28 11 13

Du bonheur pour toutes les saisons...

Almanach des terres de France 2014.jpgLe texte ci-dessous a été expédié dans la livraison de novembre 2013 de la newsletter des guides gastronomiques belges DELTA puis mise en ligne sur leur site (www.deltaweb.be) :

Présentée par Jean Anglade, le chantre de l'Auvergne (né en 1915, cet instituteur devenu agrégé d'italien en autodidacte a publié, en près d'un demi-siècle, 80 ouvrages parmi lesquels de nombreux romans, mais aussi des biographies, des livres d'histoire, des essais, des albums, des livres d'humour, des recueils de poésie, des pièces de théâtre, des traductions...), l’Almanach des Terres de France 2014 publié aux Presses de la Cité à Paris, qui en est à sa septième édition, compile pour l'année entière des informations innombrables sur des sujets variés (les fleurs et les plantes, les animaux domestiques, l'utilisation d'Internet, les curiosités historiques et géographiques, les paysages montagnards, les villes capitales – de la dentelle, du cuivre, de la pétanque, du surf... –, le nom des rues, les principaux faits d'histoire régionale française, les musées méconnus, les châteaux pittoresques, la généalogie, les émissions mythiques de la radio, les grands créateurs de mode, les figures de style...) en plus de ceux habituellement traités dans ce type d'ouvrage (éphémérides, anecdotes, recettes culinaires, jeux, énigmes, conseils de beauté et bien-être, astrologie, histoires drôles, suggestions de loisirs, de bricolage, de jardinage, trucs et astuces ancestraux, petits gestes écologiques, conseils pour la santé, coin des enfants...).

Sans oublier 52 extraits de romans régionalistes parus dans la collection « Terres de France » dont le succès éditorial n'est plus à démontrer !

Bernard DELCORD

Almanach des Terres de France 2014, ouvrage collectif sous la direction de Murielle Neveux & Anne-Laure Estèves présenté par Jean Anglade, Paris, Éditions des Presses de la Cité, collection « Terres de France », septembre 2013, 336 pp. en quadrichromie au format 19,1 x 23,8 cm sous couverture brochée en couleurs et à rabats, 22,50 € (prix France)

Écrit par Brice dans Bernard Delcord, Vie pratique | Commentaires (0) |  Facebook | |

17 06 13

« Auprès de mon arbre, je vivais heureux... » (Georges Brassens)

Encyclopédie des arbres.gifPrésentant 1 890 espèces et variétés d'arbres du monde entier représentés par familles botaniques, avec leurs principales espèces et variétés, ainsi que de nombreux cultivars – arbres des forêts, des campagnes, des jardins, des vergers... y compris 90 arbres de la région méditerranéenne – l'Encyclopédie des arbres de David More et John White qui vient de ressortir chez Flammarion à Paris (l'édition précédente date de 2005 et n'était plus disponible) est l'ouvrage le plus complet et le plus abondamment illustré sur le sujet, source de découvertes passionnantes.

De superbes aquarelles, alliant précision et vérité scientifique, y représentent les végétaux ligneux avec leur silhouette, leurs feuilles, leurs fleurs, leurs fruits, leur écorce, leurs graines, leur feuillage d'automne...

L'encyclopédie s'ouvre sur un classement thématique des arbres pour les terrains difficiles ou les besoins particulier et se clôt par deux index, l'un des noms scientifiques en latin et l'autre des noms communs en français, facilitant les recherches.

L'ouvrage indispensable à tout amateur de bois vivant !

Bernard DELCORD

Encyclopédie des arbres par David More et John White, Paris, Éditions Flammarion, juin 2013, 832 pp. en quadrichromie au format 19 x 27 cm sous couverture cartonnée et jaquette en couleurs, 45 € (prix France)

Écrit par Brice dans Bernard Delcord, Vie pratique | Commentaires (0) |  Facebook | |

08 06 13

« Il est d'étranges soirs où les fleurs ont une âme. » (Albert Samain)

Ma petite herboristerie.gifVous pourrez vous soigner naturellement au quotidien grâce à Ma petite herboristerie, un ouvrage pratique paru chez Marabout à Paris sous la plume de Fabienne Millet, docteur en pharmacie, et de la journaliste Sioux Berger, spécialisée dans les sujets liés au bien-être.

