18 03 07

Quand l'invention de Morel prend vie

MOREL BD"L'invention de Morel", LE livre d'Adolfo Bioy Casares, l'ami de Jorge Luis Borges, est un classique de la littérature mondiale, la plus incroyable et atypique histoire d'amour qui ait jamais été écrite. Un amour désespérément univoque qui va pourtant se terminer par une union désincarnée dans l'éternité. Du jamais lu.
Adapter un tel roman en bande dessinée est bien sûr une gageure. Jean-Pierre Mourey a pourtant relevé le défi de mettre en image le mariage d'amour et de mort entre Faustine et le fugitif, cette improbable variation romantique de "L'île du Dr Moreau". Pari réussi.
Je ne sais pas si je dois conseiller à ceux qui n'ont jamais lu le chef d'oeuvre de Casares de lire d'abord le roman avant la BD mais je dois avouer que rarement bande dessinée fût aussi belle.

MOREL LIVRE

Écrit par Brice dans Littérature générale | Commentaires (0) |  Facebook | |

18 03 07

Horreur et misère en sous-sol

AB DANIELPrécipitez-vous et accrochez-vous. Jean-Daniel Baltassat, monsieur A.B. Daniel, qui nous avait ravi avec son best-seller, "Inca", et plus récemment avec "La reine de Palmyre", propose aujourd'hui un tout autre voyage : descendre dans le puits de Courrières, en mars 1906, au coeur de la plus grande catastrophe minière du siècle. Croyez-moi, il va vous donner des frissons d'horreur et de suspense et vous tirer des larmes d'émotion ! Et le pire dans toute cette histoire, est que les faits et les personnages (même si les noms changent) sont vrais. Jean-Daniel Baltassat a fait de ce drame une symphonie émouvante et pathétique, celle des roses noires. Attendez-vous à lire le roman le plus terriblement authentique sur le monde de la mine depuis Germinal.

  A.B. DANIEL - Brice Depasse

Écrit par Brice dans Littérature générale | Commentaires (0) |  Facebook | |

16 03 07

Dans le Grand Morning, ce vendredi matin



Aurelia Jane Lee, Caroline Brun et Jean-Christophe Grangé.

  LIRE EST UN PLAISIR 1603

Écrit par Brice dans Littérature générale | Commentaires (0) |  Facebook | |

15 03 07

Le jour où j'ai voté pour Chirac

BENEGUI livreDans le contexte actuel de fièvre électorale, on ne sera pas étonné de retrouver "Le jour où j'ai voté pour Chirac" dans les vitrines des libraires de France.
Et pourtant, il contient bien autre chose qu'une évocation historico-politique du 5 mai 2002. Car Laurent Benégui a réussi le bel exploit d'écrire une histoire d'amour très drôle avec en toile de fond la vie politique française et parisienne, les relations père/fils et la (les) condition(s) d'écrivain.
Amusante, belle, sympathique, touchante, cette comédie dramatique très enlevée dans laquelle un auteur de polar en mal de vie et d'inspiration qui rencontre la femme de sa vie dans une manifestation anti Le Pen et aura toutes les peines du monde à finaliser un rendez-vous avec elle m'a plu. Beaucoup. Nick Hornby n'est pas loin.

  LAURENT BENEGUI - Brice Depasse


Photo : Edouard Smekens / Writer Pictures

_ED10059a

Écrit par Brice dans Littérature générale | Commentaires (0) |  Facebook | |

15 03 07

Le gardien du phare existe-t-il ?

HERMARY-VIEILLETrois femmes échouées sur une île sauvage dont une tour de pierres grises barre tous les chemins. Un gardien qui jamais ne se montre. Elles guettent, sentent et redoutent sa présence. Mais existe-t-il vraiment ?
Hormis l'étendue de la mer, les nuages et la brume, elles portent de lourds secrets et n'ont plus que leurs souvenirs, leurs rancunes, leurs désillusions et leur détermination à survivre.
Prix Femina pour Le Grand Vizir de la nuit, Catherine Hermary-Vieille retrouve ici les eaux sombres et tempétueuses des soeurs Brontë, les landes et les passions des grands romans anglo-saxons, aux confins de l'âme humaine et de la vie, du rêve et de la réalité, avec une intensité, une beauté, une émotion que cristallise l'écriture pure et troublante d'un véritable écrivain (avec qui Eddy Piron a tissé des liens d'amitié).

