10 05 14

« Nèque la poulice ! »

Quels droits face à la police.jpgLe texte ci-dessous a paru dans la livraison du 09/05/2014 de l'hebdomadaire M... Belgique qui a succédé à l'édition belge du magazine Marianne :

Rédigé par Mathieu Beys, un juriste et historien membre de l'Observatoire des violences policières de la Ligue belge des Droits de l'Homme qui, après s'être occupé de conseiller les travailleurs sociaux et les étrangers en séjour précaire sur notre territoire, enseigne désormais à l'ULB, l'imposant manuel juridique et pratique intitulé Quels droits face à la police ? examine sous toutes les coutures un thème plutôt touchy, celui des droits du quidam face à la maréchaussée, qu'il soit aussi bien suspect que victime d'un délit ou d'un crime, voire plus simplement contrôlé ou verbalisé par icelle.

L'ouvrage répond avec clarté à plus de 500 questions précises (du type : dans quels cas les policiers peuvent-ils contrôler mon identité, me fouiller, m’arrêter ou entrer chez moi ? Que peut savoir la police grâce à mon téléphone et à mon ordinateur ? Dans quel cas puis-je invoquer le secret professionnel ou le secret des sources journalistiques ? Suis-je obligé de signer le PV ? Et si je suis victime, comment porter plainte et vérifier si les policiers mènent sérieusement l’enquête ?) et il fournit des tuyaux– modèles de lettres à l’appui – pour défendre ses droits après une intervention ou une abstention policière abusives.

Une arme de destruction massive des ripoux !

Bernard DELCORD

Quels droits face à la police ? par Mathieu Beys, préface d'Alexis Deswaef, Mons, Éditions Couleur livres, avril 2014, 596 pp. en noir et blanc au format 24,8 x 22 cm sous couverture brochée en couleurs, 24 €

Écrit par Brice dans Bernard Delcord, Vie pratique | Commentaires (0) |  Facebook | |

15 04 14

Maillots de bain, nous voilà !

Mes meilleures recettes pour mincir de plaisir.jpgPour le retour des beaux jours, le docteur Jean-Michel Cohen, une star de la diététique, propose dans Mes meilleures recettes pour mincir de plaisir paru chez Flammarion à Paris un programme d'amincissement à trois vitesses (booster, confort et stabilisation) en versions femmes et hommes.

On y trouve des menus compatibles avec la vie de famille, des astuces pour cuisiner léger et gourmand, plus de 200 recettes (d'amuse-bouches, d'entrées, de plats, de desserts, de collations, de basiques allégés et de sauces) et, pour chacune de celles-ci, le conseil du nutritionniste, l'apport calorique et une suggestion d'accompagnement.

l'ouvrage se clôt sur des tables des calories et des équivalences et un double index des recettes classées par ordre alphabétique et par niveau calorique.

Le livre des belles silhouettes, en somme...

Bernard DELCORD

Mes meilleures recettes pour mincir de plaisir par Jean-Michel Cohen, photographies de Bernard Radvaner, Paris, Éditions Flammarion, janvier 2014, 416 pp en quadrichromie au format 17,5 x 21,5 cm sous couverture Intégra en couleurs, 19,90 € (prix France)

Pour vous, nous avons recopié dans ce recueil fondant la recette d'amuse-bouches suivante :

Sucettes de courgettes au cabillaud

Entre cabillaud et blancs d'œufs, les protéines sont mises à l'honneur dans ces petites bouchées !

Pour 4 personnes

Préparation : 25 minutes

Cuisson : 15 minutes

Ingrédients :

200 g de cabillaud cru

2 blancs d'œufs

2 cuillers à café de moutarde à l'ancienne

Quelques brins de ciboulette

2 courgettes

1/2 citron

Sel, poivre du moulin

Recette :

Mixez le cabillaud avec les blancs d'œufs, puis assaisonnez la préparation avec la moutarde, la ciboulette ciselée, du sel et du poivre

Lavez les courgettes, coupez les extrémités et à l'aide d'un économe ou d'une mandoline, taillez de fines lamelles dans le sens de la longueur.

Disposez l'équivalent d'une cuillerée à café de préparation de cabillaud sur chaque lamelle de courgette et enroulez- la sur elle-même.

Maintenez avec une pique en bois.

Disposez toutes les sucettes de courgette au cabillaud sur du papier cuisson pour former une papillote.

Faites cuire à la vapeur 15 minutes.

