Gwendoline Fusillier

Gwendoline Fusillier a écrit 44 notes

Toutes les notes par cet auteur

31/12/2011

A table avec Pierre Kroll!


PIERRE KROLL : Petits dessins assassins par BriceDepasse


Entretien réalisé par Nicky Depasse pour Livre de Bord sur Liberty TV
Avec la participation de Didier Reynders, ministre belge des affaires étrangères
Livre de Bord, une émission de Brice & Nicky Depasse
Décembre 2011

Écrit par Gwendoline Fusillier dans Brice Depasse, Livre de Bord, Nicky Depasse, Vidéos | Commentaires (0) |  Facebook | |

24/12/2011

Joyeux Noël et Bonne Année

pere-noel_029.jpg

 

L'équipe de Lire est un Plaisir vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année.

Écrit par Gwendoline Fusillier | Commentaires (0) |  Facebook | |

09/12/2011

La vraie histoire du Père Noël...

couverture.png"Il y a bien longtemps, le Père Noël ne vivait pas dans le Grand Nord. Il n'avait pas de rennes. Il n'était pas habillé en rouge et blanc. Et il ne s'appelait pas non plus Père Noël... "


La vraie histoire du Père Noël... Vaste sujet! Enfin la vérité du gros monsieur habillé en rouge et blanc avec une grande barbe.... Et non, il n'avait pas de rennes et ne vivait pas dans le Grand Nord...

 

Un conte drôle jouant avec les mots et surtout où l'on découvre que notre vie actuelle, nos rites, mythes et traditions ne sont pas le fruit du hasard mais bien le résultat du passé... Tout au long de cette jolie petite histoire, on suit Pierre Noël qui deviendra Père Noël, on apprend d'où vient le sapin, la hotte ou encore toute la symbolique de la fête.

 

Une idée originale qui a germé dans la tête de deux frères, l'un écrit (Pascal) et l'autre (Michaël) illustre. Leur projet? "Apporter des réponses aux questions que les grands ne se posent plus. Sur un ton décalé, mais sans toucher à l'histoire que tout le monde connaît...Nous avons décortiqué les nombreux clichés liés au Père Noel pour en proposer une nouvelle lecture originale."

Une idée de cadeau originale et inattendue à glisser sous le sapin... Un petit aperçu avec le making-of...

 


Petite particularité: chaque livre est dédicacé de manière personnalisée en fonction du hobby de la personne à qui il est destiné.

 

La vraie histoire du Père Noël, Pascal et Michaël Mageren, Editeur Pascal Mageren, 2009, 10€. Toutes les infos sur: http://www.lavraiehistoire.be

Écrit par Gwendoline Fusillier dans Gwendoline Fusillier, Humour, Livres pour la jeunesse | Commentaires (1) |  Facebook | |

20/11/2011

Plaisirs sucrés, plaisirs chocolatés...

Les secrets sucres de Jean-Philippe Darcis.jpgPrendre un journaliste, un chocolatier, un soupçon d'aventure, une louche d'amitié. Mélanger le tout. Laisser la préparation reposer pendant un an. Vous obtiendrez un merveilleux dessert sucré, fin et gourmand à glisser sous le sapin ou simplement pour faire et se faire plaisir...

 

Une amitié de longue date, une discussion banale et voici le premier recueil de recettes de la Maison Darcis publié! En effet, ils se connaissent depuis quelques années, l'un, Nicolas Gaspard, journaliste reporter pour Radio Nostalgie, l'autre, Jean-Philippe Darcis, chocolatier. Tous deux originaires de la région verviétoise. Nicolas, gourmand de nature et Jean-Philippe, ambassadeur du macaron français à la belge. Bref, le binôme idéal pour nous offrir un livre plaisant. Et c'est le cas!

 

"Les secrets sucrés de Jean-Philippe Darcis", c'est plus qu'un simple livre de recettes! C'est un mélange d'anecdotes, de souvenirs, de rencontres et de passions.  Les premières pages nous racontent l'histoire de la Maison Darcis et comment aujourd'hui, le patron est devenu un ambassadeur du chocolat en Belgique mais aussi en Asie. Dans la partie coulisses, le lecteur peut suivre les péripéties culinaires de Nicolas Gaspard dans les ateliers verviétois mais aussi et tout simplement la face cachée d'un métier parfois méconnu... Les 30 recettes proposées sont, elles, magnifiquement illustrées, bien expliquées et le chef nous livre même des petits trucs et astuces.

 

Alors, qu'attendez-vous? A vos fourneaux pour réaliser de merveilleuses pâtisseries qui raviront les palais de votre famille et vos amis!

