24 05 14

Nouvelle gifle à la Fondation Hergé...

Le spectre du tocard.jpgLe texte ci-dessous a paru dans la livraison du 23/05/2014 de l'hebdomadaire M... Belgique qui a succédé à l'édition belge du magazine Marianne :

Voilà que paraît sous la plume de Gordon Zola (alias Éric Mogis à qui l'on doit notamment L'humour pour les Nuls, The Dada de Vinci Code et Où est le bec ?) Le spectre du toquard, le vingtième tome [1] des aventures du reporter Saint-Tin et son ami Lou (un perroquet volage), d'hilarants pastiches sous forme de roman dans lesquels on retrouve aussi le capitaine Aiglefin, le professeur Margarine et les agents secrets Yin et Yang, entre autres...

En voici le résumé : la Salmanye, petit pays remuant de l'Europe de l'est, est en pleine révolution... Pour la communauté internationale, le dictateur Zhara Pùrum dépasse les bornes ! Il aurait usé de l'arme chimique sur la population et fait déverser des tonnes de padjodjoh, le poison-qui-rend-bête, sur la population. C'est alors que rejaillit la vieille légende salmaniaque du « spectre du tocard » qui prédit la chute du régime au retour de l'ancien roi, Uttokar VI qui est séquestré, dit-on, dans les oubliettes de l'asile de Kock. Sur le point de s'y rendre pour couvrir l'événement, Saint-Tin est enlevé en compagnie du docteur Alain Bique, l'éminent imbécilographe, spécialiste des sots...

On se souviendra qu'après la publication du cinquième opus de la série, l'auteur fut attaqué pour contrefaçon par les héritiers d'Hergé. Les éditions Moulinsart furent déboutées de l'attaque, mais le tribunal condamna Gordon Zola à plusieurs dizaines de milliers d'euros pour préjudice commercial en évoquant la notion de parasitisme. On saisit tous ses biens et il fut jeté à la rue. Début 2011, la 2e Chambre de la Cour d'Appel de Paris débouta totalement Moulinsart SA, rejetant l'accusation de préjudice commercial. En février 2014, Éric Mogis fut relaxé et se vit attribuer d'importants dommages et intérêts.

On imagine la tête du si sympathique Nick Rodwell !

Pour le faire bisquer un peu plus, c'est avec joie que nous lui annonçons la prochaine naissance, cette année encore, de Saint-Tin au pis de l'auroch noir et de Saint-Tin et les p'tits carrosses !

Bernard DELCORD

Le spectre du toquard par Gordon Zola, Paris, Le Léopard démasqué, janvier 2014, 163 pp. en noir et blanc au format 12 x 18 cm sous couverture brochée en couleurs, 11 € (prix France)

Train-train au Congo.jpg


[1] Le crado pince fort (2008), Le vol des 714 porcineys (2008), La Lotus bleue (2009), L'oreille qui sait (2009), Saint-Tin au gibet (2009), L'ire noire (2009), Les poils mystérieux (2009), L'Affaire tourne au sale (2010), Le secret d'Eulalie Corne (2010), Les pies jouent de la castagnette (2010, Le 13 heures réclame le rouge (2011), Les Six gardes du phare Amon (2011), Objet qui fume (2011), On a fait un marché sur la lune (2011), Coq en toc (2012), Saint-Tin en amères loques (2012), Train-train au Congo (2012), L'Ascète boude le cristal (2013), Le Temps pleut du soleil (2013).

Écrit par Brice dans Bernard Delcord, Humour | Commentaires (0) |  Facebook | |

06 04 14

Flèches du Parthe...

Petite histoire des mots d'esprit célèbres.jpgLe texte ci-dessous a paru dans la livraison du 04/04/2014 de l'hebdomadaire M... Belgique qui a succédé à l'édition belge du magazine Marianne :

