11 04 15

PMA, GPA, adoption, infertilté & cie

C1_LGCI.jpg

Près d'un couple sur cinq consulte pour infertilité dans nos pays. Entre l'annonce, qui tombe comme un couperet, et la découverte d'un monde hyper médicalisé où l'humain peine parfois à trouver sa place, la procréation médicalement assistée (PMA) apparaît souvent comme une jungle inhospitalière.

C'est afin de défricher avec humour et légèreté, mais également une certaine rigueur scientifique, les méandres de la PMA qu'Audrey Leblanc et Audrey Malfione ont écrit LE Guide des couples infertiles, qui vient de paraître aux éditions Ker.

Interview réalisée par Nicky et diffusée sur Radio Judaïca dans l'émission Café de Flore le jeudi 26 mars :

 
podcast


podcast

Guide de survie à l'usage des couples infertiles, Audrey Leblanc et Audrey Malfione, Ker éditions, 2015.

16 05 14

Haut perchés...

De Lescarpin au stiletto.jpgRédigé par Émilienne Angle et François Bernaschina, le beau livre intitulé De Lescarpin ® au stiletto paru chez Favre à Lausanne se penche avec originalité sur la création contemporaine en matière de chaussures féminines à talons hauts, qu'ils soient aiguilles ou anglais, à gorge, en bobine, en boule ou en cage, mais aussi en lame, en torpille, en épine, escamotables voire télescopiques.

« Polymorphe et empreinte de pouvoir, assurent les auteurs, cette marque d'élégance est initialement réservée à l'aristocratie, la chaussure à talon ayant longtemps été un emblème d'appartenance sociale. Au XXe siècle, les femmes s'accaparent définitivement des talons, qui deviennent ainsi un symbole de féminité. Depuis, et malgré les assauts de leurs opposants, ils n'ont cessé de croître en popularité comme en hauteur.

Ce piédestal leur donne l'assurance et l'allant nécessaires pour interagir avec un environnement toujours plus complexe. En témoignent ces femmes sur le blog de L'Express : "Je domine tout le monde, ça m'amuse de voir les hommes lever les yeux vers moi" ; "Je ne peux pas négocier un contrat si je ne suis pas en talons" ; "Mes talons agissent comme un booster. Je suis sûre que je suis meilleure" ; "On ressent mieux notre corps, il est plus présent, plus séducteur"...

Enfin, ce début de XXIe siècle voit se débrider l'imagination des créateurs, qui explorent de nouvelles formes, matériaux, technologies... Tout distingue la chaussure à talon des autres chaussures, elle est unique, tout comme la femme qui la porte et se démarque. »

Encore faut-il être capable de les porter plus de quelques minutes ou même quelques secondes !

Bernard DELCORD

De Lescarpin ® au stiletto par Émilienne Angle & François Bernaschina, Lausanne, Éditions Favre, mars 2014, 160 pp. en quadrichromie au format 24,8 x 24,8 cm sous couverture cartonnée en couleurs, 25 € (prix France)

 

De Lescarpin au stiletto (Bow par Peter Popps).jpg

« Bow » par Peter Popps (2013)

 

De Lescarpin au stiletto (Dandolo par Manolo Blahnik).jpg

« Dandolo » par Manolo Blahnik (2012)

05 03 11

Etre ou par-être ?

Fanny, Brucker, ils, diront, d'ellesEstelle s'est toujours sentie inférieure, coupable, dépendante du regard des autres. Aussi quand elle a « décidé » de vivre avec Vanessa, femme écrivain de renom, elle a pris du recul avec sa famille. Éviter les remarques mesquines et blessantes, les jugements, les sourires entendus. Vivre libre et épanouie. Loin d'eux.

Aujourd'hui, alors qu'elle se trouve à un carrefour de son existence, les doutes la criblent. Qu'en est-il vraiment de son apparente liberté dans ses choix amoureux, dans la vie en général ? Dans quelle mesure ces derniers ont-ils été conditionnés par les secrets de famille, les querelles parentales intestines ? Pourquoi avoir érigé un barrage entre elle et les hommes ? Son père volage qui faisait d'elle sa complice muette a t-il joué un rôle déterminant ? Sa mère soumise, l'ayant éduquée dans la peur des hommes, a t-elle inconsciemment favorisé son inclination pour les femmes ? Et si son père ne l'avait pas abandonnée sans explication, aurait-elle eu moins de craintes vis vis de la gent masculine? Des questionnements multiples qui convergent vers une seule et même cruciale question : est-elle finalement véritablement actrice de sa vie, maîtresse de ses décisions ? 

C'est pour essayer de trouver des éléments de réponse qu'elle va exceptionnellement accepter de se joindre à ses frères et sœurs lors de ce réveillon de Noël . Évoquer son ressenti, ses manques, ses peurs, les confronter aux leurs. Tenter de comprendre. De se comprendre. 

