19 12 09

Livre de bord N°50 : Spécial Jean d'Ormesson



Saveur-du-temps
Présentation : Nicky & Brice Depasse
Enregistré à l'hôtel Amigo, Bruxelles
Images : Xavier van Vaerenbergh
Montage : Guillaume Hennebicq
Entretien : Lorant Deutsch
Destinations : Saveur du Temps, L'enfant qui attendait un train de Jean d'Ormesson (Héloïse d'Ormesson) et aussi Histoire du Juif errant et Au plaisir de Dieu (Folio), Le club des incorrigibles optimistes de Jean-Michel Guenassia (Albin Michel), L'univers farfelu d'André Malraux par Marie-Josèphe Guers (Le Chêne), Quitte Rome ou meurs de Romain Sardou (XO) Femmes de Philippe Sollers (Folio), Métronome de Lorant Deutsch (Michel Lafon), Tchou tchou ! de Naokata Mase (Le Sorbier), Venise de Miroslav Saseck (Casterman), Mon grand-père d'Agnès Ryckel (Alice Jeunesse), L'incroyable catalogue de Noël (Syros), Dix feuilles volantes (L'école des loisirs) et Ma première crèche de Noël (Larousse).

Écrit par Brice dans Jean d'Ormesson | Commentaires (0) |  Facebook | |

17 11 08

Le triomphe de d'Ormesson

dormessonSi C'était bien, Voyez comme on danse et Une fête en larmes ont été pour Jean d'Ormesson des récits et romans de bilan, Qu'ai-je donc fait ? revient avec plus de détails sur un passé que ses lecteurs croient connaître tant l'écrivain a mêlé son histoire (ses histoires) à la fiction. Ses amours (bonheurs et regrets), ses ennemis, ses maîtres, sa famille, Au plaisir de Dieu.
Mais les clés ne sont pas uniquement littéraires et biographiques. D'Ormesson ne peut pas envisager son existence autrement que dans l'ensemble de l'Histoire, de l'Humanité, pire ou mieux, de l'Univers dans lequel on n'est finalement et seulement rien.
Mais ce rien n'est rien à côté de ce que nous aurons été au cours de cette vie. Ce que, en définitive, rien ni personne ne pourra nous enlever : nous aurons vécu.
Merci, Jean.
Brice & Nicky

  JEAN d'ORMESSON - Nicky Depasse 1
  JEAN d'ORMESSON - Nicky Depasse 2

DSC02146

Écrit par Brice dans Jean d'Ormesson | Commentaires (2) |  Facebook | |

26 12 07

Une vie ne suffit pas

dormesson"J'ai toujours soutenu que la littérature n'était ni un devoir, ni une corvée, ni un hochet futile, ni un instrument de combat, ni une pédanterie laborieuse, mais un plaisir. Aussi haut qu'on voudra, aussi profond qu'on pourra, mais d'abord un plaisir."
Une vie ne suffira pour tout lire, tout écrire, tout vivre.
Bouquins ouvre ses portes à l'auteur de la vie, du plaisir et de l'admiration avec ce premier ouvrage regroupant cinq "oeuvres choisies" : une autobiographie, de jeunesse (Du côté de chez Jean), un essai (Une autre histoire de la littérature française), une biographie _Chateaubriand_ (Mon dernier rêve sera pour vous), une anthologie (Et toi mon coeur pourquoi bas-tu?) et un roman, sublime (Voyez comme on danse).
Cinq d'Ormesson en un, que du plaisir.
Brice Depasse

Écrit par Brice dans Jean d'Ormesson | Commentaires (0) |  Facebook | |

30 10 06

La Création selon d'Ormesson

lacreationdumonde2lacreationdumondeL'histoire de ces quatre amis se retrouvant chaque année sur une île grecque pour sept jours (tiens, tiens) de vacances est le prétexte à la lecture du manuscrit d'un certain Simon Laquedem qui sert l'auteur à tenir une série de propos métaphysiques captivants. Jean d'Ormesson vous invite à faire le tour de la création de l'univers en compagnie de Dieu. On pourait le croire fou. Rassurez-vous; il va très bien. La preuve :


  JEAN D'ORMESSON - Brice Depasse 1
JEAN D'ORMESSON - Brice Depasse 2

Écrit par Brice dans Jean d'Ormesson | Commentaires (5) |  Facebook | |

24 09 06

La création du monde

Le nouveau roman de Jean d'Ormesson sera bientôt chez votre libraire et l'auteur de passage chez nous.
L'occasion pour vous comme l'an dernier de lui poser votre (vos) question(s) en cliquant ici.

