01 02 17

Le meilleur de la légende

cover_story.jpgBrice Depasse raconte depuis 2001 – et avec un grand talent - les légendes de la musique sur Nostalgie. C'est « La Story ». Pas moins de 4500 chroniques ! C'est la grande et la petite histoire qui se mêlent. Souvent, il raconte des débuts difficiles ou insolites, parfois ce sont des aspects pittoresques et qu'on ignore des plus grands artistes. Bob Dylan qui fait fumer leur premier joint aux Beatles, David Bowie qui s’inspire d’un western pour trouver son pseudonyme, Michel Polnareff qui montre ses fesses sur des affiches publicitaires, Céline Dion qui débarque à La Louvière…

On suit l'ordre chronologique : entre autres David Bowie, Bob Dylan, Beatles, Rolling Stones, Françoise Hardy, Serge Gainsbourg, Jane Birkin, Michel Polnareff, Renaud, Christophe, William Sheller, Roxette, Lenny Kravitz, Téléphone, Elton John, Police, R.E.M., Telex, le rock, Michael Jackson, les années 80 et jusqu'aux années 2000. Un panorama époustouflant sous forme de textes simples, documentés et précis. C'est simple : cela donne envie de tout réécouter !

Vous adorerez aussi la « septième partie », intitulée « Vous n'imaginez pas tout ce qui est arrivé près de chez vous. » Vous l'avez deviné cela concerne notre pays : Genesis à Woluwe-Saint-Lambert, Queen au théâtre 140 et, parmi toutes les anecdotes, j'ai le plaisir de lire « la nuit n'en finit pas » qui reprend une anecdote qui s'est déroulée du temps de mes études de journalisme en compagnie de Salvatore Adamo et la naissance de «Tombe la neige » !

Comme j'adore les citations, celles choisies par l'auteur en exergue du volumineux livre me paraissent tellement à propos. Celle-ci est de Philippe Sollers : « Savoir où l'on va n'est pas tant savoir où l'on va mais savoir de mieux en mieux d'où on vient » !

Quand je dis « volumineux » c'est un réel compliment, on ne reste pas sur sa faim. Faites l'expérience que j'ai faite pendant quelques soirées : vous ouvrez n'importe où le livre, c'est toujours une histoire passionnante !

 

Si vous voulez suivre Brice par ailleurs, il a écrit récemment deux bios bien belges : « Le Grand Jojo. Tout va très bien » et « Frédéric François. C'est mon histoire ».

 

Jacques MERCIER

 

« La Story », (le meilleur de la légende), Edition Renaissance du Livre, 15cmX23cm, 512 pages, 24,90 Euros.

 

 

 

Écrit par Jacques Mercier dans Brice Depasse, Jacques Mercier, Médias, Récits | Commentaires (0) |  Facebook | |

06 10 16

Une rentrée littéraire très pop

RL DERNIER PECHEUR.jpgDepuis trois semaines, la presse nous abreuve du nombre de livres qui sort à la rentrée littéraire.

Stop ! On s’en fout qu’il y ait plus ou moins 600 nouveaux romans français en librairie cet automne. Ce qui nous intéresse, c'est : "est-ce qu’il y a des livres qui valent la peine de mettre un billet de vingt balles sur le comptoir ?"

La suite en podcast :


podcast

Dans cette séquence : Bronson (Arnaud Sagnard), Le dernier des nôtres (Adélaïde de Clermont-Tonnerre), Les pêcheurs d'étoiles (Jean-Paul Delfino) et Jim Morrison et le diable boîteux (Michel Embareck).

24 04 15

Post Punk Story

Post Punk, Pierre Mikailoff, Pierre Terrasson, Carpentier

Je voudrais aujourd’hui vous parler d’un livre illustré épatant qui vient de sortir et qui se nomme Post-Punk 1978-1985.

Le podcast de la séquence diffusée sur Nostalgie le 16 avril :


podcast

Texte intégral :

Oh ! Pas de panique ! Au cas où vous croiriez qu’il s’agit de musique de sauvage avec des guitares électriques saturées et des hurlements hystériques, détrompez-vous. Et c’est justement tout l’intérêt de ce beau livre de Pierre Mikaïloff et Pierre Terrasson. Le premier est un journaliste musical et auteur on ne peut plus crédible, le second un des plus grands photographes de la scène rock française.