Comme l'annonce sa couverture, il vous permettra de mincir, de vous protéger d'apaiser votre stress et de soigner bien des petits maux à coups de tisanes, de gemmothérapie, de gélules, de teintures mères, de jus, de sirops et d'huiles essentielles, mais aussi de constituer votre herboristerie de plantes incontournables (argan, bois de rose, curcuma, germes de blé, hamamélis, houblon, lavande, mélisse, myrtille, passiflore, pissenlit, sureau, ylang-ylang...).

À votre santé !

Bernard DELCORD

Ma petite herboristerie par le docteur Fabienne Millet et Sioux Berger, Paris, Éditions Marabout, collection « Références », avril 2013, 288 pp. en quadrichromie au format 16 x 22,2 cm sous couverture Integra en couleurs, 15,90 € (prix France)

Pour vous, nous avons recopié dans cette petite pharmacopée les quelques lignes suivantes :

Guimauve (Althaea officinalis • Malvaceae)

Son nom évoque un parfum d'enfance, et ce n'est pas un hasard. Sa racine est en effet utilisée en confiserie pour sa saveur doucereuse. Mais on la retrouve aussi au Moyen Âge dans le carré des simples des monastères : à cette époque, on utilisait déjà la guimauve pour apaiser les maux de gorge ou les aphtes. Nos grands-mères l'employaient également pour calmer les douleurs dentaires des nourrissons : il était en effet fréquent qu'on leur donne un morceau de racine de guimauve à mâchouiller. On agrémentait aussi les tisanes du soir avec quelques pétales de guimauve, pour leur parfum agréable. Saviez-vous que la guimauve n'est autre qu'une espèce de rose trémière ?

Ce sont les racines qui sont utilisées.

Principaux constituants :

Mucilages,  pectines,  glucides, acide phénol, flavonoïdes, iode.

Propriétés utilisées :

Émolliente, antitussive, anti-inflammatoire (voies respiratoires, tube digestif), laxative, immunostimulante.

Indications :

Toux sèche irritative consécutive à une laryngite, trachéite, bronchite , maux de gorge, colite, constipation, inflammations diverses (cutanées, buccales).

Précautions :

Aucune toxicité aux doses préconisées.

Pour lutter contre les troubles respiratoires et stimuler les défenses :

5 g de racine de guimauve

Préparation :

Faire une macération pendant 1 à 2 heures, remuer régulièrement à raison de 5 g de racines pour 250 ml d'eau.

Utilisation :

Adulte : boire les 250 ml par jour en les fractionnant en dehors des repas.

Enfant à partir de 7 ans : demi-dose.

Écrit par Brice dans Bernard Delcord, Vie pratique | Commentaires (0) |  Facebook | |

24 11 12

Pour prendre le temps de bien vivre…

Almanach des Terres de France 2013.gifPrésenté par Alain Baraton (une belle caution, puisqu'il n'est autre que le jardinier en chef du Grand Parc de Versailles et du Domaine National de Trianon) et publié aux Presses de la Cité à Paris, l’Almanach des Terres de France 2013 compile pour l'année entière des informations sagaces ou amusantes sur d'innombrables sujets (l'art des bouquets de fleurs, les animaux méconnus, les bizarreries géographiques, les paysages, les communes, les moulins et les îles de France, les principaux faits d'histoire régionale de l'Hexagone et leurs protagonistes, les musées curieux ou étonnants, l'architecture dans les régions françaises, les mémoires des Halles de Paris, l'épopée de l'aviation, les émissions mythiques de la télévision, les grands cuisiniers, le jargon des métiers...) en plus de ceux habituellement traités (éphémérides, anecdotes, recettes culinaires, jeux, énigmes, conseils de beauté et bien-être, astrologie, histoires drôles, suggestions de loisirs, de bricolage, de jardinage, trucs et astuces ancestraux, petits gestes écologiques, conseils pour la santé, coin des enfants...).

