16 09 07

Vous avez des nouvelles de Birbillaz ?

DANTZIG AmourLe jeune réalisateur Birbillaz, l’auteur du célèbre "Un film d’amour" qui a reçu le Lion d’argent à la Mostra de Venise, savez-vous ce qu'il devient ?
En tout cas, nous avons des nouvelles de cet excellent roman de Dantzig qui vient de paraître en poche.

  CHARLES DANTZIG - Brice Depasse III


« Un film d’amour », Charles Dantzig, Livre de poche, 256p, 6€

Acheter Un film d’amour

Écrit par Brice dans Poche | Commentaires (0) |  Facebook | |

13 09 07

Olivier Frébourg se souvient de Roger Nimier

NIMIER FrébourgLongtemps après que les amis de l’auteur emblématique des années 50 eurent publié leurs souvenirs, Frébourg débuta en littérature avec un remarquable essai sur celui qu’il venait de rencontrer en Livre de Poche. « Trafiquant d’insolence » reçut le Prix des 2 Magots en 1989 et reparaît aujourd’hui à la Table Ronde, celle à laquelle s’assit un jour de sa trop courte vie l’auteur du " Hussard bleu " .
Mené à ce très beau "100 à l’heure" cher à Paul Morand lorsqu’il évoquait Nimier, "Trafiquant d’insolence" ressuscite plus que le souvenir d’un homme dont les livres n’occupent plus la place qui est la leur dans les librairies ; il nous fait revivre ces belles années cinquante que le mythe surfait des sixties a occultées.
Puisse cette très opportune réédition rallumer les feux d’un écrivain (dont le nom, comme le Goncourt, est en voie de substantification pour cause de prix littéraire) et d’une époque où l’amitié était virile et roman toujours vivant.
Brice Depasse

  OLIVIER FREBOURG - Brice Depasse


Acheter Roger Nimier : Trafiquant d'insolence

Écrit par Brice dans Poche | Commentaires (0) |  Facebook | |

13 09 07

L'Iliade selon Baricco

Baricco IliadeL'auteur des admirables "Soie", "1900" et "Océan Mer", publie un texte qu'il a écrit pour le théâtre. Il s'agit en l'occurrence d’une nouvelle version de l’Iliade d’Homère, ce chant de l’antiquité grecque racontant la dernière année du siège de Troie. Pour mieux souligner que ce récit fut un des prototypes du roman, Alessandro Baricco, compatriote de l’auteur de l’Enéide, l’a dépoussiéré des dialogues entre les dieux de l’Olympe et des introductions de chaque chapitre. Que n’y a-t-il pas été plus franchement dans l’actualisation, particulièrement dans les scènes de bataille trop proches de l’écriture rigide et lénifiante de l’époque ! Ce sera mon regret. Je rêve d’une véritable version moderne de l’Odyssée, de l’Iliade, de l’Enéide, de la Guerre des Gaules et d’autres classiques imposés des cours de Grec et de Latin. Rendez-vous manqué. Dommage.
Brice Depasse

"Homère, Iliade", Alessandro Baricco, Folio, 243p, 6€.

Acheter Homère, Iliade

Écrit par Brice dans Poche | Commentaires (0) |  Facebook | |

13 09 07

L'article est un long fleuve tranquille

COELHO FleuveLe dernier Coelho paru en poche est une compilation de textes que l'auteur de "L'alchimiste" a écrit pour la presse ces sept dernières années. Mais ne fuyez pas ! Dès les premières lignes, vous serez conquis car tout ce qui vous plaît en Coelho s'y retrouve, la trame romanesque en moins: anecdotes, souvenirs d'enfance, évocations de la vie d'écrivain, considérations sur le monde des médias, du showbiz et de l'édition.Ainsi la définition de ce que doit être un écrivain pour le petit Paulo au début des années soixante vaut son pesant d'or : " Un écrivain porte toujours des lunettes, et il est mal coiffé. Il passe la moitié de son temps engagé contre tout, et l'autre moitié déprimé. Il vit dans les bars, discutant avec d'autres écrivains qui portent des lunettes et sont décoiffés. Il parle de choses difficiles. Il a toujours des idées fantastiques pour son prochain roman, et il déteste celui qu'il vient de publier ..." (il y en a deux pages). Je soupçonne toutefois Coelho d'avoir réécrit récemment tout cela.
Brice Depasse

"Comme le fleuve qui coule", Paulo Coelho, J'ai lu, 254p, 6€.

Acheter Comme le fleuve qui coule

Écrit par Brice dans Poche | Commentaires (0) |  Facebook | |

09 09 07

Beau à pleurer

CLAUDEL LINHAlors que le Rapport Brodeck de Philippe Claudel s'annonce comme un des tout meilleurs romans de cette rentrée, paraît opportunément en poche "La petite fille de monsieur Linh" qui fut avec "L'attentat" et "Trois jours chez ma mère", le beau trio de 2005.
J'avais refermé ce roman, ravi d'être aussi choqué : une chute digne d'un "Sixième sens", film dans toutes les mémoires... "Je me dis que derrière les feuilles et l'encre plane l'ombre d'un génie. J'ai été possédé ! Pas seulement par le dénouement surprise mais aussi par la magnifique histoire d'amitié qui lie Monsieur Linh à Monsieur Bark. Monsieur Linh, veuf depuis une éternité, a perdu son fils et sa belle-fille lors de l'attaque de son village. Seul, avec sa petite-fille, il a rejoint la cohorte des boat people et survécu. Accueilli en Amérique, il rencontre Monsieur Bark, veuf lui aussi. Le très vieux Monsieur Linh ne comprend pas un mot d'anglais. Monsieur Bark n'a aucune notion des langues orientales. Et pourtant ...
Ce livre est touchant, poignant, boulversant, rempli à la fois de la misère et de l'espoir que recèle l'humanité. Beau comme la vie et l'amitié.
Brice Depasse

Philippe CLAUDEL - Brice Depasse Interview


"La petite fille de Moniseur Linh", Philippe Claudel, Livre de Poche, 183p, 5,50€.