La Petite histoire des mots d'esprit célèbres commente 600 citations diverses et dit tout de phrases immortelles comme : « Et le désir s'accroît quand l'effet se recule » (Corneille), « Ce qui entend le plus de bêtises dans le monde, c'est peut-être un tableau de musée » (les frères Goncourt), « Dépêchons-nous de succomber à la tentation avant qu'elle s'éloigne » (Épicure), « Il est immédiatement au-dessous de rien » (La Bruyère), « Abolir la peine de mort ? Que messieurs les assassins commencent ! » (Alphonse Karr), « Idylle, ça commence comme idiot et ça finit comme imbécile » (Maurice Donnay), « Les hommes chassent, les femmes pèchent » (Victor Hugo), « Un grand classique, c'est un auteur dont on peut faire l'éloge sans l'avoir lu » (Chesterton), « La politique, c'est une certaine façon d'agiter le peuple avant de s'en servir » (Talleyrand), « Il ne faut jamais juger les gens sur leurs fréquentations. Tenez, Judas, par exemple, il avait d'excellents amis » (Verlaine), « L'amour, c'est un coup d'œil, un coup de rein et un coup d'éponge » (Sarah Bernhardt), « Aucun homme n'a assez de mémoire pour réussir dans le mensonge » (Abraham Lincoln), « Les dictatures, comme le supplice du pal, commencent bien et finissent mal » (Clemenceau) ou, s'agissant de Mirabeau : « Il était capable de tout pour de l'argent, même d'une bonne action » (Rivarol)...

Hilarant, n'est-il pas ?

 

Bernard DELCORD

 

Petite histoire des mots d'esprit célèbres, ouvrage collectif, Paris, Éditions Omnibus, mars 2014, 634 pp. en noir et blanc au format 13,3 x 20 cm sous couverture brochée en couleurs et à rabats, 24 € (prix France)

Écrit par Brice dans Bernard Delcord, Humour | Commentaires (0) |  Facebook | |

25 02 14

Une brillante pinte de bon sang...

Voltaire Œuvres d'humour.jpgLe texte ci-dessous a paru dans la newsletter de février 2014 des guides gastronomiques belges DELTA avant d'être mise en ligne sur leur site (www.deltaweb.be) :

Homme d'esprit s'il en est, styliste de haut vol et intellectuel engagé dans la lutte contre l'intolérance, François-Marie Arouet, dit Voltaire, né le 21 novembre 1694 à Paris où il est mort le 30 mai 1778, a fréquemment recouru à l'humour pour mener ses combats. Pour lui, l'ironie a en effet une vertu pédagogique permettant de démontrer les dangers du fanatisme ainsi que l'absurdité des croyances nées de l'obscurantisme et de la dictature des religions.

Dans un fort volume intitulé Œuvres d'humour paru aux Éditions Omnibus, l'universitaire française Clémentine Pradère-Ascione – elle prépare une thèse de doctorat à Paris III Sorbonne Nouvelle sur la « fantaisie noire  » dans les écrits de Boris Vian, une autre sorte d'écrivain lumineux – a regroupé l'intégrale de ses quarante contes (parmi lesquels Zadig [1747], bien entendu, ou Micromégas [1752], et encore Candide [1759], mais aussi L'origine des métiers [1764, en vers] Le crocheteur borgne [1774], Les oreilles du comte de Chesterfield [1775]...), un choix de pièces de théâtre introuvables et méconnues (La fête de Bellébat [1725], L'envieux [1738], Charlot ou La comtesse de Givry [1767], Les deux tonneaux [1769]...), ainsi qu'une sélection de textes philosophiques hilarants (dont De l'horrible danger de la lecture [1765], Les questions de Zapata traduites par le sieur Tamponet, docteur en Sorbonne [1767] et la Canonisation de saint Cucufin [1769]...).

Une belle occasion à saisir, pas si fréquente, celle de rigoler un bon coup !

Bernard DELCORD

Œuvres d'humour par Voltaire, choix et présentation de Clémentine Pradère-Ascione, Paris, Éditions Omnibus, octobre 2013, 1108 pp. en noir et blanc au format 13,5 x 20 cm sous couverture brochée en couleurs, 26 € (prix France)

Écrit par Brice dans Bernard Delcord, Humour | Commentaires (0) |  Facebook | |

03 12 13

Comment devenir Belge ?

