16 07 07

MSF lance des bouteilles à la mer

MSF Ostende... elles ont échoué sur la plage d'Ostende (chère à Jacqueline Harpman) pour attirer notre attention sur le fait que les femmes sont le moteur de notre, de nos sociétés. Pourtant nombre d'entre elles sont victimes de mauvais traitements ou manquent de soins pour assurer la survie de toute une famille.
Cette campagne de sensibilisation durera toute une année. Je vous invite à écouter le Dr. Vincent Janssens et la sage-femme Christine Lebrun de MSF avec qui je me suis entretenu. En cliquant sur la photo, vous accèderez au blog de l'opération MSF, "à l'aide".
Nicky Depasse

MSF Christine Lebrun - Nicky Depasse
MSF Dr Janssens - Nicky Depasse

Écrit par Brice dans Médias | Commentaires (0) |  Facebook | |

16 07 07

Sauvez la population du Darfour

DARFOURJ'en profite pour rappeler la mise en vente du livre de Stéphanie Rivoal qui a renoncé à ses activités dans une banque d'affaires londonienne pour se consacrer à l'action humanitaire en Afrique. Une vocation qui l'a amenée à séjourner au Darfour dans les camps de réfugiés pendant presqu'une année. Le livre (préfacé par Samuel Le Bihan) qu'elle publie au Cherche Midi est un chant d'espoir au milieu de la misère et la détresse. Une seule condition : ces gens ont besoin de nous. Tous ! Ouvrez ce livre !
Nicky Depasse

STEPHANIE RIVOAL - Nicky Depasse 1

STEPHANIE RIVOAL - Nicky Depasse 2

SR darfour 5

DSC00039

Écrit par Brice dans Médias | Commentaires (0) |  Facebook | |

16 07 07

Congo, retour

VALLAEYS Victime des événements de juillet 1960, la petite Anne Vallaeys se retrouve à l'aéroport de Bruxelles-National avec sa famille. Ils ont laissé le Congo, tout juste indépendant, loin derrière eux. C'était hier. Ils n'ont plus rien mais ils sont en vie.
Anne a grandi dans l'espoir de revenir un jour au pays. Mais ni elle, ni ses parents n'y sont retournés.
Jusqu'au jour récent où MSF l'envoie au Kivu pour une mission humanitaire. Indépendance Cha Cha est le récit d'un retour vers les lieux de l'enfance éloignée avec en toile de fond le Congo d'hier et d'aujourd'hui.

ANNE VALLAEYS - Brice Depasse

Écrit par Brice dans Médias | Commentaires (0) |  Facebook | |

17 06 07

Dernière traversée du Bateau Livre en videocast

dormesson Frédéric Ferney recevait, sur France 5 : Jean d'Ormesson, Alice Kaplan, Luc Ferry et Joseph Bialot. Pour regarder l'émission, cliquez sur l'icône ci-dessous.

BATEAU LIVRE

Écrit par Brice dans Médias | Commentaires (0) |  Facebook | |

17 06 07

Esprits libres : videocast

ESPRITS illu2Pour regarder (et surtout écouter)les entretiens de ce vendredi soir entre Guillaume Durant, Alexandre Adler et Robert Mac Liam Wilson, cliquez sur l'icône ci-dessous. Vous avez jusqu'à ce samedi 23 juin au matin pour ce faire.

08 06 07

Esprits libres : videocast

ESPRITS illu2Pour regarder (et surtout écouter)les entretiens de ce vendredi soir entre Guillaume Durant et Max Gallo (qui vient de reprendre le Siège de J-F Deniau), Erik Emptaz, Jacques Seguella et Alain Finkelkraut, cliquez sur l'icône ci-dessous. Vous avez jusqu'à ce samedi 16 juin au matin pour ce faire.

Esprits libres

Écrit par Brice dans Médias | Commentaires (0) |  Facebook | |

20 05 07

Dans le Bateau Livre, cette semaine

AFFAIRES Frédéric Ferney recevait, sur France 5 : Frédéric Mitterrand qui présente "Le festival de Cannes" et Nicolas Offenstadt qui parle avec passion du très intéressant ouvrage collectif auquel il a collaboré : Affaires, scandales et grandes causes, de Socrate à Pinochet. Pour regarder l'émission, cliquez sur l'icône ci-dessous.