Sans oublier les désormais fameux 52 extraits de romans parus dans la collection « Terres de France » qui rythment l'ouvrage et prouvent, si besoin en était encore, que la littérature française à caractère régionaliste, fille de Balzac et de Sand aussi bien que de Colette et Pagnol, ne manque ni de caractère ni de talents !

Bernard DELCORD

Almanach des Terres de France 2013, ouvrage collectif sous la direction de Murielle Neveux & Anne-Laure Estèves, Paris, Éditions des Presses de la Cité, collection « Terres de France », septembre 2012, 366 pp. en quadrichromie au format 19,1 x 23,8 cm sous couverture brochée en couleurs et à rabats, 22,50 € (prix France)

Écrit par Brice dans Bernard Delcord, Vie pratique | Commentaires (0) |  Facebook | |

17 09 12

Pour le prochain bulletin...

Ma commune, je vote pour.jpgConçu par l'asbl bruxelloise Gouvernance & Démocratie-Conseils et édité chez et à Averbode, le fascicule intitulé Ma commune ? Je vote pour ! s'adresse en priorité aux élèves des 2e et 3e degrés de l'enseignement secondaire belge, mais il éclairera utilement les connaissances et la réflexion de tous les citoyens du pays à la veille des prochaines élections communales (qui, rappelons-le, auront lieu le 14 octobre 2012).

En voici le sommaire et une brève énumération des questions auxquelles il y est répondu :

1. LA COMMUNE PROCHE DU CITOYEN

Les 589 communes du Royaume, qui disposent de leur propre autonomie, quoique restreinte par les autorités supérieures, œuvrent dans l'intérêt général de leurs habitants et organisent la vie en société sur leur territoire. Quelles sont leurs compétences et de quels moyens pratiques et légaux disposent-elles ?

2. ADMINISTRATION ET NOUVELLES TECHNOLOGIES

Quelles sont les fonctions de l'administration communale et comment recourent-elles aux nouvelles technologies (carte d'identité électronique, Internet et guichet électronique) ? Quelles sont les fonctions du secrétaire communal et du receveur communal ?

3. À LA TÊTE DE LA COMMUNE

A. Le conseil communal (Qui le compose ? Quelles sont ses fonctions ? Comment les remplit-il ?)

B. Le collège des bourgmestre et échevins (Qui le compose ? Quelles sont ses fonctions ? Comment les remplit-il ? Qu'est-ce que le budget communal ? Pourquoi est-il essentiel ? Comment l'élabore-t-on ? Et comment l'exécute-t-on ?)

C. Le bourgmestre (Comment est-il désigné ? Quel est son rôle ? Quelles sont ses attributions ?)

4. COUP DE JEUNE AU CONSEIL COMMUNAL

Certaines communes ont mis en place un conseil communal pour les jeunes. De quoi s'agit-il ? Quels sont ses buts ? Comment fonctionne-t-il ?

5. PARTICIPATION DU CITOYEN

Quels sont les mécanismes démocratiques qui permettent aux citoyens de la commune d'émettre leur avis et de participer activement à l'organisation de leur commune et comment fonctionnent-ils (consultation populaire, interpellation et question écrite, enquêtes publiques, commission consultative, conseils communaux des enfants, des jeunes et des aînés, pétitions...) ?

6. ÉLECTIONS COMMUNALES : MODE D'EMPLOI

A. L'élection du bourgmestre (Les nouvelles modalités)

B. Les électeurs (Qui peut voter ?)

C. Les candidats (Quelles sont les conditions pour l'être ?)

D. Comment voter (En pratique...)

E. Après les votes (Comptage des voix, chiffre électoral, résultats, représentation proportionnelle)

Le livret se conclut par une bibliographie (livresque et sur Internet) et par une courte présentation de l'asbl Gouvernance & Démocratie-Conseils spécialisée dans le domaine de l'éducation à la citoyenneté.