Laissez refroidir les sucettes et arrosez de jus de citron au moment de servir.

Écrit par Brice dans Bernard Delcord, Vie pratique | Commentaires (0) |  Facebook | |

11 04 14

Le mal du demi-siècle...

Le burn-out des quinquas.jpgLe texte ci-dessous a paru dans la livraison du 11/04/2014 de l'hebdomadaire M... Belgique qui a succédé à l'édition belge du magazine Marianne :

Frappant de nombreuses personnes (femmes au foyer, cadres, employés, enseignants, médecins…), le burn-out est devenu une plaie de notre époque, surtout parmi les quinquagénaires.

Partant de ce constat, le docteur Jean-Émile Vanderheyden, un neuropsychiatre hospitalier spécialiste des maladies neurodégénératives a fait plancher une équipe de spécialistes provenant d’horizons variés – médicaux, paramédicaux, responsables des ressources humaines, sociologues et autres juristes – afin de savoir pourquoi ce groupe d'âge était particulièrement atteint, de déterminer l'influence sur lui du stress chronique, des conflits, du harcèlement et de l’épuisement nerveux mais aussi pour trouver comment l'aider.

Le résultat de leurs recherches s'intitule Le burn-out des quinquas, un essai offrant une analyse particulièrement poussée du burn-out, depuis l’identification des facteurs de risque spécifiques jusqu’au diagnostic et à la prise en charge du trouble, sans en oublier les conséquences professionnelles et privées.

Concret et très accessible, ce livre fournit au lecteur ainsi qu' à l'employeur des conseils et des pistes de réflexion pour prévenir et réduire l’apparition du burn-out d’origine privée ou professionnelle.

Il aiguillera également le soignant (psychiatre, psychologue, sophrologue, médecin traitant...) tout au long de la prise en charge.

Un ouvrage préventif et curatif que devraient rembourser les mutuelles !

Bernard DELCORD

Le burn-out des quinquas sous la direction de Jean-Émile Vanderheyden, préface de Philippe Corten, Louvain-la-Neuve, Éditions De Boeck, collection« Questions de personne », décembre 2013, 415 pp. en noir et blanc au format 16 x 24 cm sous couverture brochée en quadrichromie, 35 €

11 04 14

Le mal du demi-siècle...

Le burn-out des quinquas.jpgLe texte ci-dessous a paru dans la livraison du 11/04/2014 de l'hebdomadaire M... Belgique qui a succédé à l'édition belge du magazine Marianne :

Frappant de nombreuses personnes (femmes au foyer, cadres, employés, enseignants, médecins…), le burn-out est devenu une plaie de notre époque, surtout parmi les quinquagénaires.

Partant de ce constat, le docteur Jean-Émile Vanderheyden, un neuropsychiatre hospitalier spécialiste des maladies neurodégénératives a fait plancher une équipe de spécialistes provenant d’horizons variés – médicaux, paramédicaux, responsables des ressources humaines, sociologues et autres juristes – afin de savoir pourquoi ce groupe d'âge était particulièrement atteint, de déterminer l'influence sur lui du stress chronique, des conflits, du harcèlement et de l’épuisement nerveux mais aussi pour trouver comment l'aider.

Le résultat de leurs recherches s'intitule Le burn-out des quinquas, un essai offrant une analyse particulièrement poussée du burn-out, depuis l’identification des facteurs de risque spécifiques jusqu’au diagnostic et à la prise en charge du trouble, sans en oublier les conséquences professionnelles et privées.

Concret et très accessible, ce livre fournit au lecteur ainsi qu' à l'employeur des conseils et des pistes de réflexion pour prévenir et réduire l’apparition du burn-out d’origine privée ou professionnelle.

Il aiguillera également le soignant (psychiatre, psychologue, sophrologue, médecin traitant...) tout au long de la prise en charge.

Un ouvrage préventif et curatif que devraient rembourser les mutuelles !

Bernard DELCORD

Le burn-out des quinquas sous la direction de Jean-Émile Vanderheyden, préface de Philippe Corten, Louvain-la-Neuve, Éditions De Boeck, collection« Questions de personne », décembre 2013, 415 pp. en noir et blanc au format 16 x 24 cm sous couverture brochée en quadrichromie, 35 €

11 04 14

Bonum vinum laetificat cor hominis...

