-elle ?
-Quelles sont les autres formes de démences ?
-Quels sont les traitements actuels de la maladie (médicamenteux ou non) ?
-Comment peut-on aider l’entourage d’un patient à faire face ?
-Comment faut-il accompagner le patient durant sa maladie ?
-Quelle attitude faut-il adopter vis-à-vis du malade ?
-Existe-t-il des prises en charge, des aides, des structures (en France) ?
Rompant avec quelques lieux communs (en expliquant, par exemple, que les déficiences de la mémoire dont un individu a conscience ne constituent pas un signe avant-coureur de la maladie d’Alzheimer) et présentant le tableau clinique et pratique de la maladie avec une clarté et un sens de la pédagogie dignes de tous les éloges, ce petit livre constitue un outil indispensable non seulement pour les personnes concernées, mais aussi pour chacun de nous.
Bernard Delcord

Alzheimer et les maladies apparentées par le Dr Bernard CROISILE, Paris, Éditions Larousse, 2007, 192 pp., 9,50 €

Acheter «Alzheimer et les maladies apparentées »

13 01 08

Les aventures… d’une aventurière

MARSEILLELe récit palpitant de Mary Jayne Gold, décédée voici dix ans, a ceci de plus que bien d’autres témoignages du genre : il est authentique ! Car ils ne lui font pas que la part belle, les mémoires de celle qui fut une jeune et riche héritière américaine en goguette sur le Vieux Continent à la fin des années 30 et qui, surprise par la guerre, aboutit à Marseille en 1940 pour participer, presque par hasard, aux côtés de son compatriote new-yorkais Varian Fry, à la mise sur pied du fameux Emergency Free Commitee, le légendaire réseau qui exfiltra plusieurs milliers d’intellectuels européens pourchassés par les séides d’Hitler. Rédigé plus de 40 ans après les faits, Crossroad Marseilles 1940 (Marseille année 40) restitue, catalysés par l’angoisse, l’héroïsme ou l’inconscience, les portraits, excusez du peu, d’André Breton, de Victor Serge, de Marc Chagall, de Max Ernst, de Benjamin Péret, plus une brochette d’artistes et d’écrivains allemands condamnés à une mort certaine en raison de leurs origines et/ou de leurs idées. Sans rien cacher de ses amours tumultueuses avec un demi-sel de la pègre locale qu’elle affubla du doux surnom de Killer, ni de la naïveté parfois snob ou puérile qui, par moments, la motivait, Mary Jayne Gold érige, sans s’en rendre bien compte en raison de sa grande modestie mais avec un incontestable talent de conteuse, la statue de l’héroïsme authentique, le sien et celui de ses compagnons de lutte : un pur chef-d’œuvre d’humanité !
Bernard Delcord

Mary Jane GOLD, Marseille, année 40, Préface de Edmonde Charles-Roux , Paris, Phébus, 2001 (reprint 2007), 473 pages, 11,50 € .

Acheter « Marseille, année 40 »

13 01 08

Un cri dans la nuit des temps

NABEVoilà que l’on réédite en poche l’essai fulgurant de Marc-Édouard Nabe, le fils un peu barge du clarinettiste Marcel Zanini (« Tu veux ou tu veux pas ? »), consacré à la formidable chanteuse de blues Billie Holiday (1915-1959), dont la raucité évoquait tout à la fois les feulements du léopard et les longs sanglots de l’homme noir… « Le corps fait voix, l’âme des ténèbres, l’élégance incompréhensible du rythme incarné en femme », dixit Sollers dans sa préface. Une femme au destin tragique qui, dès les débuts de sa courte carrière, assure Nabe, « drague le micro (…) gazes de jazz partout, de la buée sur le regard. Elle aimerait être déjà à l’époque où elle baissera les bras. » Le ton est donné sur une note juste, celle du désespoir de l’auteur autant que de la chanteuse, avec des fulgurances, des errances et des déshérences, un feu d’artifice et un finale aux accents de peloton d’exécution… qui prennent véritablement à la gorge !
Bernard Delcord

Marc Édouard NABE, L’âme de Billie Holiday, préface de Philippe Sollers, Paris, La Table Ronde, collection « La Petite Vermillon », 270 pages, 8,50€.

Acheter «L'âme de Billie Holiday »

13 01 08

Un traité de savoir-vivre

DINERSPour briller en société, rien de tel que la philosophie : ça fait bien et ça fait malin ! Mais ça fait aussi très vite casse-pieds… C’est pourquoi deux philosophes (un rien déjantés…) ont entrepris – et parfaitement réussi ! – la rédaction d’un petit guide pratique très amusant à l’usage des dîneurs en ville qui seraient en panne d’inspiration et de connaissances des idées forces de Socrate, Platon, Montaigne, Descartes, Kant, Swift, Merleau-Ponty et autres Levinas. En suivant leurs conseils, on pourra épater la galerie à l’apéritif en pérorant par exemple sur les origines présocratiques du rock ou en expliquant pourquoi et comment on peut avoir un chien situationniste. À l’entrée, on se montrera déconstructiviste de sa maison tout en faisant part de son hyper-modernité. Le plat principal sera propice à la relecture de Carl Schmitt le méconnu (rien à voir donc avec Éric-Emmanuel), la salade éclairera sur le voltairien « Cultivons notre jardin », au dessert on dissertera sur « On ne naît pas femme, on le devient » et le digestif enjoindra l’assemblée de rallumer les Lumières… Le tout saupoudré d’observations bien senties sur les pratiques de table des bo-bos (qui ne sont pas que parisiens) et pimenté de conseils astucieux et dévastateurs pour évincer la concurrence des beaux parleurs. Délicieux !
Bernard Delcord