dal verlant belge.jpgDieu, que j'ai ri ! Comme c'est bon de se redécouvrir tels que nous sommes et tels que les autres nous voient ; les Français en particulier ! Le livre est fort bien construit, à la manière d'un guide ou d'un manuel d'histoire scolaire, avec des récapitulatifs et des questionnaires géniaux à la fin de chaque chapitre. "Comment devenir Belge" ! On y voit la patte de Gilles Verlant, qui hélas nous a quittés entretemps et à qui l'auteur, Gilles Dal, dédie l'ouvrage. Gilles fit partie de ma dernière équipe du Jeu des Dictionnaires, brillant par ses billets sur les poncifs, les mots convenus, etc. Il est ici dans son élément ! La préface est de Philippe Geluck qui ne croit plus trop à l'avenir de la Belgique et écrit : "Nous lirons cet ouvrage comme l'orchestre du Titanic  continuait à jouer pendant le naufrage, pour la beauté du geste" !!! Tout serait à souligner, mais cela prendrait beaucoup de temps, car tout est génial et savoureux ! Vraiment au hasard, cet extrait du chapitre "Sachez quoi dire et comment vous comporter en toute circonstance" : "Il y a plusieurs manières de se suicider, en Belgique. Tenter de rouler à vélo sur les pistes cyclables, par exemple. Ou respecter les limitations de vitesse sur la bande de gauche de l'autoroute" ! Gilles Dal n'évite pas, car c'est complet, mais passe rapidement sur les habituels chapitres : qui est Belge ou pas (Devos, Hallyday...) ou sur les recettes traditionnelles, pour s'attacher à ce qui est notre façon de fonctionner. Cela prend, écrit ainsi noir sur blanc, et dans l'accumulation, des proportions délirantes ! On passe du Sénat à la sauce andalouse, du Te Deum au bilinguisme des noms de rue, des chants patriotiques aux problèmes politiques et linguistiques (qui feraient finalement le ciment du pays !). N'hésitez pas offrir ce manuel drôle et qui deviendra indispensable pour répondre aux questions sur nous ! Car s'il y a quelques années le Belge était encore un ringard, il est "devenu aujourd'hui non seulement "tendance" aux yeux des contribuables français, mais il incarne la classe ultime." Tout ce qui est belge suscite désormais le plus vif intérêt !

 

Jacques MERCIER

"Comment devenir Belge - en dix leçons" par Gilles Dal, préface de Philippe Geluck. Edition Michel Lafon, 294 pages. (Couverture avec passeport belge à découper - de Johan de Moor. Illustrations intérieures de Frédéric Jannin) 14,95 euros (Ah ! ce 95 !)

27 10 13

Et Dieu créa Geluck qui créa le chat qui créa Geluck

Chat, bible, geluckPhilippe Geluck revisite la Bible en deux tomes comme le Livre. Comme il s'agit de BD, les tomes sont publiés dans le format rendu célèbre par Franquin pour ses cinq premiers Gaston Lagaffe (récemment réédités dans leur édition originale, tiens).

Il y a un demi-siècle, Geluck aurait été mis à l'index (il y aurait sûrement répondu par un majeur), il y a quatre siècles à la Bastille, sept au bûcher. En 2013, s'il ne risque plus rien de ce genre, son nouveau livre n'en a pas moins le principal effet qu'on attend de lui : une franche rigolade.

Inutile de noircir plus de lignes pour convaincre ceux qui ne l'aiment ni ses fans qui ont déjà couru chez le libraire l'acheter. Alors rendons-nous sans attendre à la table du Café de Flore où j'ai eu le plaisir de m'entretenir avec lui. Ce n'était pas un dimanche, je vous le jure, non, je vous l'assure.

Nicky Depasse


podcast

Et tant que nous y sommes, la plus irrévérencieuse mais drôle des bandes annonces jamais produites par Casterman :

philippe, geluck, rire, tout, dieu, lattes, 2013

 

 

Et tant que nous y étions, il a aussi été question, comment pouvait-il en être autrement, de son essai chez JC Lattès qui paraît simultanément et dans lequel Geluck se pose la question (et répond) : peut-on rire de tout ? Du physique des gens, des pauvres, des riches, des étrangers, des Arabes, des Juifs, de Dieu et, bien sûr, de Geluck ?

La Bible selon Le Chat, Philippe Geluck et Dieu, Casterman, octobre 2013, 14€50.

Peut-on rire de tout ?, PhilippeGeluck, JC Lattès, octobre 2013, 10€00.

Écrit par Nicky Depasse dans B.D., Café de Flore, Humour, Nicky Depasse, Podcasts | Commentaires (0) |  Facebook | |

28 09 13

Ridiculus politicae…

Perles parlementaires (4e édition).jpg

Le texte ci-dessous a paru dans la livraison du 28/09/2013 de l'édition belge du magazine MARIANNE :

Fruit du travail d'une vie de collectionneur, les Perles parlementaires de Paul Quimper, dont la 4édition vient de paraître aux Éditions Horay à Paris (elles intègrent des bourdes proférées en France), demeurent d'une belle actualité, tant l'éloquence des politiciens continue de laisser à désirer.