Boire sans grossir.jpgLe texte ci-dessous a paru dans la livraison du 11/04/2014 de l'hebdomadaire M... Belgique qui a succédé à l'édition belge du magazine Marianne :

Chroniqueuse œnologique au Monde, Laure Gasparotto a publié chez Flammarion un encourageant Boire sans grossir, sans excès... et sans nuire à sa santé propre à remonter le moral des personnes rondes pour d'autres raisons que la consommation de dives bouteilles.

C'est que le vin est un aliment faible en calories ayant des vertus cardinales lorsqu’il fait partie d’un repas, puisqu’il aide notamment à la digestion. Aujourd’hui réintroduit dans beaucoup de régimes, il reconquiert le capital santé dont il a joui depuis l’Antiquité, comme en témoignent les spécialistes interrogés par l'auteure qui explique au lecteur comment choisir son vin pour ne pas grossir parce qu'il convient à son métabolisme, et comment le boire à table, avec la modération qui s’impose.

Après avoir également fait le point sur l’apéritif, le rosé ou les vins naturels, l'ouvrage se conclut par un guide pratique des vins bons pour la santé selon les régions et les cépages, selon les différents types de métabolisme.

Un livre qui fait du bien !

Bernard DELCORD

Boire sans grossir, sans excès... et sans nuire à sa santé par Laure Gasparotto, préface du professeur Jean-Didier Vincent, Paris, Éditions Flammarion, avril 2014, 229 pp. en noir et blanc au format 13,5 x 22 cm sous couverture brochée en couleurs, 17 € (prix France)

Pour vous, nous avons recopié dans cet ouvrage réjouissant les considérations  suivantes :

– Le nombre de calories varie selon le taux de sucre contenu dans le vin. Plus le vin est sec, moins il est calorique. Par exemple, un verre de vin rouge de 15 cl peut osciller entre 95 et 126 calories, un verre de champagne entre 100 et 180 calories. Sachant qu'il nous faut, selon notre physiologie et notre activité, environ 2000 Kcal par jour, le vin consommé avec modération ne fait donc pas grossir.

– Dans le cadre d'une alimentation où le vin intervient quotidiennement, quelle est votre limite de vin par repas selon votre poids ?

Faites le calcul suivant :

Prenez votre poids et multipliez-le par deux, vous obtiendrez le nombre de grammes de vin (1 litre de vin est moins dense que l'eau et pèse environ 900 grammes) qui peut parfaitement constituer pour vous un aliment compatible avec votre régime lors d'un repas, sans risque de grossir. En excluant tout autre alcool bien entendu.

Exemple :

Je pèse 75 kg : 75 x 2 = 150 g = 15 cl. Soit un verre et demi.

Je pèse 50 kg : 50 x 2 = 100 g = 10 cl. Soit un verre de vin.

05 04 14

Lorsque l'enfant paraît...

J'attends un enfant (2014-2015).jpgVéritable institution à l’usage des (futurs) parents à qui ils apportent « les réponses d'aujourd'hui aux questions de toujours », J’attends un enfant et J'élève mon enfant de Laurence Pernoud (1918-2009) figurent, depuis leur première parution (le premier en 1956, le second en 1965, tous deux aux Éditions Horay à Paris), parmi les plus grands best-sellers de l’édition internationale, car leurs mises à jour annuelles en français sont diffusées dans 70 pays et traduites dans 45 langues (dont, tout récemment, l'espagnol, le chinois, le libanais et le coréen).

Plusieurs années avant son décès, l’auteure (qui était issue d'un père suisse et d'une mère grecque et qui, à l'époque de la conception des ouvrages, était l'épouse de Georges Pernoud, rédacteur en chef du magazine Paris Match et oncle de l'actuel animateur de télévision Georges Pernoud) s’était entourée, pour ces aggiornamentos, d’une large équipe pluridisciplinaire rassemblée autour d’Agnès Grison : gynécologue-obstétricien, échographiste, sage-femme, pédiatre, psychologue, diététicienne, avocate spécialisée en droit de la famille, assistante sociale...

L'édition 2014-2015 de ces deux bibles, présentée sous de nouvelles couvertures et imprimée sur un papier écologique, s'est enrichie d'un chapitre supplémentaire intitulé Lorsque la grossesse tarde à venir, tandis que le dictionnaire des maladies a été largement revu et que certains thèmes ont été enrichis par rapport à la version précédente, à propos du sevrage, du sommeil et des manifestations d'opposition ou d'agressivité, notamment, mais aussi concernant de nouveaux menus pour les futures mères ou les jeunes enfants et, pour le public français, d'informations toutes récentes sur le mariage, la transmission du nom de famille ou le statut du beau-parent dans les familles recomposées, du calendrier vaccinal qui se simplifie ou des aides pour le parent qui élève seul son enfant.