 

Jean-Philippe Darcis nous conseille une recette facile issue du recueil: la vraie mousse au chocolat de pâtissier.


Ingrédients: (pour 10 portions)

  • 5 jaunes d'oeufs
  • 100 gr de sucre
  • 200 gr de chocolat pâtissier 60%
  • 400 gr de crème fraîche 35%

Ustensiles:

  • batteur
  • bol ou tasse
  • cuillère à soupe
  • cul-de-poule
  • maryse
  • micro-ondes
  • poche à douille + une douille cannelée
  • thermomètre

La recette:

Monter la crème fraîche au batteur puis la réserver dans un cul-de-poule.

Faire fondre le chocolat au micro-ondes à une température idéale de 45°C.

Monter les jaunes et le sucre au batteur jusqu'au ruban.

Stopper le batteur, ajouter deux cuillères à soupe de crème fraîche au mélange jaunes-sucre.

Verser le chocolat à 45°C sur ce mélange et mélanger bien au fond à l'aide d'une maryse jusqu'à l'obtention d'un appareil homogène.

Ajouter le reste de la crème et mélanger délicatement avec la maryse.

Verser dans la poche à douille et remplir les tasses.

Laisser reposer 2h au frais.

L'astuce du chef:

Si la mousse est un peu trop liquide après le mélange, placer celle-ci 15 min au réfrigérateur avant de dresser avec votre poche. Vos desserts seront plus gourmands visuellement. 


"Les secrets sucrés de Jean-Philippe Darcis", Nicolas Gaspard, Ed. Racine, Novembre 2011, 96pp, 19,95€

 

 

Écrit par Gwendoline Fusillier dans Cuisine, Gastronomie, Rentrée littéraire | Commentaires (3) |  Facebook | |

15/11/2011

S'échapper de ce monde...

 

colombe.jpg« Colombe », le second roman d'Eric Brucher raconte l'histoire de Paola, une adolescente mélancolique, mal dans sa peau dont l'âme est blessée et enfermée.« Mon thorax est une cage qui enferme une colombe fragile, ses ailes veulent s'ouvrir pour s'en aller. Mon corps l'empêche et la blesse. » Elle aspire à la liberté, elle a en elle ce désir d'évasion, d'échapper au monde et de rejoindre l'immensité du ciel.

Depuis quelques temps, elle ne s'alimente plus. De l'anorexie? Pas tout à fait plutôt une idée de révolte par rapport au monde dans lequel elle vit et dont elle veut s'échapper.« Je pourrais, je crois, vivre en ne mangeant rien. Seulement boire le ciel, ingurgiter l'espace. »

Son père est parti de la maison et sa mère Arielle (comme elle l'appelle) a beaucoup de mal à comprendre la souffrance de sa fille. Une mère silencieuse, discrète et pourtant porteuse d'un lourd secret. Une mère dont il serait plus judicieux de s'éloigner pour recommencer à vivre.

Paola ne va plus en cours et passe ses journées allongée sur son lit à regarder les nuages et les oiseaux.

Un jour son quotidien va changer... Elle part habiter chez sa tante à la campagne et retrouve les vraies valeurs et le contact avec la nature, un monde dont elle ignorait totalement l'existence...


« Colombe », un roman touchant, poignant et tenant en haleine. On s'attache à l'héroïne, on partage son mal-être et on s'interroge sur son propre désir. Un livre qui pousse à réfléchir sur le quotidien, sur le bien-être intérieur, sur la colombe qui vit en chacun de nous et surtout sur l'abondance de biens de ce monde.


Colombe, Eric Brucher, Ed. Luce Wilquin, Octobre 2011, 134pp, 15€

 

 

Écrit par Gwendoline Fusillier dans Romans, Société | Commentaires (0) |  Facebook | |

12/11/2011

Une vision décalée du futur...

jpg_narconews.jpgAvec "Narconews", son nouveau recueil de nouvelles, Alain Dartevelle nous emmène dans une série de textes fictionnels. Composé de neuf récits décalés se déroulant principalement dans la "Bruocsella" de l'Etat Belgica, ce recueil est très branché sur l'actualité et la situation politique actuelle. L'auteur nous offre certes une vision très pessimiste du futur.

Même s'il n'y a pas de narration à rebondissement, les différents récits mettent en scène un monde imaginaire, une série d'instantanés ironiques, amusants parfois violents. Une narration assez atypique qui mélange le présent et le futur, une histoire entre les deux, à la fois incroyable et pourtant très crédible.