Celle qui s'est toujours vécue comme « le trait d'union entre ses parents » va tenter, lors de ce repas de famille, de faire le trait d'union pour elle cette fois, entre ce passé refoulé et cet avenir à construire. 

Fanny Brucker signe ici un roman touchant et lucide sur le déterminisme de l'enfance dans les choix de vie adulte...

Citation p 241 : L'identité d'une personne commence par les choix qu'elle est capable de faire


Karine FLEJO

 

lls diront d'elle, Fanny Brucker, Editions Jean-Claude Lattès, Février 2011, 267p., 17€00 

 


02 02 09

Bon plan, madame

VALENTEQuelle joie de retrouver Pétronille - et surtout Anaïs Valente - pour ce nouveau guide comique et pratique, truffé de bons plans pour faire des économies... Anaïs, économe? Nooooon......Vraiment?
Mais quand les astuces pratiques - le recueil en regorge - rencontrent votre fibre écologique latente, moi, je signe tout de suite: à moi, les balles de lavage qui diminuent la quantité de produit lessiviel, le marc de café qui assainit les canalisations et en évacue les odeurs pestilentielles, les soupes d'orties aux mille et une vertus, sans oublier le bicarbonate de soude, poudre véritablement miraculeuse... Et puis, et ce n'est pas un de ses moindres atouts, le guide vous fait découvrir tous les sites Internet que doit connaître la parfaite "econom'lifestyler" que vous allez devenir.
Et si je vous dis que par dessus tout, ce livre est tellement agréable à lire -jamais Anaïs Valente ne vous oblige à suivre ses conseils, ne vous culpabilise de ne pas le faire - que vous passerez un moment délicieux à doter votre tempérament cigale d'un ascendant fourmi, sans verser dans ce revers fesse-mathieu, qui ne vous siéra jamais.Mon bon plan: n'achetez pas un mais deux Bons plans pour les filles. Un pour vous, l'autre pour votre meilleure amie. Par Amazon, les frais de port seront, je crois, gratuits...
Apolline Elter

Les bons plans pour les filles, Anaïs Valente, Micro Applications, janvier 2009, 9€50.

Écrit par Brice dans Exclusivement féminin | Commentaires (0) |  Facebook | |

12 12 08

L'orthographe attitude

SAVOIR_ECRIRESacrée Anaïs. Notre pétulante célibataire (La célibattitude des paresseuses cliquez sur la couverture) nous revient avec un petit guide tout rose et tout comique, délicieusement illustré par Pénélope Bagieu, Le Savoir Ecrire pour les filles.
Alors là, chapeau : faire passer avec humour et précision les règles d'orthographe et de grammaire les plus indigestes, les truffer d'astuces comiques, mnémo-techniques, engager une conversation tonique et pétillante avec la lectrice, convertir sa plume à toutes les situations d'écriture, ...relevait du défi le plus extravagant (au secours Anaïs, on dit extravagant ou extravaguant?). Anaïs le relève avec brio. Alors, au nom de Madeleine, retraitée active, Cléo, célibattante urbaine, Pétronille, jeune femme du XXIe siècle, Françoise, mère de famille sexy (ouf), Lulu, étudiante dilettante et Maude, executive woman, je vous dis : Merci Anaïs, vous rendez grand service à la langue française.
Apolline Elter

Le Savoir Ecrire pour les filles, Anaïs Valente (illustrations : Pénélope Bagieu), Micro Applications, novembre 2008, 10 €

Écrit par Brice dans Exclusivement féminin | Commentaires (0) |  Facebook | |

26 09 08

Célibattitude : la dernière des paresseuses !

VALENTEJe l’ai eu, je l’ai lu, j’ai adoru : La célib’attitude des paresseuses.
L’auteur, Anaïs Valente est belge, truculente, lucide et positive. Elle a concocté ce petit guide – le dernier-né de la série des Paresseuses chez Marabout - à l’usage des célibataires. Au diable, les cloisonnements, la lecture de l’ouvrage a la portée universelle d’une vie solitaire assumée.
Puisse-t-elle aider les couples à « valeur ajoutée » - entendez par là, affublés d’une délicieuse, plus ou moins nombreuse marmaille – à mettre au placard les préjugés nombreux dont ils accablent le célibat et, dans un même élan, y reléguer leurs intentions gluantes de bonne volonté.
Régime alimentaire, financier, juridique, libéral – libéré – achat / déco d’un nid douillet, loisirs, bien-être, beauté, shopping forcené, … sont au programme d’une série de chapitres et de tests désopilants, écrits, la plume alerte par une chroniqueuse dont nombre fans dévorent les billets d’humeur quotidiens (Cfr blog http://le-celibat-ne-passera-pas-par-moi.skynetblogs.be).
Créez un blog : Racontez-y votre vie, vos joies, vos coups de cœur, vos sautes d’humeur. Cette sorte de journal du XXI e siècle, très interactif, vous permettra d’analyser votre vie avec humour et détachement, de connaître d’autres blogueuses et d’échanger des tas de trucs et astuces. Un pas de plus vers le bonheur… (p. 164)
Et cette définition du célibat par Anaïs, véritable fil conducteur de l’ouvrage, exclusion faite des crevettes grises : Situation provisoire résultant d’un choix réfléchi débouchant sur la conclusion suivante : « Mieux vaut être seule que mal accompagnée », en attendant l’étape suivante qui dit : « Mieux vaut être bien accompagnée que seule. » (p 229).
Célibataire, paresseuse et spirituelle. Le pied. Anaïs Valente pourrait bien faire un tabac. Elle le mérite en tout cas.
Apolline Elter