J'élève mon enfant (2014-2015).jpgLes ouvrages se terminent par un chapitre sur la protection de la maternité en Belgique, en Suisse, au Québec et dans les pays du Maghreb.

Ajoutons pour conclure que les lectrices et les lecteurs peuvent poser des questions, proposer des suggestions ou faire part de leur expérience en adressant un courriel (lpernoud@horay-editeur.fr) ou un courrier postal (Laurence Pernoud, Éditions Horay, 22bis, passage Dauphine à 75006 Paris) auquel il sera répondu dans les meilleurs délais.

Des livres actuels et bien vivants, donc, comme le sujet qu'ils traitent…

Bernard DELCORD

J’attends un enfant édition 2014-2015 par Laurence Pernoud, mise à jour sous la direction d'Agnès Grison, Paris, Éditions Horay, janvier 2014, 480 pp. en quadrichromie au format 19,5 x 25,5 cm sous couverture cartonnée en couleur, 29,50 €

J’élève mon enfant édition 2014-2015 par Laurence Pernoud, mise à jour sous la direction d'Agnès Grison, Paris, Éditions Horay, janvier 2014, 500 pp. en quadrichromie au format 19,5 x 25,5 cm sous couverture cartonnée en couleur, 30,50 €

Écrit par Brice dans Bernard Delcord, Vie pratique | Commentaires (0) |  Facebook | |

02 03 14

Pour consommer malin...

Arrêtons de manger de la merde.jpgPartant une nouvelle fois à l'assaut de la malbouffe dans le style qu'on lui connaît, Jean-Pierre Coffe a fait paraître chez Flammarion à Paris un pamphlet intitulé Arrêtons de manger de la merde ! dans lequel il se dresse une nouvelle fois contre les pratiques douteuses de l'industrie agro-alimentaire.

Écoutons son coup de gueule :

« Au fil des années et des scandales alimentaires, la confiance s'effrite. Vous vous interrogez, vous vous méfiez, vous doutez, vous vous indignez un peu, beaucoup, passionnément... Puis un scandale chasse l'autre et les vieilles habitudes reprennent le dessus. Aujourd'hui, on ne mange pas, on bouffe, on ingurgite. On ne sait plus trop quoi, des produits standardisés, insipides tout au long de l'année...

Comment est-ce possible ? Comment en est-on arrivé là ? Où sont passés les saveurs, le respect des produits, des producteurs ? Comment est-il possible que du porc fermier d'Auvergne vienne de Bretagne ? Que l'on gave les poules de batterie de colorant et d'antibiotiques ? Que l'on trouve de l'agneau toute l'année et qu'il vienne du bout du monde ? Que nos porcs partent se faire tuer en Allemagne pour revenir transformés en barquettes ? Que l'on soit obligé d'ajouter des vitamines au lait ? Ou encore que la couleur du fromage soit travaillée artificiellement ? Pour vous aider à mieux manger et à vous nourrir sainement, [je] vous propose un vaste décryptage sur le monde alimentaire. »

Les six chapitres de son ouvrage traitent successivement des thèmes suivants :

– les produits laitiers ;

– l'œuf, les œufs et les ovoproduits ;

– le poisson ;

– la viande, les viandes et le minerai ;

– les fruits et les légumes ;

– les conserves et les surgelés.

Des produits cachant de nombreux pièges à éviter !

Bernard DELCORD

Arrêtons de manger de la merde ! par Jean-Pierre Coffe, Paris, Éditions Flammarion, septembre 2013, 254 pp en noir et blanc au format 14,5 x 22 cm sous couverture brochée en couleurs, 14,90 € (prix France)

Pour vous, nous avons recopié dans cet appel au bon sens les quelques lignes suivantes :

Quelques conseils élémentaires en guise de conclusion !

– Avant de partir faire vos courses, faites une liste de vos besoins, soyez précis ; vérifiez la liste des ingrédients des recettes que vous avez l'intention de réaliser.

– Prenez le temps pour faire vos achats. « Les courses en vitesse » n'engendrent jamais l'économie.

– Réduisez les tentations au strict minimum.

– Avant de commencer vos achats, faites un tour rapide, que ce soit sur un marché ou dans une grande surface. Vérifiez les promotions, soyez attentif au prix, un écart de prix peut se justifier par une quantité différente de pièces dans un même paquet. Profitez-en pour vérifier la composition, l'origine.

