13 05 17

Une lecture magyd-que

9782367623115-001-X_0.jpeg

 La lecture par Magyd Cherfi himself de ce récit autobiographique est un vrai événement de l'actualité littéraire. L'audiolivre figure,  à bien juste titre,  dans la sélection du Prix Audiolib 2017.

" Ne promettez jamais à vos parents d'être leur avenir."

Né en 1962, à Toulouse, au sein d'une famille d'origine algérienne,  Magyd se voit investi d'une puissante, oppressante ambition maternelle. Sa mère, en effet,  se saigne, se dévoue,  fait fondre ses bijoux, sacrifie quelque peu le reste de la fratrie afin que Magyd obtienne le bac,  en 1980. Pareille pression n'est pas facile à vivre, d'autant que la confrontation avec son entourage rend sa position d'"intello" passablement inconfortable.

Quête d'identité, clivage des cultures algérienne et française, le récit du chanteur du groupe Zebda est riche, coloré, pétri d'humour et d'autodérision, passant sans vergogne de la langue de Voltaire, au parler beur, cru, savoureux, truffé d'argot de la meilleure facture.

Un récit qui lui a valu quelques ennuis de la part de protagonistes peu ravis de se voir peindre ainsi.

Teinté d'un accent toulousain "beuré", le récit restitue de façon vivante, saisissante,  la violence verbale de la confrontation, l'inconfort vital, existentiel de l'appartenance hybride.

Un récit haut en couleurs, que je vous recommande.

Apolline Elter

Ma part de Gaulois,  Magyd Cherfi, récit,Ed. Acte Sud, août 2016, 272 pp. Audilolib, avril 2017, texte intégral lu par Magyd Cherfi, durée : 6h 14 minutes

 

Écrit par Apolline Elter dans Apolline Elter, Audio Livres | Commentaires (0) |  Facebook | |

10 05 17

Paroles d'Evangiles

9782367622842-001-X.jpeg

Conseillère en communication, Alice retrouve Jérémie, son ami d'enfance, qui fut un temps amoureux d'elle.  Depuis, il  est entré dans les ordres. 

Les sermons de Jérémie résonnent dans le (presque) vide d'une église cruellement privée de pratiquants. Le jeune prêtre ne semble guère épanoui. 

Bien que non croyante, Alice tente alors de l'aider à drainer de nouveaux fidèles, adaptant, pour ce faire, sa propre pratique professionnelle aux usages des fidèles,  astreignant son esprit à une lecture intensive des paroles d'Evangile . Les résultats sont surprenants qui invitent Alice à une quête spirituelle imprévue.

"L'ego est à l'inconscient ce que le dentifrice est au tube: quand on l'a fait sortir, essayez donc de l'y faire rentrer à nouveau."

Epris de différents courants de pensée,    Laurent Gounelle établit, une nouvelle fois, des liens syncrétiques de spiritualité, sous la forme bien ficelée d'un roman à rebondissements, d'une observation psycho-sociologique rondement menée.

Une écoute audiolivresque plaisante.

A Elter

 

Et tu trouveras le trésor qui dort en toi, Laurent Gounelle, roman,  Ed Kero, 2016, texte intégral lu par Ingrid Donnadieu, Ed. Audiolib, 2017, durée: 6h 46 min.

Écrit par Apolline Elter dans Apolline Elter, Audio Livres | Commentaires (0) |  Facebook | |

06 05 17

Réquisitoire

product_9782072714894_195x320.jpg

Victor Hugo est à la littérature, ce que De Gaulle est à la France affirmait.. je ne sais qui; après tout c'est peut-être moi. C'est peut-être aussi, le climat électoral qui me poursuit jusque dans mes lectures les plus classiques...

Si le texte hugolien reste actuel, singulièrement vivant et surtout émouvant, n'y voyez  aucun rapport avec le week-end qui condamnera l'un des candidats à  gouverner l'énorme paquebot appelé France et l'autre, à s'effacer.. enfin,  plus ou moins.