Serge ORTOLI & Michel ELTCHANINOFF, Manuel de survie dans les dîners en ville, Paris, Seuil, 2007, 150 pages, 14 € (prix France)

Acheter «Manuel de survie dans les dîners en ville »

11 01 08

Rire de tout

ANTICYCLOPEDIE

Par Vincent Engel (visitez son site).

Revoilà venu les temps hilarants de cet humour qui, ado, me faisait hurler de rire en tous les lieux où je pouvais me cacher et trouver une juste explication à mon absence devant le bureau où sommeillaient mes exercices de math. Saint Gotlib et les siens pratiquaient le non-sens, la dérision, le décapage, le regard décalé pour recaler toutes les fausses certitudes et dénoncer toutes les vraies conneries de notre temps.
Avec leur Anticyclopédie universelle, les deux Emmanuel, 1 et 2, ou plutôt Prelle et Vincenot, nous offrent un feu d’artifice de clins d’oeil plus délirants les uns que les autres, sur tout et sur son contraire. La vérité sur la mort de Louis XIV, Kim Jong-Il, les films à voir et, évidemment, la fin du monde. Ce nouveau “dictionnaire des idées reçues”, dans la foulée de Flaubert, est une lecture sanitaire, bon sang mais c’est bien sûr !

Anticyclopédie universelle. Tout sur tout et son contraire, Emmanuel Vincenot et Emmanuel Prelle, Paris : Mille et une nuits, 2007. 124 p. 15 €

Acheter «Anticyclopédie universelle. Tout sur tout et son contraire»

28 12 07

Le christianisme est aussi une philosophie

LENOIR ChristPourquoi la démocratie et les droits de l'homme sont-ils nés en Occident plutôt qu'en Inde, en Chine, ou dans l'Empire ottoman ? Parce que l'Occident était chrétien et que le christianisme n'est pas seulement une religion, répond Frédéric Lenoir dans cet essai. S'il lui a fallu presque deux millénaires pour accéder à la démocratie, l'homme occidental, même issu de la philosophie des lumières ne peut faire abstraction de la pensée (quelle qu'elle fut) de cet Homme, Jésus (quel qu'il fut), bref des écritures, de ce livre bâti au IV° siècle et que l'on nomme "Nouveau Testament".
Cette thèse soulève bien des questions. En voici une série posée à un philosophe qui fait référence dans le domaine. Un entretien, disons, éclairant.
Brice Depasse

  FREDERIC LENOIR - Brice Depasse 1


«Le Christ philosophe», Frédéric Lenoir, Plon, octobre 2007, 305p, 19€00

Acheter «Le Christ philosophe»

23 12 07

La Passion Judas

DUQUESNEJudas fût-il le traître honni depuis l'Antiquité ou bien le complice de la Pasion de Jésus (comme le décrit avec beaucoup de talent et d'intelligence Gérald Messadié dans son dernier livre).
Personne ne le saura jamais avec la certitude que requiert la science historique. Le débat n'en est que plus beau et plus humain.
On attendait bien sûr Jacques Duquesne (l'homme qui doit à Jésus et à Marie deux très bons best sellers) sur la question.
A cheval entre le document et le roman, son livre se centre sur le deuxième jour, le seul dont on ne parle pas dans les écritures. Jésus est mort le premier jour, ressucité le troisième. Mais que s'est-il passé le deuxième jour ?

  JACQUES DUQUESNE - Brice Depasse 1
  JACQUES DUQUESNE - Brice Depasse 2

«Judas : le deuxième jour», de Jacques Duquesne, Plon, 226p, octobre 2007, 19€50

Acheter «Judas : le deuxième jour»

10 12 07

Le monde selon Serres

SERRES1Deuxième volume des chroniques de Michel Serres sur l'actualité. A l'instar du précédent livre, le texte est la transcription exacte du dialogue que tient Michel Serres chaque dimanche soir sur France Info avec Michel Polacco. Comme toujours, le propos est très éclairant et à la portée de tous. De l'étymologie d'un mot comme "Nostalgie" au syndrôme du 11 septembre, en passant par le concept du faux ou la théorie du "c'était mieux avant", il y a de quoi dans ce livre en finir avec la pensée unique sur de nombreux sujets.

  MICHEL SERRES - Brice Depasse 1
  MICHEL SERRES - Brice Depasse 2

«Petites chroniques du dimanche soir : Entretiens avec Michel Polacco», Michel Serres, Editions Le Pommier, 220p, 19€90

Acheter «Petites chroniques du dimanche soir : Entretiens avec Michel Polacco»