La célib’attitude des paresseuses, Anaïs Valente, Marabout, coll. « Les petits guides des paresseuses », mai 2008, 252 pp. 5,9 € (France), 6,6 € (Belgique) .

Écrit par Brice dans Exclusivement féminin | Commentaires (0) |  Facebook | |

26 03 08

Rêve de printemps

BOISSARD 2008La plume de Janine Boissard m'a mise dans un état d'ébriété subtil. En mêlant le vin et l'amour, elle a fait naître avec ce roman, la passion. Une passion qui va unir une étoile à un poète-musicien. Florian, jeune homme de trente ans, va trouver sans chercher la femme qui lui procurera l'envol nécessaire au sentiment absolu. Cette femme se nomme Anne-Thé (Anne-Thérèse), soixante ans. Par la magie musicale du voyage d'hiver de Schubert et de monsieur Dutilleul, Anne-Thé sera plus belle et plus désirable que jamais. Passion éphémère ou amour durable ? La réponse, peut-être dans cette citation du Petit Prince : "Si tu aimes une fleur qui se trouve sur une étoile, il est doux, la nuit, de regarder le ciel. Toutes les étoiles sont fleuries."
Nicky Depasse

  JANINE BOISSARD - Nicky Depasse 1
  JANINE BOISSARD - Nicky Depasse 2

« Un amour de déraison », Janine Boissard, Editions du Rocher, 256p., février 2008, 18€50.

Acheter «Un amour de déraison »

Janine Boissard
Photo : Alain Trellu

Écrit par Brice dans Exclusivement féminin | Commentaires (0) |  Facebook | |

19 02 08

Tout le monde dit "je vous aime"

SIGURETJe paraphrase Woody Allen pour ce roman d'amour (un vrai !) de Catherine Siguret qui sort aujourd'hui (St Valentin oblige, je suppose) en poche chez Pocket.
Ce roman se déguste comme un bonbon jusqu'au dernier moment. Et plus encore, on a envie de manger tout le paquet, d'une seule traite, comme je l'ai fait. Couverture et titre accrocheurs pour ce nouveau livre de Catherine Siguret. Son personnage, Alice, nous fait rêver et le rêve, c'est du bonheur. Coup de foudre.
Nicky Depasse

CATHERINE SIGURET - Nicky Depasse


«Je vous aime » de Catherine Siguret, Pocket, 160p, février 2008, 5€30

Acheter «Je vous aime »

Écrit par Brice dans Exclusivement féminin | Commentaires (0) |  Facebook | |

09 01 08

Bon centenaire, Castor !

simone-de-beauvoir-1952-elliott-erwittSIMONE DE BEAUVOIR
9 janvier 1908 - 14 avril 1986

Écrit par Brice dans Exclusivement féminin | Commentaires (0) |  Facebook | |

09 12 07

Lettres à Louise

LOUISEUn salon littéraire entièrement consacré aux livres de femmes, c'est ce qui vous sera proposé du 14 au 16 décembre au quartier Louise à Bruxelles. La possibilité de rencontrer de nombreuses femmes écrivains, d'assister à des débats et de faire dédicacer vos livres (cliquez sur l'affiche pour consulter les heures de rendez-vous).
Qui ?
54 auteures dont Eliette Abécassis, Barbara Abel, Sophie Audouin, Marie Billetdoux, Janine Boissard, Clémence Boulouque, Tatiana de Rosnay, Delphine de Vigan, Régine Deforges, Françoise Dorin, Clara Dupont-Monod,Colette Fellous, Pascale Fonteneau, Jacqueline Harpman, Aurelia Jane Lee, Venus Khoury-Ghata, Françoise Lalande, Diane Meur, Nadine Monfils, Bernadette Pecassou-Camebrac, Lydie Salvayre, Amanda Sthers, et Zoé Valdés.
Où?
Sous Cityscape, avenue de la Toison d'Or à Bruxelles.
Entrée gratuite.

Écrit par Brice dans Exclusivement féminin | Commentaires (0) |  Facebook | |