27 03 07

Face au miroir : la fiction et la vie

PAUL NIZON LIVRETSur la couverture, Paul Nizon se regarde, en scène dans un grand miroir. A partir d'aujourd'hui (nous sommes en 1973), ce ne sera plus la passé mais le présent. Sa fiction va se nourir de sa propre réalité mais elle traitera de l'homme dans la ville, la grande ville.
"Le livret de l'amour" est le second volume du journal de l'écrivain helvétique le plus célèbre hors de ses frontières.
Zürich, Londres, Paris (où il vit toujours) : l'auteur pense, écrit, correspond, se raconte, lui et ses alter egos.
Brice Depasse

Extraits :
"Vincent Van Gogh ne recherchait pas un modernisme, il voulait au contraire atteindre ce qui le boulversait tant chez les vieux maîtres, leurs qualités humaines surtout, leur éthique. Dans une certaine mesure, c'est malgré lui qu'il est devenu un novateur ... Van Gogh est convaincu de sacrifier sa vie à son oeuvre. Tous les grands artistes, il les voit comme des martyrs, mais aussi comme des messagers qui se passent le flambeau en une sorte de course de relais. Lui-même se voyait comme un "précurseur", comme un Jean-Baptiste, le pionnier d'un art à venir. Et il voulait, par son art, créer des êtres qui aient une auréole, tout en restant parfaitement ordinaires.
"J'ai trouvé le sujet de mon nouveau livre, ... ce sera un livre sur le rêve de la vie et sur les pertes. Echouer dans le rêve de sa vie."

Écrit par Brice dans Littérature générale | Commentaires (0) |  Facebook | |

27 03 07

Judas le bien-aimé de Gerald Messadié

MESSADIE JUDAS

Par Vincent Engel (visitez son site).


Même d’un simple point de vue littéraire, peu d’histoires sont plus extraordinaires et fascinantes que celle du Christ. Pas besoin de croire pour comprendre que cet homme, dont l’existence historique fait peu de doutes, fut un personnage fascinant et remarquable.
Presque aussi fascinant, parce que pendant 2000 ans présenté comme son ombre maléfique, Judas est un acteur déterminant dans l’aventure christique. Depuis mon enfance, je n’ai jamais cru au scénario du traître : sans lui, le Christ n’aurait été qu’un des multiples agités mystiques de cette époque. Il est lié à Jésus de la manière la plus fondamentale.
La récente révélation de “L’évangile de Judas”, à partir de manuscrits de la Mer Morte, confirme cette lecture. Et le roman de Gerald Messadié raconte avec infiniment de force et de sagesse cette histoire qui n’a pas cessé de captiver et d’interroger. Et comme il conclut lui-même, ces différences radicales avec les Évangiles canoniques ne changent rien au message profond du Christ.


Dans l’interview qu’il m’a accordé, Messadié revient sur cette enquête bien plus passionnante, finalement, que celle du Da Vinci Code, puisqu’elle s’articule autour de questions essentielles et non anecdotiques


ÉCOUTEZ L'INTERVIEW DE L'AUTEUR


Écrit par Brice dans Littérature générale | Commentaires (0) |  Facebook | |

24 03 07

Le journaliste français

JournalisteFrancais

Par Vincent Engel (visitez son site).


Tuyêt est une petite fille, en 1963. A Saïgon. La guerre avance, elle devine son ombre; son souffle, un jour d’attentat, la fait trébucher et tomber dans les bras d’un journaliste français… Rêve ou réalité ? Après, c’est le retour au pensionnat des bonnes soeurs, où sa mère l’a mise pour lui offrir le plus crucial des dons : l’instruction. De son côté, cette mère bouge, agit, essaie de sauver ce qui peut l’être, après avoir perdu son mari dans le maquis.
C’est un premier roman bouleversant et d’une maturité exceptionnelle. La voix de l’enfant oscille entre la part de rêve que l’on quitte à regret, et la responsabilité des “grands” où l’on plonge avec déférence, en songeant à l’exemple maternel et au sacrifice paternel. On passe de l’humour tendre à la colère, de l’Orient à l’Occident, de Tuyêt la rebelle à Claire la docile. Un récit où l’amour est partout présent, mais toujours caché, pudique, passager clandestin d’un monde en guerre. Une grande leçon de littérature pour une dure leçon d’Histoire…


ÉCOUTEZ L'INTERVIEW DE L'AUTEUR


Écrit par Brice dans Littérature générale | Commentaires (0) |  Facebook | |

22 03 07

Le choix des libraires : La Licorne

DEBORAH 52Toujours à la recherche de libraires passionés par les livres, par les romans, je rencontre Deborah, recommandée par Robert et Laure Zaigue de la Librairie française à Londres. Deborrah n'en manque pas, de passion pour la littérature. Chaque jour, elle conseille ses clients à la Licorne, Chaussée d'Alsemberg à Uccle (Bruxelles).
Première sélection : "52 ou la seconde vie" de Geneviève Brisac chez L'Olivier.
Nicky Depasse

DEBORAH - Nicky Depasse 1

Écrit par Brice dans Littérature générale | Commentaires (0) |  Facebook | |

22 03 07

Mangez-moi, mangez-moi, mangez-moi

DEBORAH DESARTHECe livre d'Agnès Desarthe par chez L'Olivier fut le Prix La Licorne lors de la dernière Fureur de Lire.