 

Un extrait du cinquième récit intitulé: "Les Beaux restes". Dans celui-ci, on se retrouve à "Bruocsella" à travers les yeux d'un cadre supérieur qui rejoint la capitale par une autoroute dédoublée pour faire place à la circulation privatisée d'un côté et nationale de l'autre.

"Un peu par routine et surtout par aveuglement, incapable qu'il était de réaliser l'ampleur de la déglingue dans laquelle se trouvait le pays, Raymond Van den Branden avait cru bon de prendre l'E40 pour relier Ludwige-sa base logistique du moment- à Bruocsella où l'attendait une réunion de travail déterminante..."


Narconews et autres mauvaises nouvelles du monde, Alain Dartevelle, Ed. Murmure des soirs, Septembre 2011, 87pp, 14€

Écrit par Gwendoline Fusillier dans Nouvelles, Science-Fiction | Commentaires (0) |  Facebook | |

A table avec Pierre Kroll!

 

KROLL_2011_c1_superlight .jpgPierre Kroll, le célèbre caricaturiste belge nous offre son 17ème recueil annuel.

Un titre accrocheur, sympathique et qui annonce un chouette moment à venir: « Quand est-ce qu'on mange? »

 

Au menu, entrées, plats et desserts qui nous replongent dans les merveilleux repas de cette année. Et il en a eu du pain sur la planche!

Une mise en bouche exceptionnelle avec Ben Laden et sa préface élogieuse sur l'auteur. Le ton est donné et Kroll n'y va pas avec le dos de la cuillère: l'appétit sexuel de DSK et de Berlusconi, la fin (faim) de revanche des Etats-Unis avec l'exécution de Ben Laden, la table des hommes et femmes politiques belges, la faim dans la corne de l'Afrique, et j'en passe. Le tout servi sur un plateau de 96 pages rassemblant environ 200 dessins publiés quotidiennement dans le journal Le Soir, l'hebdomadaire Ciné Télé Revue ou encore réalisés en direct chaque dimanche dans l'émission Mise au point.

 

Bref, un bouillon de culture à consommer sans modération et avec gourmandise.

 

Le dessin retenu par l'auteur lui-même

"Il y a un dessin que je citerai parce que si je peux me permettre je le trouve assez réussi. Il m'a fait un peu rire moi-même en le faisant, ce qui n'est pas le cas de tous mes dessins. C'était lorsque j'ai entendu l'arres1505Kroll.jpgtation de Dominique Strauss Khan à New-York. C'était évidemment un thème facile pour les caricaturistes, ils ont tous plongés dessus. Moi, le tout premier dessin que j'ai fait, une heure après, la victime est d'ailleurs blanche sur mon dessin parce qu'on n'avait pas encore dit qu'elle était noire. C'est cette femme de chambre qui témoigne auprès de la police et qui dit: « il a d'abord essayé de me faire croire qu'il était socialiste ». J'aimais bien ce dessin car il entame, en fait, d'un petit coup comme ça, tout ce qui va être toute la réflexion politique et rigolote sur le problème Strauss Khan. Il était quand même candidat et annoncé vainqueur des présidentielles pour le parti socialiste et il ne le sera manifestement pas. C'est peut-être celui que je retiendrai parce que je le trouve assez réussi et qui n'a pas été fait par d'autres"

 

 

Quand est-ce qu'on mange?, Pierre Kroll, Ed. Renaissance du livre, novembre 2011, 96pp, 20€

 

Écrit par Gwendoline Fusillier dans B.D., Humour | Commentaires (0) |  Facebook | |

29/10/2011

Une histoire de coeur et pourtant pas d'amour...

 

le-coeur-d-une-autre.jpgBruce Boutard, un quadragénaire un peu bourru découvre après une partie de tennis qu'il est gravement malade. Seule une greffe du coeur pourrait le sauver. Après quelques temps d'attente et par chance on lui trouve un organe. Mais alors qu'il vient d'être greffé, Bruce change du tout au tout; ses goûts, ses pensées, son caractère... Mais que lui est-il arrivé? Il entreprend de faire quelques recherches sur l'identité de son donneur (chose qui est pourtant anonyme) et découvre que c'est une femme... Il veut savoir, il veut la connaitre et ira jusqu'au bout.


« Le coeur d'une autre » est le 4ème roman de Tatiana de Rosnay. Dans celui-elle aborde un thème assez difficile; la relation entre le receveur et le donneur d'organe. L'angle choisi: la différence des sexes.

 

Un livre prenant, rempli d'émotions avec une pincée d'humour. En effet, dès le début de l'histoire Bruce Boutard apparait comme un macho, désordonné et enfermé dans son petit appartement où il n'a de contact qu'avec le livreur, son fils et Ginette, la patronne du Bistrot en bas de chez lui. Après sa greffe, le voilà métamorphosé, prêt à voyager, à faire le ménage et j'en passe...