Publié en 1829,  le texte revêt la forme d'un journal intime, celui d'un condamné, qui attend le prononcé de sa sentence et son passage sous le tranchant de la lame. Aucun détail n'est épargné, de ses espoirs, angoisses, réactions maladroites ou cyniques de sa garde rapprochée, de l'affreuse banalisation de son exécution.

Le débat ne porte ni sur le crime commis par le condamné, ni sur les circonstances de son jugement. Il condamne seulement la barbarie de l'application de la peine de mort. Partant, il n'en revêt que plus de force.

Portée par la voix de Bernard Métraux, cette lecture -sublime - saisit d'empathie et de compassion l'auditeur.

Un monument de la littérature.

Je vous en conseille vivement l'écoute (ou la lecture)

Apolline Elter

Le dernier jour d'un condamné, Victor Hugo, récit, 1829, texte intégral lu par Bernard Métraux, Ed Gallimard/ Ecoutez lire,  mars 2017, durée d'écoute: 3h15minutes

 

Écrit par Apolline Elter dans Apolline Elter, Audio Livres | Commentaires (0) |  Facebook | |

31 03 17

En route

Entorse à nos vendredis d'agenda, je vous propose, ce jour, chronique d'une très belle écoute audiolivresque, laquelle pourrait bien accompagner la route de vos vacances pascales..

C'est tout le bonheur que je vous souhaite

 

G00355 (1).jpg

«Il m'aura fallu courir le monde et tomber d'un toit pour saisir que je disposais là, sous mes yeux, dans un pays si proche dont j'ignorais les replis, d'un réseau de chemins campagnards ouverts sur le mystère, baignés de pur silence, miraculeusement vides.
La vie me laissait une chance, il était donc grand temps de traverser la France à pied sur mes chemins noirs.
Là, personne ne vous indique ni comment vous tenir, ni quoi penser, ni même la direction à prendre.»

Berezina ( Ed. Guréin, 2015)  n'aura jamais si bien porté son nom.  La mère de Sylvain Tesson décède au moment où il entreprend sa rédaction; l'écrivain chute d'un toit de dix mètres de haut,  le 21 août 2014, à peine en a-t-il soumis le texte en vue de  la publication. Coma, revalidation, .. le miraculé décide aussitôt de concentrer sa soif d'espaces, de conquêtes, à celles de la France rurale, de découvrir sa patrie dans son "hyperruralité" selon le terme qui sévit alors. Ce faisant, il va à la rencontre des gens et de lui-même, tant il est vrai que la marche à pieds, hors des sentiers battus et du temps, ouvre à pleins battants, l'accès à notre intériorité.

Cédric Gras, l'écrivain voyageur, rejoint un temps, son compagnon des grands espaces.

Je vous conseille vivement cette lecture, porteuse de merveilleux horizons, merveilleusement portée par la voix de Grégori Baquet.

Apolline Elter

Sur les chemins noirs, Sylvain Tesson, récit, Ed. Gallimard, oct 2016, Ecoutez/Lire, mars 2017, texte intégral lu par Grégori Baquet, durée: 4h

 

Écrit par Apolline Elter dans Apolline Elter, Audio Livres | Commentaires (0) |  Facebook | |

16 02 17

INstructif

 9782367622903-001-X (1).jpeg

La langue est claire, factuelle et sans tabou.

D'un dialogue vivant avec sa fille, musulmane aussi, le célèbre écrivain, philosophe, Prix Goncourt 1987 pour sa célèbre Nuit sacrée (Ed. Seuil), explique le terrorisme, ses faits, méfaits, exactions, sans aucunement le justifier.

Il remonte à son origine - le régime de la Terreur imposé sitôt après la Révolution - fustige la rupture du contrat social que le terrorisme implique, l'interprétation fallacieuse du dogme islamique qu'il entraîne.

