26 05 07

La vie aux aguets

BOYD vieEté 76. Sally Gilmartin, vieille dame anglaise, révèle à sa fille, professeur à Oxford, que sa véitable identité est Eva Delectroskaya, qu'elle est Russe et qu'en pleine guerre, 35 ans plus tôt, elle est devenue espionne au service de la courrone britannique. Sa fille va essayer de percer ce mystère, auquel elle ne peut croire tout d'abord. Mais au fil du temps, elle découvre une vérité encore plus angoissante, une vie aux aguets.
William Boyd nous emmène dans un tourbillon de rebondissements saisissants sur fond d'une histoire d'amour qui l'est tout autant. "La vie aux aguets" est l'histoire découverte d'une grand'mère d'apparence anodine qui se révèle en quelques pages être une ancienne meurtrière.
Nicky Depasse

Écrit par Brice dans Littérature générale | Commentaires (0) |  Facebook | |

26 05 07

Roman en 24 lettres

CONSTANCE DE SALMVoilà un livre absolument merveilleux. Un style délicat, d'une élégance rare et sensuelle. L'imagination du personnage de Constance de Salm, douloureuse, tourmentée, doutant de l'homme aimé souffre d'amour depuis qu'elle l'a aperçu au bras d'une autre femme à la sortie de l'opéra.
Ce roman, publié en 1824, est un livre sur la jalousie, l'amour fou furieux, exprimé en 24 lettres écrites à son amant pour lui décrire 24 heures de désespoir et de fièvre amoureux. Mille émotions qu'elle transmet à celui qui vient de la trahir.
Constance de Salm était poétesse et dramaturge. On la surnommait la muse de la Raison. Elle défendit avec détermination la cause féministe. Elle tînt un salon littéraire où se cotoyèrent Dumas et Stendhal. Une femme d'une élégance et d'un prestance lumineuses. Une princesse des mots.
Nicky Depasse

Écrit par Brice dans Littérature générale | Commentaires (0) |  Facebook | |

25 05 07

Tristement célèbre ?

TASHAWCe matin dans le Grand Morning, j'attirais votre attention sur un roman dont la lecture m'a procuré un plaisir fou : "Le tristement célèbre Johnny Lim", un premier livre qui a valu à son auteur, Tash Aw, une énorme reconnaissance internationale. Nous y reviendrons ce week-end en sa compagnie puisque Nicky l'a rencontré lundi dernier à Kensington.

  LIRE EST UN PLAISIR 2505

Écrit par Brice dans Littérature générale | Commentaires (0) |  Facebook | |

22 05 07

Elle s'appelait Sarah : vous ne l'oublierez pas !

TATIANaMême si on avait pu apprécier ses derniers romans, qui aurait pu imaginer que Tatiana de Rosnay publierait un roman aussi boulversant et poignant que celui-ci ? Bizarrement pas son éditeur qui, après lecture, l'a refusé, il y a de cela quelques années. Inconcevable. Heureusement, des gens l'ont lu et publié. Un peu partout dans le monde y compris les Etats-Unis.
Je vous recommande à tous qui lisez ces lignes de l'ouvrir et de le lire. Certes, ce n'est pas le plus joyeux, le plus optimiste des blockbusters de cet été. C'est même le plus redoutablement dévastateur, si vous avez des enfants. Car les faits sont avérés. Des enfants ont été traités de la sorte en 1942 (et après, et avant). Je ne retiendrai que cela. Je n'irai pas plus loin.
"Elle s'appelait Sarah" est un roman populaire sur la tragédie du Vel d'hiv et sa terrible suite. Il ne rend que plus violente l'atrocité du crime décrit à hauteur d'homme, d'une famille, d'une petite fille, d'un tout petit garçon. Mais il s'agit aussi d'un roman. Il y a un espoir et de multiples rebondissements, dignes d'un livre de Dan Brown ou de Guillaume Musso. Et cela permet, heureusement, au lecteur d'y survivre.
Vous n'en sortirez pas indemne, mais lisez-le !

TATIANA DE ROSNAY - Brice Depasse 1
TATIANA DE ROSNAY - Brice Depasse 2


Tatiana 2Tatiana 1

Écrit par Brice dans Littérature générale | Commentaires (0) |  Facebook | |

21 05 07

Les deux plumes de Christian Oster aux Deux Magots

OSTER DUNEUne plume pour raconter des histoires (inattendues) aux enfants et une autre (nous dirons une pointe bic) pour inventer des histoires d'adultes pour adultes, Christian Oster est un cas à part dans le domaine de la littérature. Un exemple à suivre aussi. Prix Medicis pour "Mon grand appartement". Adapté au cinéma par Claude Berri (Le femme de ménage). Douez romans publiés. Une multitude de livres pour la jeunesse à son actif. Rencontre.