Bernard DELCORD

Ma commune ? Je vote pour ! par l'asbl Gouvernance & Démocratie-Conseils, Averbode, Éditions Altiora Averbode, collection « Actualquarto », 20 pp. en quadrichromie au format 21 x 29,7 cm sous couverture papier en couleurs, 4,95 €

06 09 12

À votre santé !

Les secrets de la levure de bière.gifGrâce au petit ouvrage de Bernard Montelh intitulé Les secrets de la levure de bière paru aux Éditions Larousse à Paris, vous pourrez aisément, par le recours aux vitamines (B1, B2, B3, B5B6, B8, B9), aux minéraux (calcium, chrome, cuivre, fer, magnésium, phosphore, potassium, sélénium, soufre et zinc), aux oligosaccharides (bêta-glucanes et mannanes), aux antioxydants (glutamate, glutathion) ainsi qu'aux probiotiques qu'elle contient, aider votre corps à lutter contre la fatigue, le stress, l’acné, l'eczéma ou les infections vaginales, renforcer vos ongles et vos cheveux, entretenir votre peau, prévenir les maladies nosocomiales intestinales… et même améliorer (un peu) votre glycémie si vous êtes atteint de diabète de type 2.

L'auteur rappelle au passage que la bière est la plus ancienne boisson élaborée par l'homme, puisque les premières preuves de son existence sont attestées à Sumer en Mésopotamie, 4 000 ans avant notre ère, et que la levure de bière est à l'origine de la découverte du pain, vraisemblablement en Égypte et à la même époque.

Il indique également que c'est le physicien et chimiste français Charles Cagniard de Latour qui identifia les levures comme des organismes vivants responsables de la fermentation et que c'est Louis Pasteur qui, vingt ans plus tard, en expliqua le mécanisme, ouvrant la voie à  la culture à grande échelle de levure de bière pour les premières grandes boulangeries industrielles, cette même levure de bière que l'on utilise aussi aujourd'hui pour la production d' un carburant non fossile, le bioéthanol, par la fermentation de la canne à sucre au Brésil ou du maïs aux États-Unis.

Un produit antique aux nombreux bienfaits actuels !

Bernard DELCORD

Les secrets de la levure de bière par Bernard Montelh, Paris, Éditions Larousse, février 2012, 93 pp. en bichromie au format 12 x 16 cm sous couverture Intégra en couleurs, 4,90 € (prix France)

Pour vous, nous avons recopié dans ce petit livre roboratif la recette originale suivante :

Pain à la cocotte

Cuire du pain dans une cocotte, comme un rôti : voilà une variante curieuse, mais intéressante, car elle vous permet d'obtenir un pain très gonflé et particulièrement moelleux.

Pour un gros pain

Ingrédients :

500 g de farine

20 g de levure fraîche ou 1 sachet de levure en poudre

300 g d'eau tiède

1,5 cuillère à café de sel

1 cuillère à soupe d'huile d'olive

1 cuillère à soupe de sucre

1 filet de citron (facultatif)

Recette :

Diluez la levure dans un peu d'eau tiède.

Mélangez farine, sel, sucre; ajoutez l'eau, l'huile, la levure diluée, puis le citron.

Pétrissez, laissez lever environ 2 heures, pétrissez à nouveau.

Garnissez le fond d'une cocotte en fonte de papier sulfurisé, placez-y la pâte légèrement aplatie, puis fermez le couvercle.

Laissez lever la pâte à nouveau 1 h 30.

Incisez le dessus plusieurs fois avec une lame.

Badigeonnez de lait, saupoudrez de farine.

Enfournez à four froid, thermostat 240°C (8) pour 45 minutes, couvercle fermé.

Ne soulevez pas le couvercle avant les 35 premières minutes.

Au bout de 45 minutes, si la cuisson ne semble pas suffisante, prolongez-la 5 minutes par 5 minutes sans couvercle.