Né à Fès, Tahar Ben Jelloun a appris le Coran par coeur. Il sait ce dont il parle. Il parle aussi merveilleusement aux enfants,  pleinement conscient de leur faculté à saisir la réalité, pleinement convaincu que le seul salut réside dans l'éducation. 

Un dialogue qui place les événements dans une juste perspective historique

Très instructif pour les adultes que nous sommes

Apolline Elter

Le terrorisme expliqué aux enfants, Tahar Ben Jelloun, Ed. Seuil , août 201, - Audiolib, janvier 2017, texte intégral lu par Jean-Paul Solal et Astrid Roos, durée 3h06

 

 

Écrit par Apolline Elter dans Apolline Elter, Audio Livres | Commentaires (0) |  Facebook | |

12 11 16

Poignant annversaire

9782367622156-001-X_0.jpeg"Vendredi soir vous avez volé la vie d’un être d’exception, l’amour de ma vie, la mère de mon fils mais vous n’aurez pas ma haine. Je ne sais pas qui vous êtes et je ne veux pas le savoir, vous êtes des âmes mortes. Si ce Dieu pour lequel vous tuez aveuglément nous a fait à son image, chaque balle dans le corps de ma femme aura été une blessure dans son coeur.

Alors non je ne vous ferai pas ce cadeau de vous haïr. Vous l’avez bien cherché pourtant mais répondre à la haine par la colère ce serait céder à la même ignorance qui a fait de vous ce que vous êtes. Vous voulez que j’ai peur, que je regarde mes concitoyens avec un oeil méfiant, que je sacrifie ma liberté pour la sécurité. Perdu. Même joueur joue encore.

Je l’ai vue ce matin. Enfin, après des nuits et des jours d’attente. Elle était aussi belle que lorsqu’elle est partie ce vendredi soir, aussi belle que lorsque j’en suis tombé éperdument amoureux il y a plus de 12 ans. Bien sûr je suis dévasté par le chagrin, je vous concède cette petite victoire, mais elle sera de courte durée. Je sais qu’elle nous accompagnera chaque jour et que nous nous retrouverons dans ce paradis des âmes libres auquel vous n’aurez jamais accès.

Nous sommes deux, mon fils et moi, mais nous sommes plus fort que toutes les armées du monde. Je n’ai d’ailleurs pas plus de temps à vous consacrer, je dois rejoindre Melvil qui se réveille de sa sieste. Il a 17 mois à peine, il va manger son goûter comme tous les jours, puis nous allons jouer comme tous les jours et toute sa vie ce petit garçon vous fera l’affront d’être heureux et libre. Car non, vous n’aurez pas sa haine non plus."

 

Cette lettre, Antoine Leiris l'écrit quelques jours après l'attaque terroriste du Bataclan, le 13 novembre 2015, qui coûte la vie à Hélène son épouse, fait de Melvil, leur bambin, un demi-orphelin. 

" Ce livre, je l'ai débuté le lendemain de la lettre, le soir-même, peut-être"

S'ensuit la rédaction d'un récit, sorte de journal , consigne des faits, gestes et émotions de l'après-drame, d'un quotidien qui lentement reprend droits et requêtes: jeune papa, Antoine Leiris doit assumer, assurer le bien-être de Melvil, affronter la "brigade des mamans" de la crèche et leur bonne volonté, les sentences de son entourage et ses voeux de courage, ses condamnations....

" Je suis celui qui aime Hélène, non celui qui l'a aimée"

Sobre, factuel, le témoignage suscite vive empathie

La lecture qu'en opère André Dussolier procède d'une même sobre et poignante élégance

L'hommage respectueux à un être courageux

Apolline Elter

Vous n'aurez pas ma haine, Antoine Leiris, récit, Ed. Fayard, 2016 , texte intégral lu par André Dussolier, Ed. Audiolib, oct. 2016, durée: 1h53

 

Écrit par Apolline Elter dans Apolline Elter, Audio Livres | Commentaires (0) |  Facebook | |

09 11 16

Sens de l'amour

9782367622095-001-X_0.jpeg

Dévasté par la mort de Lou, Jo, son époux se voit confier, par disposition testamentaire, une mission complexe: pourvoir au bonheur de leurs enfants, Cyrian et Sarah, tous deux empêtrés dans des schémas de vie difficiles.