Pourquoi je vous dis de ne pas paniquer et bien parce le Post-Punk désigne la musique de ces artistes qui après deux ans de violence spontanée ont délaissé le blouson noir et les épingles à nourrice pour devenir les artisans de la pop d’un nouvel âge. En clair ils ont pour noms Blondie, Indochine, Police, Cure, U2, Clash, Simple Minds, les Pretenders ou encore Billy Idol.

Comme Orchestral Manœuvres et Depeche Mode, ils ont tous deux grands modèles qui étaient là bien avant la foudroyante vague punk : Kraftwerk et David Bowie. Le moins qu’on puisse dire c’est que ça s’entend.

L’occasion de se rappeler dans ce livre que presque tous les membres de Culture Club viennent de groupes ou de milieux punks. Et oui ! Ou que Captain Sensible n’est autre que le bassiste du groupe The Damned, le premier groupe punk à avoir publié un album en 1976. Un pionnier et pas le plus cool de la bande. Oui sans la mouvement punk nous n’aurions pas écouté les fabuleux disques des Talking heads, de Joe Jackson, d’Etienne Daho, de Madness, des Rita Mitsouko ou encore de Nina Hagen.

Justement, vous avez sûrement dû être frappé par tous ces groupes punks qui se sont mis à jouer du reggae à partir de 1978. C’est le cas des Clash, les premiers, puis de Police ou encore des Specials. La raison est toute simple : les musiciens punks viennent des quartiers défavorisés de Londres qui sont aussi peuplés de Jamaïcains. La proximité des deux communautés et les propos politiques qu’on retrouve chez beaucoup d’artistes jamaïcains feront le reste. Le reggae a été une des portes de sortie de la récréation punk.

Alors c’est vrai que passer des tenues crasseuses, des pantalons déchirés et des percings aux complets vestons, aux déguisements hauts en couleurs, perruques et maquillages est bien singulier et spectaculaire comme dans le cas de Steve Strange et de son groupe Visage.

Enfin dernière chose et pas des moindres, ce livre témoigne des rapports étroits que le post-punk alias la new wave a entretenu avec la France. Il omet juste que la Belgique fut la première terre d’asile de ce mouvement à l’étranger mais bon, on n’en voudra pas à leurs auteurs. En tout cas, j’ai fait un beau voyage dans ce livre très richement illustré de photos qui pour une fois n’ont pas déjà été mille fois vues et revues, un beau voyage dans ces années 80 qui ont été si musicalement révolutionnaire et révolutionnairement musicales.

Post Punk 1978-1985, Pierre Mikaïloff et Pierre Terrasson, Editions Carpentier, mars 2015, 29,90€ env.

01 04 15

Lu-l'eusses-tu cru?

Résultat de recherche d'images pour "l'homme qui ment lavoine" Un titre idoine pour un premier avril..

 

On connaït Marc Lavoine chanteur, on le connaît acteur et l'on fredonne avec entrain, la célèbre "Rue des Acacias"

Voici qu'on découvre son récit de vie, "Roman d'un enjoliveur"- son père -, "récit basé sur une histoire fausse" , avouons qu'il fait tout pour brouiller les pistes, l'ami Lavoine....

Doté d'un père à la Pascal Jardin [NDLR: le défunt père d'Alexandre Jardin ]charmeur et ..passablement menteur - Lulu, de son surnom  d'une mère, fragile et belle, Micheline,  d'un grand frère Francis et d'une chatte Mistouflette, le bambin grandit dans un pavillon de banlieue, ..21 et 23 rue des Acacias.

"Communistes par notre père qui est aux cieux et catholiques par notre mère qui l'est depuis, nous avons bénéficié, Francis et moi, d'une éducation plutôt contrastée."

Beau, drôle, charismatique... Lulu est le héros de la famille; il conquiert sans vergogne, le coeur des femmes: "Rousses, blondes, brunes, noires, minces, rondes, même les pas très jolies, il les trouvait désirables." 