CHRISTIAN OSTER - Nicky Depasse 1


2magot bis OSTER MENAGEBACRI DEQUENNE

Écrit par Brice dans Littérature générale | Commentaires (0) |  Facebook | |

21 05 07

Remerciements

ED1_0234adOuvrons une parenthèse pour remercier "Les Deux Magots", endroit convivial et emblématique de la vie littéraire parisienne, pour l'excellent accueil qui nous y est toujours réservé.
Photo : Nicky en compagnie de "Monsieur Richard", le directeur de l'établisement (Writer pictures).

Écrit par Brice dans Littérature générale | Commentaires (0) |  Facebook | |

18 05 07

In the Grand Morning, this morning

COHENOù il fut question de "La femme du V°" de Douglas Kennedy et de "J'aurais préféré vivre" de Thierry Cohen. Deux chroniques et deux interviews rapportées par Nicky. Reddite ergo quæ Cæsaris sunt Cæsari.
La quatrième voix que vous entendez à la fin de la séquence est celle de Philippe Gloagen du Guide du routard, un des invités de Bruno et Max, ce matin.

  LIRE EST UN PLAISIR 1805

Écrit par Brice dans Littérature générale | Commentaires (0) |  Facebook | |

17 05 07

L'énigme du sacre

sacre copierFaites halte, braves gens. L'oeuvre de Marcel-Louis Perrier mérite toute votre attention car il est le seul romancier à nous parler de ce siècle totalement méconnu et oublié par l'Histoire depuis l'école : le X°.
Le souffle d'Alexandre Dumas est plus que jamais perceptible sur ce troisième tome des cavaliers de l'an Mil qui vous conduira, cette fois, au couronnement d'Hughes Capet.
Intrigues, allainces et mésalliances, combats et rebondissements à une époque où les châteaux forts étaient en bois et la vie des hommes au rabais.
Brice Depasse

MARCEL-LOUIS PERRIER - Brice Depasse 1
MARCEL-LOUIS PERRIER - Brice Depasse 2

Écrit par Brice dans Littérature générale | Commentaires (0) |  Facebook | |

13 05 07

Un Douglas peut en cacher un autre

DOUGLAS KENNEDYDéjeuner avec un Douglas Kennedy joyeux. Ce n'est pas le personnel du restaurant "La Bastide Odéon" qui me contredira.
Repas convivial en compagnie de quelques journalistes. Mes micros sur table, j'ai pu lui poser quelques questions sur son dernier roman, "La femme du V°". Echanges ponctués par le rire toniruant de l'écrivain américain, adorable et francophile.
Un livre étonnant, très angoissant, crépusculaire, aux pavés mouillés. Une femme irréelle dans un quartier du cinquième arrondissement où se promène l'ombre de Simenon. Un visage de Paris très sombre. Un professeur à la dérive ... à la recherche du réel.
Nicky Depasse

DOUGLAS KENNEDY - Nicky Depasse 1
DOUGLAS KENNEDY - Nicky Depasse 2
DOUGLAS KENNEDY - Nicky Depasse 3
DOUGLAS KENNEDY - Nicky Depasse 4
Doug 2Doug 3

Photos : Edouard Smekens / Writer pictures

Écrit par Brice dans Littérature générale | Commentaires (0) |  Facebook | |

13 05 07

Bernard Tirtiaux récompensé par les lycéens de Belgique

TIRTIAUXC'est à l'excellent roman de Bernard Tirtiaux, "Pitié pour le mal" qu'une majorité des 3.000 lycéens du jury de la Communauté française de Belgique ont choisi de remettre leur prix. Une remise du prix de littérature un peu chahutée par quelques élèves dont les votes s'étaient porté sur autre écrivain. L'auteur du "Passeur de lumière" et d' "Aubertain d'Avalon" ne s'est pas laissé démonter. Il a tiré une lettre de sa poche et en a donné lecture. Elle venait d'un lecteur qui, lui non plus, n'avait pas aimé son livre. La salle a fini debout.
J'avais en son temps dit tout le bien que je pensais de cette incroyable randonnée de deux enfants à la poursuite d'un cheval confisqué par des soldats allemands en pleine retraite à la fin de la seconde guerre mondiale.
Brice Depasse

BERNARD TIRTIAUX - Brice Depasse 1
BERNARD TIRTIAUX - Brice Depasse 2
BERNARD TIRTIAUX - Brice Depasse 3


TIRTIAUX Photo

Écrit par Brice dans Littérature générale | Commentaires (0) |  Facebook | |