Ecorché vif, Cyrian partage maladroitement sa paternité, entre Pomme, fille de sa première compagne et Charlotte, enfant sur- couvée de son union avec Albane; quant à Sarah, sclérosée par une maladie évolutive, elle éclate sa vie affective en aventures sans lendemain....

"Tu avais le sens de l'amour mais un sens de l'humour pire que le mien"

Récit polyphonique, le roman bat en son coeur d'un tendre, drôle, poignant dialogue posthume entre Jo et Lou, sur fond de cette île bretonne de Groix où le couple comptait vivre une retraite paisible.

" Avec Jo, j'ai appris la joyeuse stupeur de vivre. Je vous souhaite la même aventure." 

La lecture audiolivresque,  interprétée par quatre acteurs de talent, atteint, avec le comédien Patrick Descamps - as Jo - un sommet émotionnel désarmant.

Je vous la recommande instamment

Apolline Elter

Entre ciel et Lou, Lorraine Fouchet, roman, Ed. Héloïse d'Ormesson, 2016 - Audiolib, 2016 - texte intégral lu par Maia Baran, Patrick Descamps, Frédéric Meaux et Colette Sodoyez, CD MP3- durée: 9h09

Écrit par Apolline Elter dans Apolline Elter, Audio Livres | Commentaires (0) |  Facebook | |

05 11 16

N'attendez plus pour l'écouter

A19776.jpg

 " Elle avait réussi à donner un sens à ma vie en la transformant en un bordel perpétuel" 

 J'avais raté, je le confesse, ce petit bijou de lecture, événement-surprise de la rentrée de janvier. Son édition audiolivresque me permet de rattraper le tir, pour mon plus grand plaisir.

Le vôtre aussi, je l'espère.

Récit à deux voix, celle du père, celle du fils, ce premier roman trace le portrait d'une douce folie, une déraison aimable, drôle, poignante, irréversible, dangereuse et pathétique, qui habite Louise, épouse et mère des narrateurs. 

Et le lecteur de virevolter au rythme sautillant de chapitres envolés, des changements de prénoms incessants de Louise, ses comportements extravagants, ceux de mademoiselle Superfétatoire, l'oiseau exotique - forcément - qui complète cette famille hors normes. De danser  sur l'air de Mr Bojangles, interprété par Nina Simone, de goûter à pleins yeux, pleines oreilles,  cette atmosphère décalée, voussoyante, purement délicieuse...

" Elle perdait complètement la tête. Bien sûr,  la partie visible restait sur ses épaules mais le reste, on ne savait pas où il allait."

Une lecture flamboyante - une audition hautement recommandée.

Apolline Elter

En attendant Bojangles, Olivier Bourdeaut, roman, Ed Finitude, janvier 2016 -  Gallimard / Ecoutez/Lire, texte intégral lu par Louis Arenne, sept. 2016, 1 CD MP3, durée 4h30 min

Écrit par Apolline Elter dans Apolline Elter, Audio Livres | Commentaires (0) |  Facebook | |

02 11 16

Une lecture sublime

images.jpg

 Certains romans sont essentiels

Tel L'élégance des veuves ,  chef-d'oeuvre d'Alice Ferney, dont l'écriture m'avait saisie d'empathie, voici quelques années. Je n'ai pas changé d'avis et vous en restitue  chronique : 

 [NDLR: billet paru en 2009 sur votre blog préféré) 

Sublime.

Un roman d'une beauté saisissante qui trace le destin de trois femmes: Valentine, Mathilde et Gabrielle.

Elégance conjugale empreinte d'estime et d'indulgence, élégance maternelle déclinée de progénitures infinies et de la mutilation de leur perte. L'élégance des veuves à travers qui la vie passe et trépasse.  

