15 11 15

Le mycologue de poche…

Champignons de France et d'Europe occidentale .jpgPublié pour la première fois en 1988 et remis à jour en 2012, le guide pratique du botaniste français Marcel Bon (1925-2014) intitulé Champignons de France et d'Europe occidentale constitue un remarquable outil de référence pour les amateurs aussi bien que pour les spécialistes.

Il décrit plus de 1500 espèces communes et rares, tant comestibles que vénéneuses, soutenu par des illustrations d'une rare précision, et il fournit des repères pour une cueillette sans risque (dessins de spores. odeur caractéristique, changements de couleurs), avec des clés d'identification simples et efficaces, ainsi que deux index très pratiques – celui des noms scientifiques en latin et celui des noms français.

Un ouvrage d’une belle efficience, comme le prouve l’âge vénérable atteint par son auteur !

Bernard DELCORD

Champignons de France et d'Europe occidentale par Marcel Bon, Paris, Éditions Flammarion, collection « Guides nature », septembre 2012, 368 pp. en quadrichromie au format 11,5 x 19 cm sous couverture brochée en couleurs, 23,50 € (prix France)

Écrit par Brice dans Bernard Delcord, Guides | Commentaires (0) |  Facebook | |

07 09 15

Au fil des saisons à venir…

Almanach des Terres de France 2016.jpgRédigé sous la direction d’Anne-Laure Estèves & Sara Quémener et coédité par France bleu & les Presses de la Cité à Paris, l’Almanach des Terres de France 2016 compile pour l'année entière – qui sera bissextile – des informations sur d'innombrables sujets (le mobilier corse, les momies de Bordeaux, les feux de la Saint-Jean, les arbres sonneurs du haut Doubs, l’origine du nom Guynemer...) en plus de ceux habituellement traités (éphémérides, agenda, présentation des villages et du patrimoine français, recettes culinaires, énigmes, conseils de beauté et de santé, suggestions de jardinage, trucs et astuces, petits gestes écologiques...)

Sans oublier les désormais fameux 52 extraits de romans parus dans la collection « Terres de France » qui rythment l'ouvrage et prouvent que la littérature française à caractère régionaliste, fille de Balzac et de Sand aussi bien que de Colette et Pagnol, ne manque ni d’originalité ni de caractère !

Bernard DELCORD

Almanach des Terres de France 2016, ouvrage collectif sous la direction d’Anne-Laure Estèves & Sara Quémener, Paris, Éditions des Presses de la Cité & Éditions Radio France, collection « Terres de France », septembre 2015, 320 pp. en quadrichromie au format 19 x 24 cm sous couverture brochée en couleurs avec reliure à spirale, 19,95 € (prix France)

Écrit par Brice dans Bernard Delcord, Guides | Commentaires (0) |  Facebook | |

25 06 15

Magie noire...

Guide Petit futé de la République démocratique du Congo.jpgLa quatrième édition actualisée et complétée du Guide Petit futé de la République démocratique du Congo (la première est parue en 2006) par Caroline Thirion, Philippe Wyvekens et Médard Tambwe vient de sortir, et c’est un émerveillement que d’en parcourir les pages si bien informées et fort bellement illustrées.

Écoutons les auteurs :

« Oui, le Congo touristique fait encore rêver. Avec prudence certes, puisque comme nombre de pays africains, tout est loin d’y être parfait et certaines zones restent fragiles.

Mais des investissements ont redémarré et une prise de conscience, dans et hors du pays, témoigne de cette volonté de donner de l’impulsion dans tous les secteurs. Y compris dans le tourisme et l’environnement.

Au Congo, le maître mot, c’est “authenticité”. L’authenticité d’une population accueillante et chaleureuse, dont on ne rend pas assez hommage au courage, à la résilience, à l’inventivité, et à la débrouillardise... Avec une diversité de cultures et de langues qui forment un patrimoine hors du commun, entre tradition et modernité.

