23 11 08

Les barreaux de sable

HAZETTE_barreauxLa Belgique possède aussi ses ministres écrivains. Pierre Hazette a trouvé l'inspiration au Sénégal où l'ancien ministre des Arts et des Lettres a représenté la Communauté française de Belgique. L'Afrique n'est pas seulement un continent, un appel au voyage, un objet de fascination. C'est avant tout une expérience humaine.
Après Les taxis de Dakar, l'histoire continue avec Les barreaux de sable, un merveilleux titre qui a l'intelligence de marier beauté et danger.

  PIERRE HAZETTE - Brice Depasse 1
  PIERRE HAZETTE - Brice Depasse 2

HAZETTE_DakarLes barreaux de sable, Pierre Hazette, Ed Luc Pire, octobre 2008, 272p., 18€00.

Écrit par Brice dans Littérature générale | Commentaires (0) |  Facebook | |

20 11 08

90 ans après

LACAMPDans le Grand Morning de ce mardi, je suis revenu sur deux nouveaux romans qui ont pour décor la Première Guerre mondiale. Les formidables carnets de guerre de Victorien Mars par Maxence Fermine, tout d'abord (cliquez sur la couverture du livre pour lire la chronique du 11 novembre), et ensuite Le jongleur de nuages d'Ysabelle Lacamp. L'auteure d'Une jeune fille bien comme il faut y évoque le destin d'un des 140.000 Chinois qui vinrent travailler en France pendant la guerre 14-18 pour remplacer les ouvriers partis au front mais aussi pour "nettoyer" les tranchées.

  GRAND MORNING - Maxence Fermine & Ysabelle Lacamp

FERMINELes carnets de guerre de Victorien Mars, Maxence Fermine, Albin Michel, novembre 2008, 192p., 15€ env.

Le jongleur de nuages, Ysabelle Lacamp, Flammarion, octobre 2008, 394p., 21€00.

et aussi Le feu, Henri Barbusse, Livre de poche, 1988, 6€50.

BARBUSSE

Écrit par Brice dans Littérature générale | Commentaires (0) |  Facebook | |

14 11 08

Voilà qui ne nous fera pas de tort!

BERGE2Qu'est-ce qui préside au choix d'une maison, d'un nouveau nid? Qui en rend le choix plus difficile encore que la recherche d'un conjoint?
Geneviève Bergé prête sa plume superbe, précise et raffinée à Martha, trente-cinq ans, un mari, deux enfants, pour nous faire vivre les aléas de la recherche d'une maison. Et les visites s'enchaînent, truffées d'observations socio- psychologiques, philosophiques et truculentes :
"Quelle horreur!" La maison est parfaite (...) Même le prix nous convient. En réalité, elle n'a qu'un seul défaut, cette maison, un gros défaut, un défaut tout à fait rédhibitoire: elle est la première que nous visitions!" (p33)
"A la rue des Paysagistes, le premier regard suffit à nous convaincre que nous n'avons pas, le propriétaire et nous, la même conception de la rénovation" (p 41)
Sans oublier les conseils de "pro" en matière de recherche qui font de ce délicieux livre un vade mecum à offrir à tous les candidats acheteurs.
Ne seront-ce finalement pas les aimables imperfections d'une maison qui emporteront le choix du coeur?
Toujours est-il que notre héroïne ne sera pas au bout de ses surprises, une fois la maison achetée.
Rien de tel, du reste, qu'une pendaison de crémaillière entre voisins pour connaître le secret des pierres...
"Déménager avec Martha, c'est comme apprendre une langue étrangère. Les lettres demeurent, mais l'ordre change. (...) Martha, ce sont les meubles qu'elle mélange comme cela. Les couleurs de ses murs, les couleurs de ses toiles, les couleurs de ses vêtements même. C'est épouvantable mais tout lui réussit." (p 165)
A Geneviève Bergé, ...aussi.
Une de mes meilleures lectures de 2008.
Apolline Elter

Un peu de soleil sur les planchers, Geneviève Bergé, Editions Luce Wilquin, octobre 2008, 213 pp, 19 €