"Le premier goût du malheur, elle l'eut trois années avant la fin de son mariage: le septième enfant ne vécut qu'une journée,le temps de sourire aux anges et de partir les rejoindre" (p 18)

Le récit, court, est mené selon un tempo alerte, un rythme, soutenu, réveillé de formules lapidaires, coupé de descriptions d'une beauté douloureuse et rare. L'introspection des émotions féminines y est précise, le langage, choisi.

" A côté d'elle Clotilde qui avait dix-sept ans, mais déjà des rondeurs et des timidités de très jeune femme, répétait les gestes de sa mère. A son insu, elle était à l'instant parfait du corps, celui de l'efflorescence aboutie, quand les délicats chemin de la croissance ont mené à une vénusté épanouie" (p 109)

Sublime.

D'une beauté apaisante.

Un roman dont je vous recommande la lecture de toute instance.

Apolline Elter

L'élégance des veuves, Alice Ferney, Actes Sud, 1995. Rééditions : Babel 1997-2008, 7, 1images.jpg8 €

 

Curieuse, vaguement anxieuse de confronter mon impression originelle à celle d'une lecture audiolivresque, j'écoutai la lecture intégrale du texte opérée par l'actrice Dominique Reymond. (Audiolib 2016) Bercée par sa voix grave, subtilement monocorde, je retrouvai d'emblée cette impression.. de grâce infinie, de beauté et d'éternité.

Partant, je vous en recommande l'essai.

L'élégance des veuves, Alice Ferney, roman, texte intégral lu par Dominique Reymond, Ed.Audiolib, sept 2016, CD MP3  2h54 d'écoute

 

Et en version-ciné

 

Moins convaincue,  je suis et vous l'avoue, par le rendu cinématographique du texte, sous le label "Eternité"  (Tran Anh Hung) 

Figé par trop de scènes d'exposition, le film, certes très (trop)  beau, manque de tension, de vie, d'action.

Je réserve mon impression...

 

Écrit par Apolline Elter dans Apolline Elter, Audio Livres | Commentaires (0) |  Facebook | |

03 05 16

Tardive paternité

9782367621050-001-G.jpeg" Il faut vieillir un peu pour connaître la valeur du moment et savoir qu'il ne revient jamais." 

S'il est un leit-motiv, fil conducteur des romans de Gilles Legardinier, c'est celui d'une convivialité existentielle. Avec humour, tendresse pudique, l'écrivain, aime rapprocher les générations. Exit les cloisons, les êtres de bonne volonté sont destinés à vivre ensemble, à partager tranches de vie, de tracas, et plus... si affinités.

Son dernier-né - Quelqu'un pour qui trembler - ne fait pas exception au principe, qui aborde le thème de la tardive paternité. 

Médecin en mission en Inde, Thomas apprend, fortuitement, qu'il a une fille, Emma, âgée de 20 ans. Il rentre en France afin d'endosser, incognito, cette nouvelle donne, fascination, soucis, fierté,  petit copain compris...

" Je n'ai plus peur de la vie. Je me contente de trembler pour ceux que j'aime"

Pour ce faire, il reprend la direction d'une résidence pour seniors, établie dans une ancienne crèche, aux côtés d'une usine désaffectée.  Avec la complicité pétillante, de Pauline, l'infirmière, il apprend à gérer lubies, santé et  joyeuses incongruités des résidents...

Du Gilles Legardinier, pure facture.

Une lecture - audiolivresque, en ce qui me concerne - qui fait du bien

AE

Quelqu'un pour qui trembler, Gilles Legardinier, roman, Ed. Fleuve noir, oct. 2015, Audiolib, février 2016. Texte intégral lu par Fabien Briche, Durée: 11 h 23 min.

 

Écrit par Apolline Elter dans Apolline Elter, Audio Livres | Commentaires (0) |  Facebook | |