Authenticité et diversité également des paysages et du patrimoine naturel : un fleuve mythique, des forêts profondes, des savanes, montagnes, volcans, lacs et rivières, et l’ensemble d’une exceptionnelle faune et flore. Le tout encore quasi à l’état brut ! Même si de nombreuses menaces pèsent sur cet héritage incroyable, patrimoine de l’humanité…

Précisons que d’une manière générale, nous excluons les relents de nostalgie ou les polémiques et nous ne donnons pas de leçon de morale à qui que ce soit. Ce n’est ni notre rôle ni notre objectif. Simplement, nous souhaitons montrer, sans complaisance et avec empathie, que le Congo est vivant, que la dimension de son territoire, la jeunesse de sa population et l’extraordinaire potentiel agricole, économique et touristique, peuvent être autant d’atouts pour les générations futures.

Gageons que vous serez avide de découvrir cette destination fascinante et attachante !

Quant aux Congolais de la diaspora, toujours plus nombreux et motivés à vouloir (re)découvrir leur pays, ils y trouveront leur compte. »

Structure du guide

INVITATION AU VOYAGE : présentation générale du pays, ses atouts et des idées de séjours avec quelques propositions détaillées pour des escapades.

DÉCOUVERTES : 110 pages d’une présentation plus générale, le pays en 30 mots-clés, son histoire, sa population, son économie, l’art et la culture, la cuisine, la nature et les parcs…

PROVINCE PAR PROVINCE : on pénètre au cœur de chacune des 11 provinces afin d’en extraire l’essentiel pour une immersion totale. Mise en valeur des points d’intérêts propres au tourisme. C’est ici que l’on trouvera la localisation des sites et les adresses sélectionnées pour se loger, se restaurer, sortir. Gros chapitre sur Kinshasa.

PENSE FUTÉ : tout ce qu’il y a lieu de faire, de préparer ou de lire avant de partir, les conseils pratiques, comment voyager...

Bernard DELCORD

Guide Petit futé de la République démocratique du Congo – 4e édition par Caroline Thirion, Philippe Wyvekens et Médard Tambwe, Bruxelles, Éditions Neocity, mai 2015, 528 pp. en quadrichromie au format 12 x 20,5 cm sous couverture brochée en couleurs, 15,95 €

Écrit par Brice dans Bernard Delcord, Guides | Commentaires (0) |  Facebook | |

25 05 15

Plaisirs de table à Bruxelles

Guide + Passeport BXL 2015-2016.jpg

La 38édition (celle de 2015-2016) du Guide Delta des hôtels et des restaurants de Bruxelles qui vient de paraître recense par ordre alphabétique et pour un prix inchangé les 960 restaurants, hôtels et salles de séminaire de la capitale de l’Europe et de ses environs proches tout en permettant, par un système très pratique de huit index placés en fin d’ouvrage, de sélectionner aussi les restaurants par commune d’implantation, par gammes de prix, par types de cuisine, proposant un chef à domicile, en fonction de leur ouverture (non-stop, tard le soir ou le dimanche), disposant de salons particuliers, proposant un service banquets ou des tables de plein air.

Pour chaque établissement, l’ouvrage fournit une quantité considérable d’informations objectives (coordonnées diverses, nom du propriétaire, date de fondation, type de cuisine, gamme de prix, exemples de propositions à la carte, origine des vins, nombre de couverts, types de cartes de crédit acceptées, facilités pour les personnes handicapées, jeux pour les enfants à l'intérieur ou à l'extérieur de l'établissement, présence d'un bar, d’un fumoir, d’une terrasse, d'une piscine en plein air ou couverte, d'un garage, d’un parking ou d’un service voiturier…) complétées, quand l’entreprise les mérite, d’appréciations sous forme de logos (nombre de toques, beau cadre, belle cave, bon rapport qualité-prix, coup de cœur Delta…) et de commentaires rédigés par les chroniqueurs de la maison – parmi lesquels figure votre serviteur.

Comme le veut la tradition, le guide mentionne les lauréats annuels de la profession [1], mais il met aussi l'accent sur le travail de chefs qui ont œuvré avec talent depuis plus de 25 ans [2].