Révision de quelques classiques :

« Dire qu'il faut faire payer les riches est une affirmation gratuite ! »

« Les producteurs de lait sont en ébullition ! »

« Vous allez ouvrir la boîte des pandores... »

« La lutte contre le tabac est une œuvre de longue haleine ! »

«S'agissant de la natalité, monsieur le ministre, le ballon est dans votre camp ! »

« Le couperet est tombé sur les bourses ! »

« On laisse implanter des usines là où elles pourraient être implantées ailleurs ! »

« On assiste à un boom du gaz ! »

« Vous enfoncez des portes ouvertes en annonçant davantage de procédures d'expulsion... »

« Les statistiques, c'est comme la mini-jupe : ça cache l'essentiel et ça donne des idées ! »

« Nous sommes d'accord pour n'être pas d'accord ! »

« Je suis un élu du peuple, j'ai le droit de dire n'importe quoi ! »

En effet ! Comme d'habitude... Et comme en Belgique, sûrement !

Bernard DELCORD

Perles parlementaires par Paul Quimper, Paris, Éditions Horay, 4édition, septembre 2013, 132 pp. en noir et blanc au format 12 x 12 cm sous couverture brochée en couleurs, 5,99 € (prix France)

Écrit par Brice dans Bernard Delcord, Humour | Commentaires (0) |  Facebook | |

17 08 13

Un kit de survie...

Le Guide des emmerdeurs.jpgL'article ci-dessous a paru dans la livraison du 17 août 2013 de l'édition belge du magazine MARIANNE :

Dans Le Guide des emmerdeurs, des cons et des importuns, paru aux Éditions Tut-tut à Paris, Stéphane Rose – co-créateur des Gérard qui couronnent chaque année les plus mauvais animateurs et les pires émissions de télévision – dresse l'inventaire des casse-pieds les plus fréquents et fournit le mode d'emploi pour les neutraliser rapidement.

Grâce à ses conseils, on ne redoutera plus les méfaits ou la survenue de l'enfant roi qui hurle dans le TGV, de la petite vieille qui veut passer avant vous à la caisse du supermarché, de l'employé d'un call-center qui appelle à 8 heures du matin pour vous vendre une cuisine, du collègue bobo écolo, de la rombière féministe obsessionnelle, de l'idiot qui klaxonne dans les embouteillages, du gars qui flippe en avion et communique son stress à tout le monde, de l'ami qui ne va jamais bien, de celui qui a un petit talent de guitariste ou du voisin bruyant qui ne supporte pas le bruit...

« Et si ça ne marche pas, conseille l'auteur, assommez-les avec ce livre. Un bon coup sec, cela devrait suffire... »

Bernard DELCORD

Le Guide des emmerdeurs, des cons et des importuns par Stéphane Rose, Paris, Éditions Tut-tut, mai 2013, 195 pp. en noir et blanc au format 15 x 21 cm sous couverture brochée en couleurs, 13 € (prix France)

Écrit par Brice dans Bernard Delcord, Humour | Commentaires (0) |  Facebook | |

27 06 13

Un vrai dictionnaire qui fait rire !

crétin.jpgSous le titre "Le crétin tel qu'on le parle" et "ou le jargon des élites", Pierre Chalmin nous donne à lire, à observer, à commenter tout le charabia que l'on suit dans les médias. Non seulement c'est un arrêt sur image, sur mot, devrait-on dire, car tout change vite, surtout la mode, mais c'est en même temps une vue plus profonde qu'il n'y paraît sur notre société ! Cet auteur nous avait déjà donné un succulent "Dictionnaire des injures littéraires" et nous savons qu'il est "correcteur", soit qu'il corrige précisément toutes ces dérives artificielles de l'utilisation du langage. Au hasard du livre, je vous cite : "Accidentogène" pour dangereux, "Durable" pour écologique, "Leadership" pour direction, "Lisibilité" pour clarté, "Optimiser" pour améliorer, etc. Un régal pour tous ceux qui ont envie d'une langue juste, claire et simple; à l'opposé des langues de bois, des discours brumeux et pédants des gens de pouvoir, quel qu'il soit ! Une belle entreprise de dénonciation, c'est certain ! En 1925, on trouvait déjà un tel ouvrage "Le Musée des erreurs" de Curnonsky et Bienstock et dans leur préface cette phrase : "Les gens à court d'idées sont toujours à court de mots, et ils tournent la difficulté en remplaçant le terme propre par un doublet de leur invention". La meilleure illustration est sans doute "solutionner" pour éviter la conjugaison ignorée de résoudre ou "promotionner" pour promouvoir !