Écrit par Brice dans Bernard Delcord, Vie pratique | Commentaires (0) |  Facebook | |

21 08 12

Arts majeurs...

L'art d'être grand-mère.gifÊtre grands-parents aujourd'hui, si ce n'est plus une sinécure (elle est loin l'époque des grands-mères d'autrefois tricotant au coin du feu et des grands-pères de jadis posant un regard distrait sur des petits-enfants silencieux et respectueux), s'avère au contraire une condition passionnante tout en partages et en complicité.

C'est ce que confirment, si besoin en était, deux élégants beaux livres parus aux Éditions Horay à Paris, L'art d'être grand-mère et L'art d'âtre grand-père, grâce auxquels les grands-mamans dans le vent apprendront à fabriquer des souvenirs pour une vie avec des activités variées (de dessin, de maquillage et de déguisement, de préparations culinaires ou de confitures...) pour les matins de pluie, des jeux de plein air pour les après-midi de soleil (billes, chaises musicales, chat perché, colin-maillard, foulard...), des propositions diverses (arc-en-ciel dans la maison, constructions en morceaux de sucre, fresque sur le réfrigérateur, ombres chinoises, puzzles maison, scoubidous...) pour les soirées et dans lesquels les grands-papas up-to-date trouveront des idées de bricolage, de jeux, de randonnées, de réunions sportives, de construction d'une cabane ou d'un radeau, d'activités de jardinage, de cueillette des champignons, de montage d'une pièce de théâtre ou de tournage d'un film, de concours de rimes, d'organisation de courses (à califourchon, à pied, à vélo, de cerceaux, d'escargots...) ou encore d'une chasse au trésor...

 Agréablement illustrés, ces deux ouvrages proposent chacun plus de 200 entrées qui feront à coup sûr de leurs utilisateurs des super mamies et des super papies.

L'art d'être grand-père.gifDes héros inoubliables !

Bernard DELCORD

L'art d'être grand-mère par Claude Aubry et Claire Laroche & L'art d'être grand-père par Claude Aubry, illustrations d'Eugène Collilieux, Paris, Éditions Horay, mai 2012, 152 et 143 pp. en quadrichromie au format 21,5 x 28,8 cm sous couverture brochée en couleurs et à rabats, 23 € chacun (prix France)

Écrit par Brice dans Bernard Delcord, Vie pratique | Commentaires (0) |  Facebook | |

11 07 12

Mangez, éliminez..

Et si on l'attaquait de front, ce bel été qui se refuse à nous.. ah oui, vraiment? . Ce sera ma seule station-météo, rassurez-vous.

url.jpg

 Au diable teint terne et yeux brouillés, toxines et capitons, ..  Du balai: je vous propose un grand nettoyage interne, farci de bonnes résolutions (qui vous éviteront celles de la rentrée- c'est toujours cela de gagné)..

Un programme en 28 stations, concocté par Sioux Berger -  qui nous avait déjà ravies du Cahier corps de rêve des paresseuses - délicieusement illustré des dessins de Soledad Bravi.

"Dans le cadre d'une détox, tous les émonctoires, c'est-à-dire les filtres de notre organisme, se mettent à travailler ensemble pour éliminer les toxines. Avec l'intestin, les reins se purifient rapidement dès qu'on entame un programme de détox. Ce drainage permet indirectement d'alléger le teint et notre grain de peau. On a meilleure miine quand on croque dans une carotte que lorsque l'on clope toute la soirée!"

Laissons-nous mener par un programme quotidien et des paniers de courses remplis de choux - le sont trop - brocolis, carottes, courgettes, tomates, poivrons, pissenlit, roquette, artichauts, poireaux, navets..panacées avérées de la forme sous toutes ses coutures....

Astuces, conseils, recettes et exercices vous attendent chaque jour de ces quatre semaines qui filent à la vitesse d'un éclair (sans chocolat).

Pas de doute, vos pensées y gagneront en légèreté.. et vous aborderez l'automne, repue d'un magnifique été.

Cela vaut d'être tenté.