Enfin, et l’initiative doit être vivement soulignée, ce guide renferme un « Passeport Delta » valable jusqu’au 30 juin 2016 faisant bénéficier son utilisateur d’une remise de 30% (hors boissons et pour un montant maximum de 50 euros de réduction TVAC) dans 44 établissements gourmands, scrupuleusement sélectionnés, classés par quartier et par catégorie (table gastronomique, bon rapport qualité-prix, coup de cœur et beau cadre), ce qui représente pour son détenteur une économie potentielle de… 2 200 euros !

Une seule utilisation de ce Passeport rembourse donc le prix d’achat du Guide…

Sympa, non ?

Bernard DELCORD

Guide Delta des hôtels et des restaurants de Bruxelles 2015-2016, Bruxelles, Les Guides Delta, mai 2015, 344 pp. en quadrichromie au format 15 x 21 cm sous couverture brochée en couleurs et à rabats, 27,75 €


[1] Delta d’Or : Bowery à Schaerbeek ; Delta d’Argent : Stirwen à Etterbeek ; Delta de Bronze : Le Wine Bar à Bruxelles. Lauréats par type de cuisine : Al Matbakh - La Cuisine (cuisine maghrébine) ; Au Cor de Chasse (cuisine portugaise) ; Gou (cuisine bistronomique) ; Jack O'Shea (viandes rouges d’exception) ;Kombijmâ (cuisine belge) ; Le Fourneau Ibérique (cuisine espagnole) ; The Lodge (cuisine de brasserie) ; Le Relais Saint-Job (cuisine de brasserie) ; Mont Liban (cuisine libanaise) ; Osteria Il Gusto Italiano (cuisine italienne) ; Rugbyman N° Two (cuisine de la mer) ; Tian Yuan House (cuisine chinoise) ; Villa Singha (cuisine thaï).

À ces noms, il convient d'adjoindre les lauréats au titre du Guide Delta 2015 des hôtels et des restaurants de Belgique et du Grand-duché de Luxembourg, à savoir : Deltas d’Or : Le D’Arville à Wierde, Pastorale à Reet et Ma Langue Sourit à Moutford ; Deltas d’Argent : L’Olivier des Sens à Tilff, t’Korennaer à Nieuwkerken et le Restaurant Lion d’Or à Strassen ; Deltas de Bronze : L’Étang bleu à Mont-Sainte-Geneviève et Bistronome à Strassen.

[2] Jean-Louis Simonet (L’Assiette au Beurre à Frameries) ; Fabrice Collie (La Ferme du Château à Estaimbourg) ; Jean Ureel (La Ferme du Faubourg à Rebecq) ; Didier Delforge (Le Pré Vert à Ham-sur-Heure) ; Aoki Yu (Yamayu Santatsu à Bruxelles) ; Luo Jun (Le Jardin de Pékin à Bruxelles) ; Santino Trovato (Paradiso à Bruxelles) ; Alain Fayt (Restobières à Bruxelles).

Écrit par Brice dans Bernard Delcord, Guides | Commentaires (0) |  Facebook | |

26 04 15

La littérature pour tous...

Bescherelle Chronologie de la littérature française  (cover).jpgRédigée par une équipe de docteurs ès lettres et d’agrégés placés sous la direction d’un professeur émérite des universités françaises et s'adressant au vaste public – pas seulement scolaire– aimant la lecture, la Chronologie de la littérature française du Moyen Âge à nos jours constitue bien évidemment un ouvrage d’excellence sur tous les plans (pédagogique, historique, iconographique et vulgarisateur), puisqu’il a paru dans la célébrissime collection « Bescherelle » qui fait les beaux jours de la maison Hatier depuis 1842.

S’ouvrant sur la Séquence de Sainte Eulalie (881-882), premier texte transposé du latin dans ce qui deviendra la langue française, l’ouvrage s'achève avec La Disparition de Jim Sullivan (2013) de Tanguy Viel après avoir détaillé plus de 150 dates clés permettant d'évoquer les auteurs majeurs et les œuvres fondatrices.