Écrit par Brice dans Jean d'Ormesson | Commentaires (0) |  Facebook | |

15 08 06

Rencontres à la Douane de Mer

Nous sommes à la pointe de la Douane de mer (je sais, elle est fermée au public depuis des années pour cause de travaux mais ne désespérons pas), sur un banc public au soleil couchant avec notre dulcinée. Un inconnu nous interpelle. C'est le Juif errant. Magnifique parmi les épiques romans de Jean d'Ormesson. L'histoire du monde défile à hauteur d'homme. De cette même Dogana del mare, son âme s'élévera vers les cieux et rencontrera incidemment un extraterrestre dans "La douane de mer". Ils évoqueront l'humanité entière. Je ne parlerai pas du "Vent du soir" et d'autres pièces maîtresses de l'oeuvre de notre éditorialiste académicien, ex-enfant terrible du paysage littéraire français. Venise fascine. Venise inspire. Lorsqu'il est dans les murs de la Sérénissime, d'Omesson ne manque jamais d'aller s'asseoir à la pointe du Dorsoduro, là où le Grand Canal rejoint la lagune. Point de vue unique sur l'histoire du monde chrétien, rencontre des civilisations romaine, grecque et musulmane, Venise n'est pas une ville musée. C'est l'Histoire dans ses murs encore intacts.
J'évoquais Venise avec lui au détour de questions posées par des internautes à la fin de l'été 2005.

JEAN d'ORMESSON - Brice Depasse

Écrit par Brice dans Jean d'Ormesson | Commentaires (1) |  Facebook | |

10 09 05

Jean d'Ormesson vous répond

Vous n'allez pas être déçus.

JEAN d'ORMESSON - Brice Depasse

Écrit par Brice dans Jean d'Ormesson | Commentaires (10) |  Facebook | |

10 09 05

L'interview sur Nostalgie

Sublime rencontre micros ouverts et hors-antenne. Jean d'Ormesson arrive encore à me surprendre. Avec son livre tout d'abord ; "La fête en larmes" pose les questions que beaucoup d'hommes se posent ... et y répond. Ce qui rend sa lecture indispensable. Depuis toujours, d'Ormesson nous a donné du bonheur et de la culture, aujourd'hui il nous apporte la vérité. Enfin la sienne, et elle me convient.

JEAN d'ORMESSON - Brice Depasse

Écrit par Brice dans Jean d'Ormesson | Commentaires (4) |  Facebook | |

05 09 05

Visite académique

Ce vendredi, dès potron-minet, je recevrai la visite de Jean d'Ormesson, une des lumières du paysage intellectuel francophone, un modèle de vie, un amoureux d'histoire, d'art et d'Humanité (on se calme!). Nous parlerons, bien sûr, de "La fête en larmes", son dernier roman. Vous connaissez la formule : jusqu'à ce jeudi 22 heures, vous avez l'occasion de me poster une ou plusieurs questions en commentaire sous cet article et vous pourrez dès ce samedi écouter la réponse qu'il vous aura faite.

Écrit par Brice dans Jean d'Ormesson | Commentaires (13) |  Facebook | |

04 08 05

Le vent du soir sur la lagune

Profitons de ce bel été belge pour rêver de Venise. Pas celui de Sollers et de la Giudecca pour cette fois. Nous sommes à la pointe de la Douane de mer (je sais, elle est fermée au public depuis des années pour cause de travaux mais ne désespérons pas), sur un banc public au soleil couchant avec notre dulcinée. Un inconnu nous interpelle. C'est le Juif errant. Magnifique parmi les épiques romans de d'Ormesson. L'histoire du monde défile à hauteur d'homme. De cette même Dogana del mare, son âme s'élévera vers les cieux et rencontrera incidemment un extraterrestre dans "La douane de mer". Ils évoqueront l'humanité entière. Je ne parlerai pas du "Vent du soir" et d'autres pièces maîtresses de l'oeuvre de notre éditorialiste académicien, ex-enfant terrible du paysage littéraire français. Venise fascine. Venise inspire. Lorsqu'il est dans les murs de la Sérénissime, d'Omesson ne manque jamais d'aller s'asseoir à la pointe du Dorsoduro, là où le Grand Canal rejoint la lagune. Point de vue unique sur l'histoire du monde chrétien, rencontre des civilisations romaine, grecque et musulmane, Venise n'est pas une ville musée. C'est l'Histoire dans ses murs encore intacts.

Écrit par Brice dans Jean d'Ormesson | Commentaires (3) |  Facebook | |