«Le coeur d'une autre » c'est aussi une belle leçon de vie d'un homme qui semble totalement désespéré et qui reprend goût au désir de vivre grâce au coeur d'une femme.


Le coeur d'une autre, Tatiana de Rosnay, Éditions Le Livre de Poche, Septembre 2011, 6,5€, 281pp

 

Écrit par Gwendoline Fusillier dans Poche, Romans, Tatiana de Rosnay | Commentaires (0) |  Facebook | |

26/09/2011

Le choc des cultures !

 

9782742771905.jpgDans Le mec de la tombe d’à côté, Katarina Mazetti nous offre une belle réflexion sur le choc des cultures, un sujet assez contemporain.

Rien ne prédestinait l’amour passionné entre Désirée et Benny et pourtant seul un sourire a suffit. Elle, bibliothécaire vit en ville dans un bel appartement épuré, lui, agriculteur vit à la campagne dans une ferme. Ils n’ont rien en commun et n’auraient jamais dû se rencontrer mais voilà presque tous les jours ils se rendent au cimetière. Désirée vient de perdre son mari et Benny pleure le décès de sa maman. Assis côte à côte sur un banc, ils ne se parlent pas, ils s’agacent même mais un jour ils s’échangent un sourire et là tout bascule. Et nous voilà partis pour belle histoire d’amour…

 

Extrait (p.144-145) : « Il nous est arrivé de louer une cassette vidéo. C’est-à-dire, on ne loue pas un film, on ne réussit jamais à se mettre d’accord sur le choix. On en loue toujours deux. Ensuite elle va chercher son fourre-tout fleuri pendant mon film, et moi je m’endors pendant le sien.

On va aussi bien ensemble que de la merde et des pantalons verts, comme disait mon grand-père. »

 

Katarina Mazetti nous emmène à travers un roman drôle, décapant et tendre. Chaque chapitre est raconté en alternance par l’un des deux protagonistes ce qui fait du lecteur le témoin privilégié de ce récit entre deux êtres que tout oppose.

Bref, un roman qui se lit facilement, destiné à tous et qui pose cette question de savoir si deux personnes que tout éloigne peuvent s’aimer ?

 

La suite de ce roman « Le caveau de la famille » est sorti au mois de mars 2011 aux Editions Gaia.

 

Le mec de la tombé d’à côté, Katarina Mazetti, traduit du suédois par Lena Grumbach et Catherine Marcus, éd. Actes Sud, Collection Babel, avril 2009, 254 pp, 7,50€.

Écrit par Gwendoline Fusillier dans Poche, Romans | Commentaires (1) |  Facebook | |

15/09/2011

Le regard d'un arbre sur la vie

 

51lyGnifXJL._SL500_AA300_.jpg« On m'appelle Tristan, j'ai trois cents ans, j'ai connu toute la gamme des passions humaines... Je suis tombé au lever du jour: une nouvelle vie commence pour moi. »

 

Tristan, le poirier planté sous Louis XV nous emmène sur les traces de ses origines. Et c'est qu'il en a vécu des choses! Des guerres de religion, la Révolution française, l'affaire Dreyfus... Tout au long des 28 chapitres, il revit chaque moment, chaque émotion dont il a été le témoin.

« Un arbre n'a d'autres sentiments que ceux qu'on lui confie. » (page 14)

Malgré ces liens avec le passé il garde une accroche avec le présent , il découvre de nouveaux sentiments à travers ses personnages, de Georges Lannes, son dernier propriétaire à Yannis Karas qui retrace son histoire en passant par Manon qui voit en lui un papa de substitution et qui grâce à lui deviendra une grande artiste.

 

Le dernier roman de Didier Van Cauwelaert nous intrigue, nous fait découvrir la vie, la manière de penser des hommes à travers les branches, les racines et les feuilles de Tristan., le tout sur fond de suspense.

Le journal intime d'un arbre, un livre drôle, poignant qui apporte une réflexion sur la vie ou quelle est, pour un arbre comme pour un être humain, la meilleure façon de ne pas mourir?

 

La sortie est prévue pour le 13 octobre 2011.

 

Le journal intime d'un arbre, Didier Van Cauwelaert, Editions Michel Lafon, octobre 2011, 19€, 250pp.

Écrit par Gwendoline Fusillier dans Didier van Cauwelaert, Romans | Commentaires (1) |  Facebook | |

Page précédente 1 2 3 4 5 Page suivante