Acheter La petite fille de Monsieur Linh

Écrit par Brice dans Poche | Commentaires (0) |  Facebook | |

08 09 07

Un idiot à Paris

RAMBAUD IdiotSûr que Didier Decoin doit être ravi de "l'après Goncourt" réalisé par Patrick Rambaud. L'auteur a abandonné Napoléon (et sa trilogie) qui lui valut le prix tant convoité pour s'offrir un brin de nostalgie. Par un phénomène qui ne s'explique pas le héros de ce roman se trouve projeté dans le Paris des années cinquante, celui de son enfance. On ne se trompe pas, il s'agit bien des souvenirs de jeunesse de Rambaud. Retourner à ses jeunes années avec "tout ce que l'on sait", c'est un vieux mythe qui passé la joie des premiers instants pose beaucoup de questions. L'occasion nous est donnée de retrouver le vieux Paris, celui des films de Gabin et d'Audiard, le cadre des Halles aujourd'hui disparues, des restaurants qui faisaient recette avec leur petit et nombreux personnel. Les références cinématographiques foisonnent et sont sympathiques comme celle faite à François Ier avec Fernandel. J'adore Rambaud, vous l'avez compris. Le lire est un plaisir. Parler avec lui est un privilège; il n'a jamais sa langue en poche et elle n'est pas de bois.
Brice Depasse

"L'idiot du village", Patrick Rambaud, Livre de Poche, 125p, 5€.

Achetez L’idiot du village

Écrit par Brice dans Poche | Commentaires (0) |  Facebook | |

08 09 07

Decoin par Decoin

DECOIN DidierMoi : Ecrire la vie de son père ! Vous allez faire des envieux.
Lui : Je ne suis pas le premier à le faire.
Moi : Oui, mais votre livre est très beau.
Lui : Merci. Mais c'est le sujet qui l'est. Tout le monde n'a pas eu la vie d'Henri Decoin.
Didier Decoin est modeste. La vie de son père est certes un roman exceptionnel mais l'auteur a mis un tel talent à la raconter que son "Henri ou Henry" en devient un moment de lecture débordant de bonheur et de surprise.
Entretien enregistré lors de la publication du roman chez Stock en juin de l'an dernier :

  DIDIER DECOIN 1
  DIDIER DECOIN 2
  DIDIER DECOIN 3


Morceau choisi lu par l'auteur :

  DIDIER DECOIN 4


"Henri ou Henry : Le roman de mon père", Didier Decoin, Points, 258 p, 7€.

Achetez Henri ou Henry : Le roman de mon père

Écrit par Brice dans Poche | Commentaires (0) |  Facebook | |

08 09 07

The days after

FOERParution en poche du "Extrèmement fort et incroyablement près" de Jonathan Safran Foer, un livre qui vous entraîne un peu partout dans le New-York de l'après 11 septembre à travers le regard d'un petit graçon qui a perdu son père dans les attentats. Ecoutez ce que Régis Delcourt en disait lors de la sortie du livre l'an dernier chez L'Olivier.

  POINT VIRGULE REGIS DELCOURT 5


"Extrèmement fort et incroyablement près", Jonathan Safran Foer, Points, 460p, 8€.

Achetez Extrèmement fort et incroyablement près

Écrit par Brice dans Poche | Commentaires (0) |  Facebook | |

07 09 07

Un serveur à Asnières

FABREDominique Fabre fait partie des auteurs que le grand public doit encore absolument découvrir, lire en grand nombre. L'homme est professeur d'anglais, l'écrivain est un magicien du quotidien. Son style est simple, les gens qu'il met en scène aussi. Il ne se passe jamais rien d'extraordinaire dans sa banlieue. Mais la toile sociale qui relie les dizaines d'acteurs du quotidien de Pierre, barman à Asnières, est une merveille de joaillerie, fragile comme le destin des petits. Si vous n'avez encore jamais ouvert un livre de Dominique Fabre, faites-le d'urgence et pourquoi pas, en commençant par cette serveuse (qui est nouvelle).

DOMINIQUE FABRE - Brice Depasse 1
DOMINIQUE FABRE - Brice Depasse 2


"La serveuse était nouvelle", Dominique Fabre, Pocket, 5€80.

Achetez La serveuse était nouvelle

Écrit par Brice dans Poche | Commentaires (0) |  Facebook | |

07 09 07

Les sirènes de Bagdad (et de Beyrouth)

KHADRAYasmina Khadra nous a ouvert les yeux avec les hirondelles de Kaboul avant de nous traumatiser avec l’attentat, un livre qui a connu en 2005 un succès retentissants et ô combien mérité.
Avec ce nouvel épisode pathétique du clash occidento-oriental qui paraît aujourd'hui en poche, l'écrivain algérien ouvre une nouvelle porte (mais à quel prix !) à l'entente et la compréhension entre nos deux belles civilisations. Prenez la peine et le temps, si pas de le lire, au moins de l'écouter !

YASMINA KHADRA - Brice Depasse 1
YASMINA KHADRA - Brice Depasse 2


"Les sirènes de Bagdad", Yasmina Khadra, Pocket, 6€30.

Achetez Les sirènes de Bagdad

Écrit par Brice dans Poche | Commentaires (0) |  Facebook | |