L’organisation est claire et la mise en page ingénieuse.

En effet, au début de chaque période, une frise chronologique permet de repérer d’un coup d’œil les œuvres clés et les mouvements littéraires. Elle est suivie de doubles pages présentant auteurs et œuvres, avec des encadrés pour mettre en lumière le contexte culturel. À intervalles réguliers, des dossiers éclairent sur les principaux mouvements littéraires et, à la fin de l'ouvrage, un index très complet facilite la recherche d'une œuvre, d'un auteur ou d'un fait littéraire.

Un ouvrage qui permet de savoir comment Cyrano de Bergerac défia les autorités en 1657, de quelle manière le duc de Saint-Simon fit chuter Louis XIV de son piédestal entre 1691 et 1723, pourquoi Alphonse de Lamartine a fait sensation avec ses Méditations en 1820, avec quelle rigueur la justice condamna Baudelaire pour ses Fleurs du Mal parues en 1857, pourquoi Joris-Karl Huysmans trahit Émile Zola avec son roman À rebours en 1884, ce qu’avait en tête Gabrielle Colette en lançant la mode des garçonnes en 1920, avec quelle vigueur Georges Perec s’en prit à la société de consommation dans Les Choses en 1965, ce que le jury du Nobel voulait couronner en décernant en 2008 son célèbre prix à Jean-Marie Gustave Le Clézio…

Et bien d’autres choses encore !

Bernard DELCORD

Bescherelle Chronologie de la littérature française du Moyen Âge à nos jours, ouvrage collectif sous la direction de Johan Faerber, Paris, Éditions Hatier, collection « Bescherelle », août 2014, 386 pp. en couleurs au format 15 x 22,5 cm sous couverture Integra en quadrichromie, 15,99 € (prix France)

Pour vous, nous avons repris les deux pages relatives à un écrivain belge fort célèbre :

Bescherelle Chronologie de la littérature française  (Simenon 1).jpg

 

Bescherelle Chronologie de la littérature française  (Simenon 2).jpg

 

19 03 15

Pour toutes les mains vertes…

Le Truffaut .jpgParue chez Larousse en 2013 et toujours actuelle, la 43e édition du guide Truffaut constitue indubitablement la bible illustrée du jardin.

Car cet ouvrage encyclopédique fait le tour de tout ce qui concerne le jardinage en expliquant comment bien choisir ses plantes, connaître les techniques, aménager et décorer son jardin pour en profiter toute l'année.

Chaque étape est explicitée : la conception, l’aménagement, la plantation et l’entretien du jardin d'agrément, des massifs et des haies, du bassin, de la pelouse et des prairies fleuries, du potager, du verger, des serres et des vérandas, des balcons et des terrasses.

Ainsi que les techniques pour réussir : le calendrier des travaux à faire mois par mois ; les gestes pour planter, semer, tailler, bouturer, soigner et entretenir, le tout complété par des centaines d'astuces et de conseils.

Pas moins de 6 000 plantes y sont décrites de A à Z : arbres et arbustes, plantes de terre de bruyère, conifères, rosiers, lianes et plantes grimpantes, fleurs, plantes de bassin, légumes, herbes aromatiques et fruits.

La présentation par double page, vivante et ingénieuse, permet d’accéder aisément à l'information et l’ouvrage fourmille de conseils pour la mise en œuvre de pratiques respectueuses de la nature et de l'environnement.

Bernard DELCORD

Le Truffaut – La bible illustrée du jardin (43e édition), ouvrage collectif sous la direction de Patrick Mioulane, Paris, Éditions Larousse, février 2013, 868 pp. en quadrichromie au format 20,3 x 27,7 cm sous couverture cartonnée en couleurs, 29,90 € (prix France)

Pour vous, nous avons recopié ces quelques lignes dans le chapitre consacré aux ennemis et aux maladies des feuilles :

Rouilles

Aisément reconnaissables à leurs pustules arrondies de teinte orangée, les rouilles sont des maladies très fréquentes au jardin d'ornement.