Chronique d'une enfance choyée malgré les frasques paternelles, le récit de Marc Lavoine retrace, de façon alerte, plutôt  joyeuse et tendre l'atmosphère familiale

" Les années soixante-dix passent, tranquilles, et nous sommes toujours tous les quatre. J'aurais voulu qu'on garde notre 4 L, notre niveau de vie d'humbles parmi les autres. Mais la gauche aussi est sensible aux intoxications de cette société qui, sous l'influence de la publicité, finit par nous donner des désirs d'apparence."

Mais elle n'occulte pas cette prise d'otage affective qu'opère son père et le drame conjugal du couple parental.

Lucide sur l'impact de son enfance sur son devenir adulte, le récit est avant tout hommage bienveillant.

Et il est bien écrit

"Ils ont conduit mon destin, me donnant le courage d'écrire, de comprendre et de pardonner."

Apolline Elter

 

Bonus : Entretien de Marc Lavoine avec Brice Depasse diffusé sur Nostalgie.


podcast


podcast


podcast

MARCL_BRICE.jpg

L'homme qui ment ou le roman d'un enjoliveur, Marc Lavoine, récit, Ed. Fayard, février 2015, 190 pp

Écrit par Apolline Elter dans Apolline Elter, Brice Depasse | Commentaires (0) |  Facebook | |

07 01 15

Légendes... vivantes !

_brice legendes.jpg"La vie de chacun de nous est un roman", lit-on sur la couverture de "Légendes" de Brice Depasse... Soit ! Encore faut-il la raconter avec talent et la transmettre. Brice s'y entend comme personne pour nous faire vivre et revivre des "légendes" comme il le fait depuis des années sur Nostalgie !

L'intérêt est multiple : il y mêle avec émotion sa propre vie, et cela permet d'entrer dans le récit comme dans un roman autobiograhique; il y mêle des notes biographiques, des interviews, des photos. Bref, comment ne pas se plonger avec délice dans ce courant de notre propre existence. Car la chanson, la musique sont les bandes sonores de nos existences. Et leur souvenir c'est notre mémoire.

La chronologie nous permet de se resituer, de 1962 à aujourd'hui ! Avec les Stones, les Beatles, mais aussi le Grand Jojo, Jean-Luc Fonck. Avec deux jolis textes en préface et en postface de Joël Habay et de Marc Vossem, de sa radio préfére ! La caricature de la couverture est due à Frédéric Jannin ! Que des amis et des gens de qualité !

C'est un petit chocolat à déguster ! Brice est un maître-chocolatier !

Jacques Mercier

"Légendes" Brice De passe, essai, Edition Eric Lamiroy, 180 pages, 20 euros. www.lamiroy.be

28 12 14

A Wonderful Story!

Légendes par Brice Depasse.jpgRéalisateur et narrateur de La Story (depuis 2001) et de Pop Culture (depuis 2010), les chroniques phares qui font un tabac auprès des auditeurs de Nostalgie, Brice Depasse a, dans ce cadre, eu l’occasion de faire d’innombrables rencontres marquantes autant que passionnantes.

Désireux de les partager avec son public, il a fait paraître récemment aux Éditions Lamiroy à Bruxelles un fort sympathique ouvrage intitulé Légendes – 50 ans de Story dans lequel il mêle, de 1962 à 2014, annales d’histoire musicale et récit de vie personnelle…

Un patchwork tissé autour des Rolling Stones, des Beatles, de Walt Disney, de La Grande Vadrouille, de Jerry Lewis, des Wallace Collection, de la pochette d’Abbey Road, de David Bowie, Michel Polnareff, 10cc, Maurane, Plastic Bertrand, Lou Deprijk, Le Seigneur des Anneaux, de l’assassinat de John Lennon, des radios libres, de Michel Sardou, des Clash, d’Elton John, Gilbert Montagné, du Grand Jojo, de U2, Mylène Farmer, La Danse des Canards, Benny B, des Scorpions, de Michael Jackson, Quentin Tarentino, Patrick Bruel, Frédéric François, Eddy Mitchell, Antoine de Caunes, Jean-Pierre Castaldi, Henri Salvador, Ozark Henry, Michel Fugain, des Simple Minds, de Bob Marley, Larry Schiller, Daniel Auteuil, Sttellla, des frères Jackson, des Blues Brothers…

Brice “The Nice”, en quelque sorte !