CATHERINE HERMARY-VIEILLE - Eddy Piron

Écrit par Brice dans Littérature générale | Commentaires (0) |  Facebook | |

14 03 07

Retour dans le Grand Morning

DUGAINlivreOù il a été question de Marc Dugain, Jean-Philippe Blondel et Marc Lévy. Le tout, bien sûr, dans cette ambiance indescriptible (et coutumière) du Grand Morning !

LIRE EST UN PLAISIR 0903

Écrit par Brice dans Littérature générale | Commentaires (0) |  Facebook | |

14 03 07

Une mère, sa fille

CAROLINE BRUNUn conseil. Ne vous fiez ni à la couverture de ce très bon livre ni à la quatrième de couverture. Il ne s'agit pas d'un livre comique, d'une aventure burlesque. "Telle mère, telle fille" n'est pas de la chick lit mais bien un roman qui aurait pu paraître dans la collection blanche de Robert Laffont ou de Gallimard. Certes, le personnage de la mère est drôle mais il est aussi (et surtout) tellement poignant !
A travers le baroud rocambolesque d'une vieille mère atteinte de la maladie d'Alzheimer, Caroline Brun romance sa propre expérience familiale. Elle a fait d'un drame de la vie courante (qui ouvre en nous une plaie béante) une histoire légère et optimiste. Faut-il y retrouver tout le talent, le génie inspiré par l'amour d'une maman perdue de son vivant ?
Bravo, Caroline !

CAROLINE BRUN - Brice Depasse

Écrit par Brice dans Littérature générale | Commentaires (0) |  Facebook | |

13 03 07

Les putains tristes de Nonn

ERIC NONN

Par Vincent Engel (visitez son site).

Comment diable peut-on être japonais ? Il faut demander à Eric Nonn de révéler ce secret; dans Buttefly II, il raconte avec une sobriété de haiku l’histoire d’un vieil homme qui, au chevet du cadavre d’un suicidé inconnu, en compagnie de misérables prostituées, revient sur le drame d’un pays qui ne s’est pas remis d’Hiroshima. Qui est le mort? Tamiki Hara, le poète témoin de l’explosion et qui s’est suicidé 50 ans plus tôt?
De l’opéra de Puccini à notre époque, le sordide a pris un teint de cendre mortelle. La musique s’est tue, les masques des geishas sont tombés; ce ne sont plus que des putains tristes, plus tristes encore que celle que Marquez décrit dans ses Mémoires de mes putains tristes, pleureuses d’une tragédie dont les héritiers se sentent toujours coupables, et dont le frêle remède semble s’être réfugié dans la tendresse qui unit les plus désespérés.
Un petit bijou de sobriété et de pudeur pour décrire un abîme que la littérature éclaire sans le combler.


ÉCOUTEZ L'INTERVIEW DE L'AUTEUR


Écrit par Brice dans Littérature générale | Commentaires (0) |  Facebook | |

24 02 07

Céline, rien que Céline

LF CELINEAu hasard des verbos, voici que je tombe sur un remarquable reportage sur et un entretien historique avec Louis-Ferdinand Céline. Ce bout de film date de 1961, soit quelques temps avant la mort de l'ateur de "Mort à crédit" et du "Voyage au bout de la nuit".
Fascinant et boulversant. Prenez le temps de le visionner, même si l'auteur (aujourd'hui trop oublié, victime de ses errances politiques et de ses amitiés douteuses) vous est in(mal)connu. Lire et relire son "Voyage au bout de la nuit", ...

Écrit par Brice dans Littérature générale | Commentaires (0) |  Facebook | |

24 02 07

Zoologie humaine

dannemark_zoologie

  FRANCIS DANNEMARK - Brice Depasse 2

Écrit par Brice dans Littérature générale | Commentaires (0) |  Facebook | |