Jacques Mercier

arton21189.jpgPlus besoin de vous présenter Monsieur Dictionnaire! Homme de télévision et de radio, mais aussi écrivain, comédien, Jacques Mercier est un passionné à temps plein ! Écrivain depuis l’âge de 14 ans, il n’a jamais cessé de couché sur papier ses émotions, son vécu, ses idées. Et aujourd’hui encore, il ne lâche pas sa plume. Une passion pour la littérature qu’il a découverte grâce à ses parents. « La passion pour la lecture m’est venue dès l'enfance, par la lecture que me faisaient mes parents d'histoires choisies. Puis je suis passé par Hergé, de fabuleux romans dessinés... Et l'arrivée dans les années 50 du « livre de poche » m'a ouvert à toute la littérature et plus seulement celle imposée par la scolarité, une découverte qui n'est toujours pas tarie ! » Pour lui, un livre c’est une manière de se connaître mieux. « Chaque livre doit changer son lecteur. C'est vrai en premier lieu de la poésie ! Lire, c’est s'enrichir l'esprit, se mettre dans une autre dimension d'où l'on revient plus fort. On a toutes les nuances, de la simple distraction à la recherche, du divertissement à l'approfondissement. » Mais Jacques aime aussi la musique. « Surtout le piano ; je pianote donc un peu, j'écoute beaucoup. J'aime aussi les bois, leur silence rempli de présences. J'aime avant tout l'aube encore sombre et hors circuit. »

 

« Tant que le point final de la phrase ou de la vie n'est pas posé", le sens est en constant remaniement possible. »

 

- Son livre préféré ? Le Cosmos et le Lotus de Trinh Xuan Thuan. « Parce qu'il tente de concilier les sciences et la spiritualité. »

- Son coup de cœur ? Tous les livres de Philippe Sollers. « J'ai lu "Femmes" et puis j'ai enchaîné vingt-cinq autres, subjugué par le talent, la virtuosité, l'intelligence de l'auteur. Et cette manière toute particulière d'être à la fois le personnage de ses livres et son observateur. » Mais il est aussi un fan absolu d’Amélie Nothomb. « Friand de ses prénoms improbables, de ses mots littéraires disséminés, de son invention permanente... »

- Le livre qu’il relirait avec plaisir ? Les enfants de l'été de Robert Sabatier. « Dans mon souvenir, il nous emmenait en Provence dans les mondes de l'enfance, avec leurs personnages et ce fut un ravissement. La magie tient-elle encore ? »

- Le livre qu’il déteste ? « Ce que j'aborde et que je n'aime pas après plusieurs pages, je ne les lis pas. Donc pas de réponse ! »

- Une anecdote ? La première rencontre avec Amélie Nothomb. « Je l'emmenais dans ma voiture comme invitée au Jeu des Dictionnaires à Redu : on a tellement bavardé, échangé, parlé que j'ai dépassé la sortie de la route prévue et qu'on s'est retrouvés à des kilomètres de là, en pleine neige, du côté de la Baraque Michel, en Ardenne belge. Nous sommes arrivés en retard et les vitres de ma voiture étant embuées, tout le monde nous a soupçonné de je ne sais quelle frasque sur une aire d'autoroute ! Notre dialogue ne s'est plus jamais interrompu, entre Amélie et moi; qui reste un fan absolu de chacun de ses livres ! »

 

Facebook : page fan Jacques Mercier

Site perso : www.jacquesmercier.be

Blog perso : http://jacquesmercier.wordpress.com/

Twitter : @JacquesMercier

 

Retrouvez tous les articles de Jacques sur: http://lireestunplaisir.skynetblogs.be/jacques-mercier/