Apolline Elter

Le cahier détox des paresseuses- Recettes-exercices- conseils pratiques. 28 jours pour se sentir légère comme l'air! Sioux Berger et Soledad Bravi(Illustr.) - Marabout - les (petits) guides des paresseuses- mars 2012, 140 pp, 7,9 €

Écrit par Apolline Elter dans Apolline Elter, Vie pratique | Commentaires (0) |  Facebook | |

09 07 12

« Les pères nobles ont des enfants nobles. » (Euripide)

Un père, pour quoi faire.gifSe fondant sur sa longue expérience de décryptage du mal-être de ses jeunes patients, la célèbre psychanalyste spécialisée dans la petite enfance Diane Drory met en lumière, dans Un père, pour quoi faire ? paru aux Éditions Soliflor à Bruxelles, le comportement de trente papas soucieux d'offrir le meilleur à leur progéniture tout en se demandant comment remplir leur rôle.

Judicieusement, elle y rappelle la place essentielle qu'occupe le père pour introduire les enfants à la différence, aux règles, au monde.

Car, comme l'assurait Jean XXIII, « il est plus facile pour un père d’avoir un fils que pour un enfant d’avoir un bon père ».

Bernard DELCORD

Un père, pour quoi faire ? par Diane Drory, Bruxelles, Éditions Soliflor, collection « Des choses de la vie », février 2008, 205 pp. en noir et blanc au format 15 x 15 cm sous couverture brochée en couleurs et à rabats, 15 €

Pour vous, nous avons recopié dans ce petit ouvrage plein de bon sens les lignes suivantes :

Mon JT en paix !

Nombreux sont les parents qui se sont juré de ne pas reproduire un modèle éducatif dans lequel l'enfant n'est à aucun moment concerné par son propre destin. Ils veulent éviter le risque de brimer et briser sa personnalité profonde. Devoir se fondre, à n'importe quel prix, dans un moule préétabli, « pour mon enfant, jamais ça ! »

Pierre a deux enfants. Avec son aînée, il est un père exigeant, voulant la modeler vers l'image idéale qu'il a de sa fille. Celle-ci devient une préadolescente renfermée et très difficile d'accès.

Lorsque son fils naît quelques années après sa fille, il décide avec son épouse de changer de méthode et de laisser plus de place au « laisser-faire ».

Certains parents, ayant reçu une éducation stricte et distante, éprouvent le sentiment de n'avoir pas réellement eu de contact proche et chaleureux avec leurs parents. « Lorsque j'étais jeune, parents et enfants étaient à cent lieues l'un de l'autre. On se côtoyait comme deux races séparées. La sous-race des enfants avait ordre de se taire et était contrainte à se soumettre à la race dominante des adultes. Les règles étaient claires et immuables. L'enfant tentant une révolte se retrouvait au banc de la famille, montré du doigt, voire rejeté et déraciné puisque considéré comme faisant partie des mauvaises graines. »

La loi de la répétition

Face à leur premier enfant, certains parents ont tendance à reprendre les méthodes éducatives dans lesquelles a baigné leur propre enfance.

Écoutons Pierre, père de deux enfants : « Pour mon premier enfant, j'étais obsédé par une chose : il ne fallait pas qu'elle devienne une enfant gâtée. Alors, je disais non à tout ce qu'elle me demandait. Je ne me suis pas gêné pour lui donner quelques bonnes raclées afin qu'elle comprenne une fois pour toutes que le rôle d'un enfant est d'être comme on lui demande d'être. Chaque jour, je me critiquais de ne pas arriver à faire de mon enfant la parfaite incarnation de ce que mes parents auraient voulu de moi. Résultat : mon aînée est timide et peu épanouie, nos contacts sont distants car elle est très renfermée. Je l'ai éduquée comme mes parents ont fait avec moi. À l'époque, je n'imaginais pas autre chose ».