SYMPTÔMES : de petits points jaune-orangé apparaissent sur la face supérieure des feuilles, des pustules en garnissent le revers. Les tissus se nécrosent et meurent.

GRAVITÉ : les plantes attaquées sont généralement peu affectées (chute prématurée des feuilles), mais deviennent vite inesthétiques.

CONDITIONS FAVORABLES : temps chaud et humide, ambiance confinée.

PRÉCAUTIONS : le champignon se conservant en hiver sur les feuilles tombées au sol, elles doivent être ramassées et brûlées pour éviter de transmettre la maladie.

TRAITEMENT : traitez dès l'apparition des premières pustules avec un fongicide « maladie des rosiers ».

PLANTES SENSIBLES : rosier, mahonia, buis, millepertuis, pervenche, chrysanthème, œillet, rose trémière, menthe, pélargonium, poireau, ail, saule, prunier, cytise, peuplier, haricot, etc.

PÉRIODE : mars à septembre.

SOLUTION DOUCE : ramassez les feuilles malades. Pour éviter la germination des spores, ne mouillez pas le feuillage en arrosant. Vous gagnerez aussi à améliorer la circulation de l'air autour de la plante.

Écrit par Brice dans Bernard Delcord, Guides | Commentaires (0) |  Facebook | |

31 01 15

« Ce que beurre et whisky ne peuvent soigner est incurable. » (Proverbe irlandais)

Manuel du whisky (cover).jpgAyant bénéficié de l’appui logistique de la Maison du Whisky, depuis 1956 l’un des plus grands spécialistes français de l’importation et de la distribution de la boisson préférée de Winston Churchill et du capitaine Haddock, Dave Broom, chantre s’il en est de ce breuvage – on lui doit notamment l’Atlas mondial du whisky paru chez Flammarion – a fait paraître chez le même éditeur un Manuel du whisky dans lequel, après un historique passionnant et bellement illustré, des considérations sur les fondamentaux, la mixologie et les champs aromatiques, il fournit la fiche de dégustation de 102 bouteilles d’Écosse, d’Irlande, des États-Unis, du Canada, du Japon et de Taïwan tout en précisant leurs accords parfaits ou interdits.

Au passage, il répond à des questions comme : comment reconnaître un whisky tourbé, un blend, un pur malt ? Quand et comment boire le whisky ? Quels sont les meilleurs mix ? Quelle est l’action de l’eau de Seltz ? Tous les whiskies tolèrent-ils d'être mélangés ? Comment sont-ils distillés ? D’où provient le caractère fumé de certains d’entre eux ? Doit-on les servir avec ou sans glace ? Avec ou sans Coca-Cola ? Qu’est-ce qui différencie les assemblages ?

En fin d'ouvrage, il propose plus de 50 recettes de cocktails, du très classique Manhattan (le plus ancien, inventé en 1874) au Bamboo Leaf Martini (constitué de liqueur de menthe, de Hakushu 12 ans d'âge, d’eau pétillante, de sirop de bambou et de yuzu) en passant par le Talisman, le Padovani, l’Algonquin ou le Brooklyn.

À consommer avec sagesse et modération, cela va de soi…

Bernard DELCORD

Manuel du whisky – Tous les cocktails par Dave Broom, photographies de Cristian Barnett, Paris, Éditions Flammarion, septembre 2014, 224 pp. en quadrichromie au format 15,7 x 21,8 cm sous couverture cartonnée en couleurs, 18 € (prix France)

Voici une recette de cocktail novatrice, en vogue dans les bars branchés de Londres :

Matador

Pour 1 verre

Ingrédients :

40 ml de Bowmore Darkest

2 traits d’absinthe

2 traits d’eau de fleur d’oranger

1 cuiller à café de Luxardo maraschino

1 cuiller à café de sirop simple ou de canne

20 ml de Cocchi Vermouth di Torino

Pour le décor :

Spirale de zeste d’orange

Cerise

Recette :

Frapper rapidement les ingrédients au shaker avec des glaçons et filtrer au-dessus d’un petit verre à Martini rafraîchi.