Bernard DELCORD

Légendes – 50 ans de Story par Brice Depasse, préface de Marc Vossen, postface de Joël Habay, Bruxelles, Éditions Lamiroy, décembre 2014, 179 pp. en noir et blanc au format 12,3 x 20 cm sous couverture brochée en couleurs et à rabats, 20 €

06 04 14

Le New York de Guillaume Musso

Entouré de quelques auditeurs - lecteurs privilégiés, Guillaume Musso a répondu à mes questions dans le Grand studio de Nostalgie au cours de ce dimanche après-midi. L'entretien tournait autour de Central Park, son nouveau roman, et bien sûr de New York, une ville qu'il a découverte, sac au dos, à l'âge de 19 ans et qui occupe encore aujourd'hui une place de choix dans sa vie et son inspiration.


Réalisation : Nicolas Gaspard

24 05 13

Parler d'amour avec Pauline Delpech

Pauline Delpech, souvenanceUn changement de thème radical mais aussi de style. Y aurait-il du vécu derrière tout celà ?

Pauline Delpech, c'est aussi la planète people, avec laquelle la belle a pris ses distances ; elle en parle dans cette interview avec Brice Depasse sur Nostalgie.

Pauline nous donne également des nouvelles de son père à qui nous sommes tant attachés et, plus ludiquement, nous dévoile la chanson et l'histoire de son premier slow (et ... de la première fois ?).

Enfin, nous ne pouvions pas passer sous silence cette campagne pour laquelle Pauline a posé buste dénudé (que tout le monde a vue et reverra encore en octobre prochain, et dont le but est la sensibilisation à un mal qui se propage de plus en plus en Europe).

Souvenance, Pauline Delpech, Michel lafon, 28 mars 2013, 255p., env. 18€

Pauline, Delpech

 

 


podcast
podcast
podcast
podcast
podcast
podcast




Écrit par Brice dans Brice Depasse, Podcasts, Romans | Commentaires (1) |  Facebook | |

15 05 13

Ils sont fous ces Belges

Fous, Belges, Julien, Oeuillet, Philippe, DutilleulLeur dernier reportage "Bienvenue chez les p'tits" vient d'être diffusé en télévision. Julien Oeuillet et Philippe Dutilleul, un des pilliers de l'émission Strip Tease, publient "Ils sont fous ces Belges", un ouvrage qui vous propose un grand tour de la belgitude.

Des valeureux Liégeois aux francophones de Flandre, des castors wallons aux rockers bruxellois en virée, Philippe Dutilleul et Julien Oeuillet vous offrent un voyage inédit dans une Belgique atemporelle, multiculturelle et excentrique. Ils sont fous ces Belges ! vous apprendra la meilleure façon de marcher droit dans ce pays de petites chapelles et de perpétuelles désunions. Vous suivrez le pas cadencé d'une procession wallonne arborant les uniformes d'antan ou la course entre deux trains des infortunés «navetteurs» qui rallient Bruxelles chaque matin. Un tableau impressionniste agrémenté d'un énorme sourire malgré les magouilles et les querelles en tous genres. De quoi vous transformer en fin connaisseur de la Belgique ! Les deux plumes déjantées d'un Wallon de souche et d'un Bruxellois cosmopolite racontent leurs périples dans ce pays si proche de la France et si différent, où une foule de personnages bigarrés jouent, sur une scène bien réelle, la folle comédie humaine made in Belgium.

 Entretien réalisé par Brice à la librairie Filigranes le 26 avril.

Écrit par Nicky Depasse dans Belge, Brice Depasse, Vidéos | Commentaires (0) |  Facebook | |

19 04 13

Comment attirer l'amour ?

 

Invités : Patrick Chauvel (Les pompes de Ricardo Jesus, Kero éditions), Marie-Luce Dossche (Ce que vous devez savoir pour attirer l'amour, éd. Dauphin blanc).

La sélection jeunesse de Nicky : A table de Rébecca Cobb (Ecole des loisirs), Matachamoua de Sorin et Chauffrey (Pastel), Mon chat le plus bête du monde de Gilles Bachelet (Seuil jeunesse), Pas tout à fait vampire de Lemaître et Sorin (Pastel).

Et aussi Michel Berger de Yves Bigot (éd. Don Quichotte)

Écrit par Nicky Depasse dans Brice Depasse, Livre de Bord, Nicky Depasse, Vidéos | Commentaires (0) |  Facebook | |