Écrit par Brice dans Littérature générale | Commentaires (0) |  Facebook | |

11 11 08

L'épouvante des tranchées

FERMINEAujourd'hui, nous commémorons le 90° anniversaire de l'armistice qui a mis fin à la grande guerre. A l'heure où nos enfants, ceux de la première génération du XXI° siècle, savent à peine de quoi il retourne, Maxence Fermine publie le plus beau roman sur le sujet que j'ai lu depuis Le feu de Barbusse (tiens, il y a 20 ans, en livre de poche; déjà et encore un anniversaire).
Les carnets de Victorien Mars retracent la plongée d'un homme du Sud-ouest dans la boucherie de 14-18. D'abord dans les tranchées, sur le front de l'Yser, le jeune caporal se fait envoyer, à titre de punition, dans l'enfer de Verdun où il se bat sous les ordres de l'As de pique, un sous-officier revenu, seul rescapé, de toutes les missions désespérées.
Cela fait quelques années que je suis avec intérêt et sympathie, l'oeuvre rafraîchissante de Maxence Fermine. Il ne m'avait pourtant jamais autant captivé et retourné jusqu'à aujourd'hui.
Avant, pendant et après la guerre. Cette guerre. Celle de la chair à canons et baïonnettes. Celle dont l'horreur avait fait dire à tous ses survivants : "Ce sera la dernière".
Brice Depasse

Extrait : On n'oublie jamais les disparus, surtout en temps de guerre, car c'est la croix des vivants que de se souvenir d'eux. A jamais.
Je crois que je ne reviendrai jamais des tranchées. Pour moi, comme pour tous ceux qui ont connu cette tourmente, restera cette faille, cette blessure, cette meurtrissure d'avoir vécu l'enfer.


14-18Les carnets de guerre de Victorien Mars, Maxence Fermine, Albin Michel, novembre 2008, 192p., 15€ env.

Écrit par Brice dans Littérature générale | Commentaires (2) |  Facebook | |

10 11 08

Un brillant avenir de Catherine Cusset

cussetokC’est un terrible portrait de femme. Fouillé, honnête, touchant dans sa complexité. Un sentiment ambivalent naît face à cette héroïne: la beauté de l’opiniâtreté l’emportera-t-elle sur la haine ? Elena fascine : douée, ambitieuse et obstinée, elle arrivera à ses fins. La petite fille née en Bessarabie dans les années quarante, devient Helen l’ingénieur Américaine. Adoptée par sa tante, elle traverse une crise d’identité. Tenace, elle épouse Jacob, un juif que ses parents rejettent. Le couple n’a qu’un rêve : fuir le régime de Ceausescu. Le récit retrace comme un puzzle les épreuves subies dans l’exil, avant de s’établir en Amérique, là où tout est possible. D’un pays à l’autre (Roumanie, Israël, Italie, France, Etats-Unis) d’une génération à l’autre, l’aveuglement des parents se reproduit. Quand Alex, le fils unique, présente Marie à Helen, celle-ci la rejette. Française, égoïste, imbue d’un « sentiment de supériorité presque national », la belle-fille risque d’écarter le fils tant aimé. Contre toute attente, les sentiments de ces deux femmes évoluent tout en finesse. On imagine la difficulté qu’a éprouvée Catherine Cusset à parler de sa propre expérience et la tentation de verser dans la passion pour évoquer sa belle-mère. Au contraire, distanciation et écriture minimaliste font preuve de maîtrise. En quatre parties subtilement agencées ―fille, amante, épouse et mère, veuve ― ce portrait de femme glace ou séduit, mais ne laisse pas de marbre.
Valérie Nimal

Un brillant avenir, Catherine Cusset, Gallimard, 384 pages, 21 euros.

Écrit par Brice dans Littérature générale | Commentaires (1) |  Facebook | |

04 11 08

La littérature à l'heure américaine

WILLIAM P. YOUNGCe matin, lors de la spéciale élections américaines dans le Grand Morning, j'ai ouvert la célèbre page du New York Times dans laquelle se trouve la liste des meilleures ventes de livres outre-Atlantique. On y parle de nos auteurs français qui exportent leur art (Tatiana de Rosnay et Muriel Barbery) et de William P. Young, la grande sensation du moment.
Bientôt chez nous en traduction française, sans aucun doute, et un peu plus tard, plus que probablement, au cinéma.
Brice Depasse

  GRAND MORNING - William P. Young

The Shack, William Paul Young, Windblow media, juillet 2008, 256p., 11€20.