– Lisez les étiquettes soigneusement. Si une composition vous étonne ou vous interpelle, cherchez un autre produit. Les arômes naturels sont toujours précisés, alors que les arômes artificiels ne le sont pas.

– Vérifiez toujours les DLC (date limite de consommation) des produits. N'oubliez pas que les yaourts peuvent se consommer 15 jours après la date limite indiquée sur l'emballage.

– Rappelez-vous que nous ne sommes plus en temps de guerre et que les stocks importants dans l'armoire à épicerie sont inutiles, les produits de première nécessité sont toujours disponibles.

– Cuisinez vous-même le plus souvent possible. Les plats cuisinés sont souvent plus chers que ceux que vous pouvez élaborer vous-même.

– Cuisinez les restes pour faire des économies. La préparation d'un hachis Parmentier est facile et se conserve 48 heures dans un réfrigérateur.

– Privilégiez en toute circonstance les produits de saison, ils sont toujours moins chers.

– N'hésitez pas à interroger les commerçants sur l'origine des produits, ils se doivent de répondre à vos questions.

– Pour les fruits et les légumes, privilégiez les origines de proximité, les longs voyages ne les améliorent jamais.

– N'oubliez jamais qu'en fin de marché on peut faire des affaires et marchander. Les primeurs, en général, n'ont aucun intérêt à conserver les légumes en réserve.

– Quand vous achetez un produit surgelé, gardez en tête la sentence de Raymond Oliver : « Quand on congèle de la merde, on décongèle de la merde ». Ne vous exonérez pas de lire l'étiquette d'un produit surgelé, et veillez à bien respecter la chaîne du froid.

– Si vous privilégiez les produits surgelés, munissez-vous d'un sac isotherme ou d'une glacière et achetez-les toujours à la fin de vos courses.

– Sortez toujours de votre réfrigérateur les produits à cuisiner une heure avant la mise en œuvre.

Écrit par Brice dans Bernard Delcord, Vie pratique | Commentaires (0) |  Facebook | |

26 02 14

À chacune son huile essentielle

Essences de femmes.jpgDominique Baudoux est un patron pharmacien passionné de santé et de bien-être. Professeur d'aromathérapie mondialement reconnu, il enseigne la force préventive et curative des huiles essentielles dans un collège qui porte son nom.

Dans Essences de femmes paru chez Soliflor à Bruxelles, il s'adresse à  toutes les femmes, quels que soient leurs profils (baba cool, coincée, psychorigide, impatiente, instable, enragée, dormeuse, d'intérieur, mère de famille, séparée, cuisinière, jardinière, voyageuse, amie des bêtes, indisposée, enceinte, allaitante, ménopausée, grand-mère, hyper sensible, maladroite, fragile, tendue, peureuse, anxieuse, stressée, dépressive, angoissée de la page blanche, studieuse, fêtarde, grignoteuse, fumeuse, allergique, frileuse, ballonnée, enrhumée, grippée, hospitalisée, grande malade, coquette, disgracieuse, amoureuse, sensuelle, star...) et leur propose 150 recettes simples à base d'huiles essentielles, faciles à respirer, à avaler, à diffuser ou à appliquer sur la peau et propres à leur apporter plus de beauté, de santé et de joie.

Un guide pratique à conserver précieusement dans votre sac, Mesdames, et à consulter régulièrement !

Bernard DELCORD

Essences de femmes par Dominique Baudoux, illustrations de Valentine De Cort, Bruxelles, Éditions Soliflor, décembre 2013, 167 pp en couleurs au format 15 x 15 cm sous couverture brochée en couleurs, 15 €

Pour vous, nous avons recopié les conseils suivants, destinés à la femme sportive :

La nageuse

Tu adores te baigner, que ce soit pour te détendre ou pour te défouler ! Mais on peut parfois attraper de vilaines petites saletés. Et en eau de mer, on ne sait jamais ce qui traîne dans les parages... Place donc ces remèdes dans une trousse étanche à emporter partout !

Ton huile essentielle :

Sarriette des montagnes

Contre les verrues :

– 2 ml d'HE de cannelle de Chine

– 3 ml d'HE de sarriette des montagnes

– 5 ml d'HV de noyaux d'abricot

Pour traiter les verrues, pose une seule goutte localement 2 fois par jour pendant 2 à 3 semaines.