Pour son deuxième enfant, Pierre change du tout au tout ! « Mon fils est né plusieurs années après mon aînée. Chemin faisant, expérience aidant, suite aux difficultés relationnelles de mon aînée, nous décidâmes ma femme et moi, d'opter pour une autre philosophie éducative. Je me sentais prêt à être père dans le sens plein du terme, à être patient, tolérant, aimant quant à ce que mon enfant avait à m'apprendre! Ma femme aussi, s'est d'emblée montrée beaucoup plus proche de cet enfant ».

« Hélas, je crains que le résultat ne soit pas meilleur... À force de concessions, on ne sait plus qui décide quoi. Olivier se mêle de tout, veut avoir son mot à dire partout. Les rôles, les responsabilités, les droits et les devoirs sont devenus choses si floues que nous flottons tous les quatre dans un malaise certain. À la maison, la violence à l'égard de sa mère, de cet enfant pas encore adolescent, fait peur. De plus, vis-à-vis des enfants de son âge, il manifeste un refus total de contact. Sans amis, incapable de se défendre, il est malheureux à l'école et, bien sûr, ses résultats s'en ressentent. »

Faire exactement le contraire de ce que l'on a reçu comme éducation, n'est-ce pas finalement une forme différée de répétition ?

Flou artistique

Pourquoi un pareil échec dans une éducation se voulant aimante et proche du désir de l'enfant ? Être trop proche, vouloir à tout prix expliquer, concilier, négocier, faire des concessions, en un mot convaincre l'enfant, entraîne un excès de tolérance de la part de l'adulte. Les limites des responsabilités respectives sont floues, l'enfant envahit le territoire de l'adulte en remettant en question chaque décision. À coups de jérémiades, de cris ou même de coups, l'enfant conditionne l'espace décisionnel familial. À force d'être proches, tout le monde étouffe et un constat pénible émerge : trop de familiarité nuit à la santé psychique et trop de tolérance entraîne la violence.

De plus, la place prépondérante donnée à l'individualité de l'enfant amène certains pères à dire : « De nos jours, nous sommes assaillis par nos enfants. De mon temps, mon père, rentrant de son travail, s'installait confortablement dans son fauteuil pour lire son journal. Il écoutait ensuite le journal parlé et tendait la joue lorsque, à l'heure du coucher, nous venions l'embrasser pour lui dire bonsoir. Aujourd'hui, pour moi plus rien de tout cela. Je ne peux même plus regarder mon JT en paix ! ».

Entre contraindre et convaincre, cherchons l'éducation du juste milieu, celle où, proche de son enfant, l'adulte est à son écoute et non à ses pieds ! Éduquer, c'est aussi accepter les positionnements différents : l'enfant pour grandir cherche la limite en désobéissant, l'adulte pour lui donner cette limite garantit une exigence d'obéissance. À chacun son métier !

Écrit par Brice dans Bernard Delcord, Vie pratique | Commentaires (0) |  Facebook | |

01 07 12

« La santé est le premier devoir de la vie. » (Oscar Wilde)

 

Abécédaire de la santé familiale0001.jpgEn quelque 650 questions-réponses, l'Abécédaire de la santé familiale de Didier Galibert, paru à Escalquens aux Éditions Dangles, aborde avec les mots de tout le monde les maux et les soins de tous les jours : acné, allergies, maladie d'Alzheimer, angine, anorexie, protection des artères, arthrose, asthme et sport, baisse de l'audition, ballonnements, BPCO (broncho-pneumopathie chronique obstructive), bronchiolite, cancers, maladies cardiaques, caries, chute des cheveux, irritation du côlon, méthodes de contraception, cystite, renforcement des défenses immunitaires, dépression, diabète, entorse, troubles de l'érection, fatigue, fièvre, crise de foie, fractures, gingivite, maux de gorge, grippe, surveillance de la grossesse, halitose (mauvaise haleine), hépatites, usage des huiles essentielles, hypertension artérielle, incontinence urinaire, insomnie, jambes lourdes, désir de rester jeune, aliments de la longévité, malaises, troubles de la mémoire, ménopause, migraine, minceur, mycoses, saignements du nez, obésité, oméga-3, ostéoporose, maladie de Parkinson, maladies parodontales (des tissus de soutien des dents), maladies de la peau, action des pollens, pneumonie, poux, usage des probiotiques, affections de la prostate, psoriasis, insuffisance rénale, rhumatismes, rhume, ronflements, rosacée, troubles du sommeil, reprise du sport, stress, sevrage tabagique, tests à domicile, problèmes de thyroïde, tonus, toux, trac des examens, troubles de la vésicule biliaire, de la vision, recours au yoga et zona.