Décorer d’une spirale de zeste d’orange et d’une cerise.

Et voici la fiche de dégustation du whisky utilisé dans ce cocktail :

Bowmore 12 ans

Manuel du whisky (Bowmore 12 ans).jpgSi l'on n'a pas déjà visité lslay, on a tendance à l'imaginer comme une petite île humide arrosée par de célèbres pluies horizontales, mais où, par beau temps, avec ses eaux opalescentes et ses plages de sable blanc, on se croirait aux Antilles. Presque. Voilà ce que Bowmore a su capturer.

Oui, il renferme l'odorante fumée de tourbe d'lslay et la claque de la saumure, mais aussi la pêche blanche et la mangue à l'arrière-plan. Les amateurs de malts vénèrent cet aspect tropical que mettent en valeur des mélanges élémentaires.

L'eau de Seltz y va du sien, avec une fumée discrète ; le ginger ale reprend le tout et lui ajoute des épices douces ; la salade de fruits offre sa douceur au cola et si le thé vert se révèle astringent, l'eau de noix de coco est, véritablement, une évidence : goyave, papaye, mangue, légère volute de fumée et longueur. Le soleil brille.

Écrit par Brice dans Bernard Delcord, Guides | Commentaires (0) |  Facebook | |

12 01 15

Le cicérone des gourmets !

Guide Delta Belgique 2015.jpgDestiné autant au monde des entreprises qu’aux familles et aux amateurs de bonne chère, le Guide Delta  des hôtels et des restaurants de Belgique & du Luxembourg 2015 [1] – à savoir la 14e édition de ce descripteur incontournable de la gastronome sous toutes ses formes dans notre pays, le Guide Delta des hôtels et des restaurants de Bruxelles 2014-2015 paru au mois de mai en étant, quant à lui, à sa 37e année d’existence – recense 2000 restaurants et hôtels du Royaume et de son voisin tout en permettant, par un système ingénieux de sept index, de sélectionner également les restaurants par ordre alphabétique en général et dans chaque province, par type de cuisine et en fonction des coups de cœur de la rédaction, de la présence de salons VIP ou de salles de séminaire, mais aussi de la quiétude de l’environnement ou de la beauté des lieux.

L'ouvrage fournit de nombreuses informations sous forme de logos (niveau de la table et du contenu de la cave à vin, type de cadre, nombre de couverts, rapport qualité/prix, jour de fermeture, heures d’ouverture, types de paiement acceptés, accès adapté aux personnes handicapées, présence d’une terrasse ou d’un jardin, facilités de parking, service voiturier, etc.) ainsi que 1 500 notices gastronomiques écrites sans complaisance et que les chroniqueurs – nous pouvons l’attester... – assument en toute indépendance.

Comme le veut la tradition, le guide mentionne en ouverture les lauréats annuels de la profession en Belgique (hors Bruxelles et sa périphérie, dont les lauréats seront proclamés lors de la parution du Guide Delta des Hôtels et des restaurants de Bruxelles 2015-2016 en mai prochain), et, pour la toute première fois de façon systématique, pour les restaurants du Grand-Duché de Luxembourg auxquels un chapitre entier est consacré en fin d’ouvrage [2].

Enfin, soulignons le maintien de la présence au centre de l’ouvrage d’un « Passeport Delta » permettant à son utilisateur de bénéficier, moyennant réservation, d’une remise de 30% (hors boissons et pour un montant maximum de 50 euros de réduction TVAC par table [3]) dans 65 restaurants de qualité, ce qui représente pour lui une économie potentielle de 3 250 euros !

Une seule utilisation de ce document rembourse donc le prix d’achat du livre.

Une excellente affaire à faire… ou à offrir !