Contre les otites et otalgies :

– 2 ml d'HE d'eucalyptus radié

– 2 ml d'HE d'eucalyptus citronné

– 3 ml d'HE de thym saturéoïde

– 5 ml d'HV de millepertuis

Qui dit eau, dit eau dans les oreilles. Pour un soulagement rapide, applique cette formule en faisant un massage péri-auriculaire.

Cela peut résoudre intégralement l'inconfort, à condition de l'appliquer 4 à 6 fois par jour.

Écrit par Brice dans Bernard Delcord, Vie pratique | Commentaires (0) |  Facebook | |

28 11 13

Du bonheur pour toutes les saisons...

Almanach des terres de France 2014.jpgLe texte ci-dessous a été expédié dans la livraison de novembre 2013 de la newsletter des guides gastronomiques belges DELTA puis mise en ligne sur leur site (www.deltaweb.be) :

Présentée par Jean Anglade, le chantre de l'Auvergne (né en 1915, cet instituteur devenu agrégé d'italien en autodidacte a publié, en près d'un demi-siècle, 80 ouvrages parmi lesquels de nombreux romans, mais aussi des biographies, des livres d'histoire, des essais, des albums, des livres d'humour, des recueils de poésie, des pièces de théâtre, des traductions...), l’Almanach des Terres de France 2014 publié aux Presses de la Cité à Paris, qui en est à sa septième édition, compile pour l'année entière des informations innombrables sur des sujets variés (les fleurs et les plantes, les animaux domestiques, l'utilisation d'Internet, les curiosités historiques et géographiques, les paysages montagnards, les villes capitales – de la dentelle, du cuivre, de la pétanque, du surf... –, le nom des rues, les principaux faits d'histoire régionale française, les musées méconnus, les châteaux pittoresques, la généalogie, les émissions mythiques de la radio, les grands créateurs de mode, les figures de style...) en plus de ceux habituellement traités dans ce type d'ouvrage (éphémérides, anecdotes, recettes culinaires, jeux, énigmes, conseils de beauté et bien-être, astrologie, histoires drôles, suggestions de loisirs, de bricolage, de jardinage, trucs et astuces ancestraux, petits gestes écologiques, conseils pour la santé, coin des enfants...).

Sans oublier 52 extraits de romans régionalistes parus dans la collection « Terres de France » dont le succès éditorial n'est plus à démontrer !

Bernard DELCORD

Almanach des Terres de France 2014, ouvrage collectif sous la direction de Murielle Neveux & Anne-Laure Estèves présenté par Jean Anglade, Paris, Éditions des Presses de la Cité, collection « Terres de France », septembre 2013, 336 pp. en quadrichromie au format 19,1 x 23,8 cm sous couverture brochée en couleurs et à rabats, 22,50 € (prix France)

Écrit par Brice dans Bernard Delcord, Vie pratique | Commentaires (0) |  Facebook | |

17 06 13

« Auprès de mon arbre, je vivais heureux... » (Georges Brassens)

Encyclopédie des arbres.gifPrésentant 1 890 espèces et variétés d'arbres du monde entier représentés par familles botaniques, avec leurs principales espèces et variétés, ainsi que de nombreux cultivars – arbres des forêts, des campagnes, des jardins, des vergers... y compris 90 arbres de la région méditerranéenne – l'Encyclopédie des arbres de David More et John White qui vient de ressortir chez Flammarion à Paris (l'édition précédente date de 2005 et n'était plus disponible) est l'ouvrage le plus complet et le plus abondamment illustré sur le sujet, source de découvertes passionnantes.

De superbes aquarelles, alliant précision et vérité scientifique, y représentent les végétaux ligneux avec leur silhouette, leurs feuilles, leurs fleurs, leurs fruits, leur écorce, leurs graines, leur feuillage d'automne...

L'encyclopédie s'ouvre sur un classement thématique des arbres pour les terrains difficiles ou les besoins particulier et se clôt par deux index, l'un des noms scientifiques en latin et l'autre des noms communs en français, facilitant les recherches.

L'ouvrage indispensable à tout amateur de bois vivant !

Bernard DELCORD

Encyclopédie des arbres par David More et John White, Paris, Éditions Flammarion, juin 2013, 832 pp. en quadrichromie au format 19 x 27 cm sous couverture cartonnée et jaquette en couleurs, 45 € (prix France)

Écrit par Brice dans Bernard Delcord, Vie pratique | Commentaires (0) |  Facebook | |