Écrit par Brice dans Littérature générale | Commentaires (1) |  Facebook | |

03 11 08

Plus profond que l'enfer

VEROLLe roman le plus sale, méchant, anti et amoral depuis American psycho est français. Il se nomme Les derniers cowboys français et est sorti, en 2008, de l'esprit torturé d'Andy Verol.
Un flic parisien dans une mauvaise passe. Sa femme, qui n'a jamais été foutue de lui être fidèle, s'est barrée avec son môme. Après avoir touché le fond dans son appart' vidé, il prend un jour la direction de la banlieue nord et part à la rencontre d'un gars qui, pense-t-il, pourrait enfin faire de lui un Homme.
Voilà une road novel sordide, violente mais diablement, horriblement réaliste (la comparaison avec Brett Easton Ellis n'est pas vaine). Voici un auteur qui trace une nouvelle voie sur les routes de France et dans l'univers du texte français. Un nouveau Houellebecq ? Non. Un nouvel écrivain. Tout simplement. Tout violemment.
Carré blanc.

  ANDY VEROL - Brice Depasse 1
  ANDY VEROL - Brice Depasse 2
  ANDY VEROL - Brice Depasse 3

andy-verol004Les derniers cowboys français, Andy Verol, Pylone, avril 2008, 153p., 16€00 env.

Photo : @Didier Delaine

Cliquez sur la photo

Écrit par Brice dans Littérature générale | Commentaires (3) |  Facebook | |

02 11 08

In the hall of the mountain king

LAPIERREDjemmal-Eddin est un véritable héros romantique. Alexandre Dumas avait évoqué son père, l'Imam Shamil, qui combattit l'expansionnisme du tsar Nicolas Ier. Alexandra Lapierre, la célèbre auteure d'Artemisia raconte l'histoire de son fils Djemmal qui fut une des pièces maîtresses du premier conflit russo-tchétchène au milieu du XIX° siècle. Depuis les montagnes du Caucase à la cour des tsars de St Petersbourg, l'aventure est épique, belle et tragique, évoquant irrésistiblement les romans historiques russes et français de la Belle époque.

  ALEXANDRA LAPIERRE - Brice Depasse 1
  ALEXANDRA LAPIERRE - Brice Depasse 2

Tout l'honneur des hommes, Alexandra Lapierre, Plon, octobre 2008, 487p., 23€00 env.

Écrit par Brice dans Littérature générale | Commentaires (0) |  Facebook | |

29 10 08

Ecrire sur son père

TUILEcrire sur son père.
Un défi.
Karine Tuil nous emporte dans une double vie, la vie de mensonge et de trahison du père. L'héroïne joue aussi double jeu dans sa relation avec son éditeur. Elle écrit sous un faux nom, celui d'un homme, qui aurait pu être le fils de son père.
La domination est un excellent roman, une histoire d'amour et une leçon de vie à la Karine Tuil.

  KARIN TUIL - Nicky Depasse 1
  KARIN TUIL - Nicky Depasse 2

La domination, Karine Tuil, Grasset, août 2008, 230p., 16€50 env.

Écrit par Brice dans Littérature générale | Commentaires (0) |  Facebook | |

25 10 08

Geluck Tome 15 Chat 25 ans

CHAT_geluckUn des plus énormes succès du dessin de presse en album. 25 ans de chat déjà. 15 tomes seulement. On en redemande, d'autant plus que le félidé, tout comme l'humour de son maître, n'a pas pris une ride.
Je me suis toujours demandé si les gens qui pleuraient beaucoup ... urinaient moins que les autres.

  PHILIPPE GELUCK - Brice Depasse 1
  PHILIPPE GELUCK - Brice Depasse 2

Le Chat, Tome 15 : Une vie de Chat, Philippe Geluck, Casterman, octobre 2008, 10€.

Ecoutez notre précédent entretien en cliquant sur le chat. Merci Philippe pour ce dessin.GELUCK

Écrit par Brice dans Littérature générale | Commentaires (0) |  Facebook | |