Bernard DELCORD

Guide Delta des hôtels et des restaurants de Belgique & du Luxembourg 2015, Bruxelles, Les Guides Delta, décembre 2014, 584 pp. en quadrichromie au format 15 x 21 cm sous couverture brochée en couleurs et à rabats, 29,75 €

Delta Gids België & Luxemburg 2015, Brussel, Delta Gids, december 2014, 584 pp. in kleuren, formaat 15 x 21 cm, vierkleurendruk met flappen, 29,75 €

Delta Gids 2015.jpg


[1] Une version en langue néerlandaise a paru simultanément, sous le titre de Delta Gids België & Luxemburg 2015.

[2] Delta d’Or : Le D’Arville à Wierde, Pastorale à Reet et Ma langue sourit à Moutford ; Delta d’Argent : L’Olivier des sens à Tilff, ‘t Korennaer à Nieuwkerken et Becher Gare à Bech ; Delta de Bronze : L’Étang bleu à Mont-Saint-Geneviève, Le Flore à La Panne et Bistronome à Strassen. Lauréats par type de cuisine : L’Esprit Bouddha à Gosselies (cuisine asiatique) ; L’Artiste à Falaën (viande d’exception) ; Portus Cale à Lodelinsart (cuisine portugaise), L’Opéra à Waterloo (cuisine italienne), KokOVin à Bruges et L’Hôtel de la Poste à Bouillon (cuisine bistronomique).

[3] Hors plats du jour, lunchs et menus boissons comprises.

Écrit par Brice dans Bernard Delcord, Guides | Commentaires (0) |  Facebook | |

27 12 14

Pérégrinations gourmandes...

Voyage d'un gourmet à Paris .jpgArchitecte de formation, Jean-Claude Ribaut a signé chaque semaine dans Le Monde, de 1989 à 2009, une chronique consacrée à la table et au vin.

Il a fait paraître chez Calmann-Lévy, sous le titre Voyage d’un gourmet à Paris, un récit pérégrin dans lequel il raconte l’histoire de la Ville lumière à travers ses restaurants, ses bistrots, ses lieux de délice et de convivialité, dans un esprit littéraire et flâneur, entre la nostalgie et le renouveau gastronomiques.

« Depuis deux siècles, restaurants et bistrots ont fait l'esprit et la réputation de Paris. Pour le promeneur, ils font partie du décor. Ils naissent et meurent selon l'humeur du temps ou la fortune de l'époque. Quelques-uns de ceux qui disparaissent laissent comme une trace dans la mémoire de toute une génération, une impression de membre fantôme et de fuite du temps.

Ils ont d'ailleurs, sauf exception, moins de cent ans, car la plupart des lieux de sociabilité et de plaisir sont renouvelés environ tous les demi-siècles. Les restaurants, endroits fragiles et périssables, sont des lieux de mémoire. La quête d’une bonne table est le prétexte à musarder, à aller de quartier en quartier à la recherche d’une bouffée de vie, d’une cuisine aimable, familière ou raffinée. »

De Drouant au Fouquet’s, du Carré des Feuillants au Grand Véfour, de l’Hôtel Meurice à L’Alcazar, du Harry’s Bar au Lapérouse, de chez Lasserre au Maxim’s, du Lucas Carton-Senderens à l’Atelier de Joël Robuchon, de La Rotonde à Ledoyen, du Plaza Athénée-Alain Ducasse à la Closerie des Lilas, de La Tour d’Argent à la Brasserie Lipp, du Jules Verne de la tour Eiffel au Pierre Gagnaire, du Pré Catelan au Guy Savoy, du Coq Rico au Moulin de la Galette, du Wauthier by Cagna à la Grande Cascade du bois de Boulogne en passant par quantité d’autres adresses moins en vue, mais tout aussi goûteuses, l’auteur recense l'art culinaire des principaux quartiers de la capitale française, leurs principales ressources, leurs traditions et leurs réussites, ainsi que leur histoire et leurs anecdotes savoureuses.

Un cicérone du meilleur goût !