 

Jacques MERCIER

"Le crétin tel qu'on le parle" de Pierre Chalmin, les Editions de Paris Max Chaleil, 2013, 80 pp. 9 euros.

 

 

29 05 13

La culture, c'est comme la confiture...

Brèves de copies du Bac.jpgLes copies d'élèves recèlent, tous les enseignants le savent, de petits bijoux d'ignorance et d'incompréhension relevant parfois du surréalisme le plus pur.

Une nouvelle preuve vient d'en être administrée par les Éditions Chiflet & Cie à Paris qui mettent ces jours-ci sur le marché un hilarant Brèves de copies du Bac rassemblant des perles particulièrement remarquables (et authentiques).

Florilège :

« Exemples de mots-valises : malle, bagage, coffre, sac, sac à dos. »

« Dante est un humoriste italien qui est célèbre pour avoir écrit une comédie. »

« Une année-lumière est l'énergie que dépense un humain en une année pour s'éclairer. »

« L'atome a été découvert en Savoie. »

« Citez des couples d'homophones :

Jean Marais et Cocteau, Rimbaud et Verlaine, Delanoë mais je sais pas avec qui. »

« La Corée est une dictature avec son cruel président King Kong. »

« Maupassant a eu son premier succès en librairie avec Boule de snif. »

« Pythagore inventa la formule d'un triangle rectangle, le carré de la longueur de l'hippopotamus est égal à la somme des carrés des longueurs des côtés de l'angle droit. »

« Freud a beaucoup écrit sur son sexe. »

« On a coupé la tête de la reine Marie-Antoinette parce qu'elle n'avait rien dedans. »

« Le kilomette est une unité de longueur qui vaut 100 mettes. »

« Le principe d'Archimerde... »

« Le cheval-vapeur est la quantité d'eau que perd un cheval par kilomètre. »

Et, last but not least : « Avoir une bone ortograf est indispansable dans la vie professionnel ».

Voilà des jeunes qui ont à l'évidence, comme l'assurait ma grand-mère, plus d'appétit que d'instruction !

Bernard DELCORD

Brèves de copies du Bac, ouvrage collectif, Paris, Éditions Chiflet & Cie, mai 2013, 126 pp en noir et blanc au format 12,5 x 17,5 cm sous couverture brochée en couleurs, 10 € (prix France)

Écrit par Brice dans Bernard Delcord, Humour | Commentaires (0) |  Facebook | |

20 05 13

Pour se venger des casse-pieds...

150 idées pour emmerder le monde.gifDans son petit ouvrage intitulé 150 idées pour emmerder le monde paru chez First à Paris, Laurent Gaulet propose une centaine et demie de ripostes plus ou moins sournoises aux agressions des casse-pieds et des importuns qui nous pourrissent la vie parfois sans même s'en rendre compte et donnent tout son poids à l'assertion bien connue de Jean-Paul Sartre dans Huis clos : « L'enfer, c'est les autres ».

Pour aider le lecteur à se transformer à son tour en démon, l'auteur suggère, par exemple, de reculer d'une heure les horloges de son lieu de travail, de s'entêter à appeler une femme « monsieur » ou un homme « madame », de bâiller d'ennui quand on nous parle, de sortir le doigt de son nez juste avant de serrer la main de quelqu'un, d'enduire tous les interrupteurs des toilettes de son entreprise avec du yaourt au chocolat, de faire parler pendant une heure un démarcheur téléphonique sans rien lui acheter, de céder sa place à une femme sous prétexte qu'elle est enceinte alors qu'elle ne l'est pas, de transférer tous ses mails publicitaires à une personne que l'on vise ou encore, en voiture, imiter le GPS durant tout un parcours lorsqu'on est passager.

Ambiance garantie !

Bernard DELCORD

150 idées pour emmerder le monde par Laurent Gaulet, Paris, Éditions First, collection « Le petit livre », mars 2013, 160 pp en noir et blanc au format 8,5 x 12 cm sous couverture brochée en couleurs, 2,99 € (prix France)

Écrit par Brice dans Bernard Delcord, Humour | Commentaires (1) |  Facebook | |