02 05 16

La génération d'aujourd'hui !

_srar maeght.jpg« Si vous commencez le roman de Sarah Maeght, vous ne le lâcherez plus... » écrit avec enthousiasme Katherine Pancol à propos de son roman « C'est où, le nord ? ». Et de poursuivre dans une préface qui nous prépare avec désir à la lecture : « Dès la première scène, vous êtes happé. Fait aux pattes. Saucissonné. Vous ne voulez plus lâcher son héroïne, Ella, ni son copain Théo, sa copine Lou qui passe des castings pour une marque de lait concentré, son amant, Victor, ébéniste, son amante Cléo, photographe. Sans oublier sa sœur Julie, amoureuse du gorille du Jardin des Plantes, et Klaus, le poisson rouge qui tourne en rond dans son bocal et se fait du mouron. » J'adore cette manière de présenter les principaux personnages de ce roman alerte, vrai, terriblement d'aujourd'hui. Et d'une écriture nerveuse et drôle.

Une phrase picorée dans le récit : « - Tu crois que j'ai fait le tour de ton corps ?

J'aime ses mots qui ricochent alors qu'il ne lit pas de livres, ses envies de voyages alors qu'il n'a pas de bateau. »

J'aime que les dialogues soient l'épine dorsale de ces histoires. Ce sont les errances d'une fille de vingt-quatre ans qui ne sait pas où elle en est. C'est le portrait d'une génération, avec ses us et coutumes. Voilà un roman sans tricherie, qui nous plonge dans la vie même ! « L'orgasme c'est quand les jambes tremblent, je l'ai appris dans Loft Story »...

 

Jacques MERCIER

 

« C'est où, le nord ? », roman, Sarah Maeght, préface de Katherine Pancol, Albin Michel, 284 pp. 18 euros.

 

Écrit par Jacques Mercier dans Jacques Mercier, Katherine Pancol, Romans | Commentaires (0) |  Facebook | |

13 05 10

La vie n'est plus jamais triste

PANCOLMéfions-nous de la dictature des meilleures ventes proclamait Jean d'Ormesson sur notre plateau en décembre dernier. Comme le charbon de la pub, l'auteur du Juif errant a mille fois raison. Elle me saoule cette presse, principalement audiovisuelle qui ne parle que des chiffres de vente des Levy, Musso quand ils les reçoivent. La reconnaissance du public, c'est bien, c'est essentiel pour l'auteur mais au-delà, il n'y a pas de quoi en faire le sujet principal de l'interview. Et à ce titre, Katherine Pancol va avoir bien du souci. Après les 900.000 livres vendus l'an dernier (sans actualité), voilà que l'auteure des Tortues et des Crocodiles pulvérise les records de démarrage sur les chapeaux de roues avec 350.000 exemplaires écoulés en trois semaines.
Il y a pourtant tant de choses à en dire, sans déflorer l'histoire et gâcher le plaisir que vous aurez à lire ce troisième volet qui pourrait bien ne pas être le dernier :

  CATHERINE PANCOL - Brice Depasse 1
  CATHERINE PANCOL - Brice Depasse 2

Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi, Katherine Pancol, Albin Michel, avril 2010, 851p., 23€90.

Écrit par Brice dans Katherine Pancol | Commentaires (3) |  Facebook | |

02 06 08

Les crocodiles ne mangent pas de tortues

PANCOL CrocodileDeux ans après la réussite de Joséphine contre vents et marées, la saga de Katherine Pancol reprend les centaines de milliers de lecteurs où elle les avait laissés pour un nouveau périple au pays où rien n'est jamais simple.
Si vous ne faites pas partie des légions qui ont affronté les yeux jaunes des crocodiles, Katherine Pancol vous en fait le pitch et évoque la personnalité des principaux personnages de ce roman plein d'humour. Ecoutez-la.

  KATHERINE PANCOL - Brice Depasse 1

Les yeux jaunes des crocodiles, Katherine Pancol, Livre de Poche, mai 2007, 667p., 7€50.

Commander « Les yeux jaunes des crocodiles »

Écrit par Brice dans Katherine Pancol | Commentaires (0) |  Facebook | |

02 06 08

Laisse aller, c'est une valse

PANCOL TortueMais qui veut la peau de Joséphine ? Femme trompée, soeur ingénue, mère patiente, Joséphine a supporté toute sa famille sans que celle-ci lui en soit reconnaissante. Malgré tout récompensée par le destin, elle devient un auteur à succès. Réussite sociale. Déménagement à Paris. Tout devrait alors aller pour le mieux. Et pourtant ...
Les témoignages des lecteurs des Yeux jaunes des crocodiles inondent le net : ils sont heureux de retrouver les personnages de ce best seller de 2006. Nous aussi. Ravis de retrouver l'humour de Katherine Pancol dépeignant une certaine société parisienne dont le portrait ne déplairait pas à un Douglas Kennedy.

  KATHERINE PANCOL - Brice Depasse 2

La valse lente des tortues, Katherine Pancol, Albin Michel, mars 2008, 677p., 22€90.

Commander « La valse lente des tortues »

K. Pancol01_001Photo :Alain Trellu

Écrit par Brice dans Katherine Pancol | Commentaires (0) |  Facebook | |