  DEBORAH - Nicky Depasse 2

Écrit par Brice dans Littérature générale | Commentaires (0) |  Facebook | |

22 03 07

Chemin de gloire, chemin de mort

HALIMI

Par Vincent Engel (visitez son site).

La Kahina est une femme d’exception. Ne cherchez pas, elle ne se présente pas aux présidentielles ; au VIIe siècle, elle a conduit les tribus berbères dans la guerre contre l’envahisseur arabe. Chrétiens, païens et juifs lui ont fait serment de fidélité et l’ont suivie jusqu’à la mort.
Magicienne, guerrière et amante, elle fascine. Elle a choisi comme amant son jeune prisonnier arabe, Khaled, bien qu’elle sache qu’il la trahira. Khaled, lui, est déchiré entre son attirance pour cette femme qui pourrait être sa mère, et qui l’a d’ailleurs adopté, et sa haine pour l’ennemie de son peuple. Il rêve de retrouver sa dignité, de contribuer à la victoire des siens.
Le récit de Gisèle Halimi, militante infatigable du droit des femmes et des plus faibles, épouse cette magie. Dans une mélopée envoûtante, elle décrit la force et la cohérence d’un destin particulier, soumis à la versatilité des foules, promptes à aimer dans la victoire, à gronder dans l’adversité et à haïr dans la défaite. Rien de nouveau sous le soleil…
Ecoutez notre interview de Gisèle Hilimi en cliquant sur la couverture.

Écrit par Brice dans Littérature générale | Commentaires (0) |  Facebook | |

21 03 07

Le plus royal des Maharadjah

DEGRECEAu royaume de l'aventure, les destins sont parfois royaux. Celui du Bourbon qui devint Rajah est étonnant. Son histoire est contée par un Michel de Grèce (toujours) aussi charmant que cultivé. Son livre est (une fois de plus) plaisant et captivant, l'angle d'attaque est inattendu, les rebondissements spectaculaires. Et tout cela est vrai. A peine croyable.
Nicky Depasse

MICHEL DE GRECE - Nicky Depasse 1

Photo : Edouard Smekens / Writer Pictures

070307_3001003_eds

Écrit par Brice dans Littérature générale | Commentaires (0) |  Facebook | |

21 03 07

Fantômes contre fantômes

MICHELDEGRECE LADYBERESFORD"Le ruban noir de Lady Beresford" était paru en 2005 chez XO (cliquez sur la couverture, vous pourrez réécouter notre entretien de l'époque).

MICHEL DE GRECE - Nicky Depasse 2

Écrit par Brice dans Littérature générale | Commentaires (0) |  Facebook | |

18 03 07

Quand l'invention de Morel prend vie

MOREL BD"L'invention de Morel", LE livre d'Adolfo Bioy Casares, l'ami de Jorge Luis Borges, est un classique de la littérature mondiale, la plus incroyable et atypique histoire d'amour qui ait jamais été écrite. Un amour désespérément univoque qui va pourtant se terminer par une union désincarnée dans l'éternité. Du jamais lu.
Adapter un tel roman en bande dessinée est bien sûr une gageure. Jean-Pierre Mourey a pourtant relevé le défi de mettre en image le mariage d'amour et de mort entre Faustine et le fugitif, cette improbable variation romantique de "L'île du Dr Moreau". Pari réussi.
Je ne sais pas si je dois conseiller à ceux qui n'ont jamais lu le chef d'oeuvre de Casares de lire d'abord le roman avant la BD mais je dois avouer que rarement bande dessinée fût aussi belle.

MOREL LIVRE

Écrit par Brice dans Littérature générale | Commentaires (0) |  Facebook | |

18 03 07

Horreur et misère en sous-sol

AB DANIELPrécipitez-vous et accrochez-vous. Jean-Daniel Baltassat, monsieur A.B. Daniel, qui nous avait ravi avec son best-seller, "Inca", et plus récemment avec "La reine de Palmyre", propose aujourd'hui un tout autre voyage : descendre dans le puits de Courrières, en mars 1906, au coeur de la plus grande catastrophe minière du siècle. Croyez-moi, il va vous donner des frissons d'horreur et de suspense et vous tirer des larmes d'émotion ! Et le pire dans toute cette histoire, est que les faits et les personnages (même si les noms changent) sont vrais. Jean-Daniel Baltassat a fait de ce drame une symphonie émouvante et pathétique, celle des roses noires. Attendez-vous à lire le roman le plus terriblement authentique sur le monde de la mine depuis Germinal.

  A.B. DANIEL - Brice Depasse

Écrit par Brice dans Littérature générale | Commentaires (0) |  Facebook | |