Bernard DELCORD

Voyage d'un gourmet à Paris par Jean-Claude Ribaut, Paris, Éditions Calmann-Lévy, octobre 2014, 325 pp. en noir et blanc au format 14 x 21 cm sous couverture brochée en couleurs, 19 € (prix France)

Écrit par Brice dans Bernard Delcord, Guides | Commentaires (0) |  Facebook | |

14 12 14

Un Bescherelle indispensable…

Bescherelle -L'art de briller en société.jpgEn 1842, avec son frère Henri (1804-1887), Louis-Nicolas Bescherelle, dit « Bescherelle l'aîné » (1802-1883) publia Le Véritable Manuel des conjugaisons ou la science des conjugaisons mise à la portée de tout le monde, devenu l’immense best-seller qui fit la fortune et la pérennité des Éditions Hatier à Paris sous le titre La conjugaison pour tous – et L’art de conjuguer au Canada –, un ouvrage pédagogique que tout le monde francophone ou presque a eu entre les mains et conserve précieusement dans sa bibliothèque.

Le succès engendrant le succès, une collection naquit par la suite, riche de titres variés (La grammaire pour tous, L’orthographe pour tous, Le vocabulaire pour tous, L’anglais pour tous, L’allemand pour tous, L’espagnol pour tous, L’italien pour tous, Le chinois pour tous, Les verbes portugais, Les verbes arabes, La grammaire du latin, Le néerlandais pratique ainsi qu’un dictionnaire des synonymes français pour PC et même une Chronologie de l’histoire de France et une Chronologie de la littérature française…) complétés de cahiers d’exercices en tout genre.

Ce que l’on sait moins – et c’est un euphémisme –, c’est que Louis-Nicolas Bescherelle est aussi l’auteur d’un vade-mecum intitulé L'art de briller en société et de se conduire dans toutes les circonstances de la vie, un « manuel de bienséance axé sur la maîtrise de la conversation » n’ayant guère pris de rides qui vient de reparaître chez Flammarion, excellemment présenté par Pierre Assouline.

Considérant que « la nature, qui nous a faits sociables, a donné à tous les hommes la possibilité d’être agréables en société, si elle n’a pas donné à tous le talent de briller », l’auteur y fait, sous la forme d’un abécédaire qui court d’abandon à yeux, le point sur le contenu et la forme de tous les types de conversation possibles.

Un point qu’il accompagne, selon le cas, de conseils sagaces, de considérations savantes ou de remarques frappées au coin du bon sens (notamment sur les absents, les affaires, les banalités, la beauté, les blasphèmes, les citations, les comparaisons, l’usage des cure-dents, la curiosité, les égards, l’exagération, les expressions basses et indécentes, les inconvenances, les infirmités, la lecture, l’emploi des mains, le maintien, la pédanterie, le persiflage, la politesse, la plaisanterie, le recours aux proverbes, la pruderie, les railleries, le rire, le silence, les subtilités, les sujets frivoles, le tête-à-tête, l’art de porter un toast, la vanité, la volubilité voire la façon de consommer le vin de Champagne…)

Un texte hautement civilisé dont nos contemporains feraient bien de prendre de la graine au vu de la déréliction de leurs mœurs oratoires, que ce soit dans les débats politiques, journalistiques, artistiques ou domestiques – sans parler de la bouillie servie par les radios et les télévisions, dans les émissions de télé-réalité notamment, si prisées par la jeunesse actuelle et où les borborygmes font la loi…

Non, mais allo, quoi…

Bernard DELCORD

L'art de briller en société et de se conduire dans toutes les circonstances de la vie par Louis-Nicolas Bescherelle, présentation de Pierre Assouline, Paris, Éditions Flammarion, collection « GF littérature », novembre 2014, 431 pp. en noir et blanc au format 11 x 17,8 cm sous couverture brochée en couleurs et à rabats, 8 € (prix France)

Écrit par Brice dans Bernard Delcord, Guides | Commentaires (0) |  Facebook | |