BATEAU LIVRE

Écrit par Brice dans Médias | Commentaires (0) |  Facebook | |

19 05 07

Esprits libres

BOURAOUIGIRAUDEAUGuillaume Durand retourne de plus en plus vers les écrivains. Nous ne nous en plaindrons pas. Pour regarder son entretien croisé avec Nina Bouraoui et Bernard Giraudeau, cliquez sur l'icône ci-dessous.

Esprits libres

Écrit par Brice dans Médias | Commentaires (0) |  Facebook | |

13 05 07

Esprits libres

sollersF MITTERRANDVendredi dernier, Guillaume Durand recevait Alain Robbe-Grillet, Frédéric Mitterrand, Marc Levy, Luc Ferry et Philippe Sollers. Beau plateau d'écrivains et auteurs aux univers et intérêts différents.
Vous avez raté Esprits libres ? Diffusion trop tardive ? Cliquez sur l'icône ci-dessous pour regarder l'intégralité de l'émission. Date limite : samedi 19 mai au matin.

Esprits libres

Écrit par Brice dans Médias | Commentaires (0) |  Facebook | |

31 05 06

Tout le monde en parle : c'est fini !

La seule émission populaire de grande audience à accueillir encore des écrivains (même s'ils ne sont pas légion) va s'arrêter fin juin, Thierry Ardisson refusant la clause d'exclusivité sur France 2 imposée par Patrick de Carolis. Nous ne connaîtrons jamais avec certitude la responsabilité ultime de l'un et de l'autre puisqu'ils se renvoient la balle mais peu m'importe. La seule chose qui compte pour moi, c'est que ces deux hommes étaient les seuls qui m'amenaient à regarder la télévision. Tant pis pour elle. Finalement, ce n'est qu'un meuble !

Je vous invite toutefois à parcourir l'intégralité de la lettre que Thierry Ardisson a écrite à Patrick de Carolis :

«Cher Patrick,

Je t'ai téléphoné un dimanche matin, il y a 15 jours, et je t'ai laissé un message. Je te proposais de nous rencontrer pour discuter une sorte de "paix des braves" destinée à sauver l'avenir de "Tout le monde en parle". Tu ne m'as pas rappelé. Le week-end dernier à Cannes, je n'ai pas pu te voir non plus, même à la soirée France Télévisions. Je n'étais pas invité. Alors, j'ai décidé de t'écrire.

D'abord pour te dire que j'ai bien reçu vendredi dernier la lettre recommandée de France 2 dans laquelle le directeur général, Philippe Baudillon, m'annonce officiellement que tu considères désormais Paris Première comme une chaîne "généraliste hertzienne" au même titre que TF1, M6 ou Canal +. Mon contrat avec France 2 m'interdisant de travailler sur d'autres chaînes "généralistes hertziennes", ton appréciation te conduira donc dans les jours qui viennent à ne pas le renouveler, bref, à supprimer "Tout le monde en parle".

Ce contrat prend en compte le fait que lorsque j'ai commencé "Tout le monde en parle", je travaillais déjà sur Paris Première où je présentais "Rive Droite / Rive Gauche". (Je ne suis donc pas un animateur de France 2 qui est allé sur Paris Première, mais un animateur de Paris Première qui est allé sur France 2). Ce contrat m'autorise à travailler avec des chaînes "thématiques du câble et du satellite". Paris Première est désormais diffusée sur la TNT payante. Cela en fait-il pour autant, comme tu le dis, une chaîne "généraliste hertzienne" dans l'acception du terme usité à l'époque où j'ai signé mon premier contrat "Tout le monde en parle" renouvelé à l'identique depuis 8 ans ? Cela en fait-il pour autant une chaîne concurrente de France 2 pour la saison prochaine ? Je ne le crois pas. D'autant plus que mon émission pour Paris Première, "93, Faubourg Saint Honoré" y est diffusée en crypté, donc payante, et sa réception ne concerne que quelques milliers de téléspectateurs potentiels. Mais, c'est comme ça, tu en fais un principe intangible : "93, Faubourg" sur Paris Première, c'est comme "93, Faubourg" sur TF1 ! Bien sûr, cette interprétation terminologique de l'alinéa 7.1 de mon contrat pourrait être arbitrée par les tribunaux, mais il n'y aura pas de procès de ma part. Le seul procès dans cette affaire sera celui que te feront les téléspectateurs le premier samedi de septembre à 23 heures 15.