Ce faisant, l'ouvrage (il a été rédigé par un journaliste spécialisé qui sait y faire...) apporte aussi à son utilisateur une meilleure connaissance de son corps ainsi que des différentes pathologies qui s'y rattachent.et il lui permettra d'entamer le dialogue avec son médecin – ou son pharmacien – en toute quiétude et avec précision.

Un vrai code de santé !

Bernard DELCORD

Abécédaire de la santé familiale  par Didier Galibert, Escalquens, Éditions Dangles, mai 2012, 176 pp. en noir et blanc au format 15 x 21 cm sous couverture brochée en couleurs, 18 € (prix France)

Pour vous, nous avons recopié dans cet ouvrage didactique les quelques lignes suivantes :

Les oméga-3

De quelle famille d'aliments les oméga-3 font-ils partie ?

Les oméga-3 font partie de la famille des matières grasses : les lipides. Il existe trois grandes familles de nutriments : les protéines, les glucides et les lipides.

À quoi correspond le chiffre 3 ?

C'est tout simplement parce qu'ils correspondent à trois acides gras qui entrent dans leur composition. Les oméga-3 sont des acides gras dits « essentiels » : notre corps est incapable de les fabriquer. C'est pourquoi il faut absolument qu'ils soient apportés par l'alimentation.

Quelle est leur propriété principale ?

C'est tout d'abord pour leur rôle dans la prévention des maladies cardiovasculaires que les oméga-3 sont reconnus. Ils luttent contre l'athérome, ces plaques de cholestérol qui bouchent les artères. Ainsi les populations consommant en grande quantité du poisson, comme les Japonais ou les Esquimaux, sont-elles moins touchées par les maladies cardiovasculaires.

Sont-ils bénéfiques pour le cerveau ?

Les oméga-3 ont également une action bénéfique sur l'activité du cerveau. Celui-ci contient en effet énormément de lipides. D'après certains médecins, les oméga-3 auraient des effets contre la dépression.

Existe-t-i1 de nombreux produits de beauté à base d'oméga-3 ?

Les oméga-3 agiraient également sur la qualité de la peau, et plus particulièrement sur son hydratation, d'où la sortie sur le marché de crèmes enrichies en oméga-3.

Dans quels aliments les trouve-t-on principalement ?

Les aliments les plus riches en oméga-3 sont l'huile de noix, les noix, l'huile de colza, les poissons gras comme le saumon, les anchois, les sardines, le hareng et le maquereau.

Y a-t-il une façon particulière de les cuisiner ?

Les oméga-3 supportent mal la chaleur. Aussi, pour les poissons, il est conseillé de privilégier la cuisson vapeur ou en papillote, et d'éviter la cuisson à l'huile ou au beurre.

Pourquoi parle-t-on également d'« oméga-6 » ?

Parce qu'une alimentation contenant des oméga-3 doit aussi contenir des oméga-6. Ceux-ci se cachent dans l'huile de tournesol ou de maïs, la viande... Par exemple, si vous mangez beaucoup de poissons gras (riches en oméga-3), il faudra prendre un peu d'huile de tournesol (et inversement).

Les oméga-3 se trouvent-ils uniquement dans l'alimentation ?

On trouve les oméga-3 dans l'alimentation, mais les laboratoires savent les fabriquer en gélules à partir de l'huile de poisson et vous pouvez donc les trouver sous forme de compléments alimentaires en pharmacie.

Écrit par Brice dans Bernard Delcord, Vie pratique | Commentaires (0) |  Facebook | |