Le problème dans toute cette histoire, c'est que l'exclusivité totale des animateurs du Service Public ne figurait pas dans ton audition devant le CSA lors de ton élection à la présidence.
Le problème, c'est que ni toi ni France 2 ne m'avez averti oralement ou par écrit de ce que tu considérais désormais Paris Première comme une chaîne "généraliste hertzienne".
Le problème, c'est que France 2 ne m'en avait pas plus averti lors de la signature du dernier contrat alors que Paris Première était déjà une chaîne de la TNT. Comment imaginer que France 2 n'ai rien dit pendant plus d'un an si je violais chaque semaine mon contrat ?
Le problème, c'est surtout qu'avant de resigner mon contrat avec Paris Première, j'en ai averti Philippe Baudillon, le directeur général de France 2, qui ne m'a pas dit de ne pas le faire.
Bref, le problème, c'est que tu changes la règle au milieu du match.

Alors, bien sûr, je pourrais rompre mon contrat avec Paris Première. C'est ce que France Télévisions me conseille de faire. Le budget de "Tout le monde en parle" étant 6 fois supérieur à celui de "93, Faubourg Saint Honoré", France Télévisions comprend mal que je ne le fasse pas. Mais je n'ai pas pour habitude de renier ma signature. Et pourquoi trahirais-je Paris Première ? En 1995, quand l'un de tes prédécesseurs m'avait déjà viré de France 2, Paris Première m'a donné du travail. J'y ai fait "Paris Dernière", puis "Rive Droite / Rive Gauche" et "93, Faubourg". (Je suis revenu sur France 2 en 1998 pour animer "Tout le monde en parle", ce qui explique mon exclusivité "hertzienne" et pas "totale" avec France 2).

Quand j'ai appris, par hasard, il y a un mois que tu considérais Paris Première comme une chaîne "généraliste hertzienne", j'avais donc déjà resigné mon contrat avec Paris Première. J'ai donc proposé à France 2 que cette "double appartenance" soit prolongée d'une saison, ce qui aurait sauvé "Tout le monde en parle". J'étais prêt à m'engager par écrit avec France 2 pour une exclusivité "totale" dès la saison suivante. Tu as refusé. Rien n'y a fait. Malgré l'insistance des cadres de France 2. Tu as préféré engager un remplaçant.

Ta première grande décision de président du Service Public aura donc été de supprimer "Tout le monde ne parle". Bravo. C'est pourtant l'émission qui incarne me semble-t-il le mieux la ligne éditoriale que tu as fixé lors de ton élection : "rendre l'intelligence intelligible". "Tout le monde en parle", l'émission qui vend le plus de livres en France est aussi un succès populaire. "Tout le monde en parle", l'émission qui programme Sirin Ebadi, Elie Wiesel ou Philippe De Gaulle le samedi soir face à 4 séries américaines bien trash sur TF1 termine en effet une saison exceptionnelle à 27% de parts de marché, soit 8 points de plus que la moyenne de la chaîne. C'est un miracle que tu fusilles.

Ce miracle, c'est avant tout du travail. Celui d'une équipe professionnelle et motivée qui en échange de ses bons et loyaux services ira pointer aux Assedic. Et le mien, au rythme de mes journées de 14 heures et de mes nuits blanches. Pour fournir une émission de 3h, alors que le contrat n'en exige que 2.

Mais, rassure-toi, Patrick, mes origines sociales m'ont fait côtoyer des travailleurs au chômage, et je ne vais pas faire le coup du nouveau pauvre. Je ne vais pas aller me plaindre de mon sort dans tous les médias du pays. Cette lettre suffira à expliquer l'incroyable dysfonctionnement de tes services et cette non moins incroyable rigidité. Je sais depuis longtemps qu'aucun animateur n'est propriétaire de sa case. Je vais aller chercher du travail ailleurs. Sur mon CV, il y a la liste des émissions que j'ai produite et/ou animées pour France 2 : "Lunettes Noires pour Nuits Blanches", "Double Jeu", "Frou Frou", "Tout le monde en parle", "On a tout essayé"… Tout le mal que je te souhaite, c'est que mon remplaçant en fasse autant pour la chaîne.

Bonne chance, Patrick, à toi et à France Télévisions.

Thierry Ardisson

Écrit par Brice dans Médias | Commentaires (48) |  Facebook | |